21eme Régiment d'Infanterie de Marine
Devise" Croche et Tient "
Date de création1899 TypeInfanterie motorisée
RecrutementEngagés GarnisonQuartier Lecoq - BP 94-
Route de Bagnols en Forêt
83608 Fréjus Cedex
Téléphone : 04.94.17.85.99
Télécopie : 04.94.40.71.00
sir.21rima@wanadoo.fr
brcp.21rima@wanadoo.fr
Historique
Décorations

16/08/1899 : 2e Régiment d'Infanterie de Marine de Garnison
01/01/1901 : 2e Régiment d'Infanterie Coloniale de Garnison
17/01/1901 : 21 Régiment d'Infanterie Coloniale
juillet 1940 : Dispartion au combat par destruction totale du Régiment
01/09/40 à 08/11/42 : 21 RIC de l'Armée d'Armistice
01/11/44 : 21 RIC recréé sur la base du 4e Régiment de Tirailleurs Sénégalais
01/11/1949 à 08/04/55: passe de l'état de bataillons autonomes à BM/21e RIC
16/05/55 : 21e RIC
01/12/58 : 21e Régiment d'Infanterie de Marine (FFA puis Algérie)
01/07/80 : 21e RIMa en garnison à Fréjus

Issu par filiation du 2eme RIMa puis du 2e RIC de garnison, il devient le 21e RIC le 17 janvier 1901. Disparu au combat en 1940 et recréé le 1er Septembre 1940, il est dissous puis recréé à partir du blanchiment du 4e RTS. Après la Libération de la France et la campagne d'Allemagne, il sert en Indochine puis est de nouveau dissous le 22 mars 1955. Recréé le 16 mai 1955, il devient 21e RIMa le 1er Décembre 1958.
Son drapeau porte onze inscriptions :
  • Bomarsund 1854
  • Saïgon 1859
  • Puebla 1863
  • Tuyen-Quan 1885
  • Champagne 1915
  • Somme 1916
  • Aisne 1917
  • Reims 1918
  • Colmar 1944
  • Lemersheim 1945
  • Indochine 1945-1954

Il est décoré de la croix de guerre 14-18 avec 4 palmes, de la croix de guerre 39-45 avec 3 palmes et de la croix de guerre des TOE avec 2 palmes et une étoile.

Il a droit au port de la fourragère aux couleurs du ruban de la médaille militaire avec olives aux couleurs des rubans des croix de guerre 14-18 et 39-45 et de la fourragère aux couleurs du ruban de la croix de guerre TOE

Citations :

4 citations à l'ordre de l'Armée 1914-1918 (1915, 1917, 1918)
3 citations à l'ordre de l'Armée 1939-1945 (1940, 1944, 1945)
2 citations à l'ordre de l'Armée TOE ( 1948,1950)
1 citation à l'ordre de la Brigade (Kosovo 1999)
Missions et Organisation

Le 21e Régiment d'Infanterie de Marine est depuis le 1er Juillet 1998 tout à la fois un régiment d'infaterie blindé léger traditionnel et un centre d'instruction pour le personnel appelé à servir outre-mer. Il est fier d'être, de plus, en charge de la 'maison mère' des Troupes de Marine au travers de la présence à Fréjus du Musée des Troupes de Marine.
Privilégie par sa localisation ggéographique au sein d'une région favorisée au plan du climat, riche d'installations performantes dans les domaines de l'entrainement et du tir (Montpellier, Le Larzac, Canjuers) et au centre d'un ensmeble complet propice à la projection (Miramas, Toulon, Istres), le 21e De Marine est aujourd'hui un outil de combat expérimenté dont la principale force réside dans la qualité et le professionnalisme des hommes qui le composent. Professionalisé depuis bientôt 21 ans, il inscrit résolmument son action de régiment des forces dans l'accoplissement des missions de projection, développant au quotidien les savoir-faire spécifiques du domaine infanterie, tout en affirmant sa vocation amphibie.

Missions opérationnelles :

Outremer : préservation des intérêts de la France, assistance, aide humanitaire, interventions.
En Europe : mobilité tactique et stratégique, aptitude au combat en terrain difficile et en agglomération, capacité à la coopération interarmes, interarmées et interalliés.

Missions Territoriales :

Soutien de la garnison, manifestations patriotiques, participations aux missions de sécurité anti-terroristes, intervvention sur les feux de forêt.

Missions d'instruction :

Formation des engagés volontaires ultérieurs et initiaux, formation des engagés et appelés volontaires du Service Militaire Adapté, formation des radiographistes et des transmetteurs des TDM

Départ des éléments du 21e RIMa pour l'Afghanistan et Mazar i charif en décembre 2001
Le Capitaine Dominique Chanson du 21 sur l'aéroport de Mazar e Sharif.

MATERIELS MAJEURS
  • 16 postes de tir Milan
  • 4 FPL PGM 12,7 mm
  • 24 postes de tir ERYX
  • 92 VAB
  • 6 mortiers de 120 mm
  • 6 mortiers de 81 mm
  • 4 VAB Canon de 20 mm

Missions récentes outre-mer et à l'étranger

  • 1990 : TCHAD
  • 1991 : Le Golfe
  • 1992 : RWANDA, Gabon, RCA
  • 1993 : Djibouti, ex-yougoslavie
  • 1996 : ex-yougoslavie, République centrafricaine
  • 1997 République Centrafricaine
  • 1998 : TCHAD, Cameroun
  • 1999 : Macédoine

Structures

Insignes Compagnies
5eme Cie (URPP)
Observations

Un ancien de la section Amphibie de Reconnaissance du 21e RIMa nous signale son existence au sein de la CEA jusqu'au mois de juillet 1986 date de départ du capitaine ALBERT et de la dissolution de la section. Cette section existait déjà avant son arrivée en juillet 1985.

La mission était spécialisée dans la recherche du renseignement sur les plages de débarquement et sur les arrières ennemis, ainsi que le sabotage des infrastructures industrielles routières etc..

PERSONNEL
1 Capitaine Cdt la Cie
1 Adjudant ( GODART )chef de section
2 chef de groupe ( l' adjudant VU TONG adjoint chef de section, 1 S/C (VERGERONT)
2 groupes nageurs
2 pilotes zodiac
MATERIEL
Traditionnel, combinaison, palme, masque, tuba, armements de dotation, gaine (fabrication maison avec de la chambre à air pour la protection de l'armement et du matériel sensible..)
TYPE D'INSTRUCTION DISPENSE
Pour la formation ce sont les stages, entraînements et missions effectués en métropole comme en outre mer ( Nelle CALEDONIE) qui ont permis d'acquerir un certains niveau d'emploi aux aptitudes suivantes :
- Technique héliportées à partir de super frelon ou de puma
- descente en rappel, saut en mer, hélitreuillage.
- Techniques marines à partir de bâtiments de la Marine Nationale
- transbordements, saut en mer, récupération rapide
- Technique de combat corps à corps ( initiation)
- Technique de nage de combat avec charges et équipements.
Communiqué de la 5eme Cie
URRP du 21

La 5e Compagnie du 21 est une Unité de Réserve des Régiments Professionnalisés (URRP). Comprenant près de 80 personnes, sa mission consiste à intervenir dans le cadre de conflits de basse intensité. A ce titre, elle est amenée à effectuer du contrôle de zone ce qui se traduit par des missions opérationnelles comme les opérations " feux de forêt - HEPHAISTOS ".
Afin d'être prêt " dans la foulée " à partir sur le terrain, un entraînement spécifique est conduit pendant des périodes de 3 à 5 jours organisées tous les mois et demi. Bénéficiant d'un taux d'encadrement très élevé, et composée d'hommes possédant tous une double compétence (civilo-militaire), la 5 donne son maximum afin de répondre aux exigences des défis de demain.
Durant l'année 2002 outre les périodes d'instruction, de nombreux cadres et marsouins de la 5 sont partis en mission de 2 semaines pour vigipirate.
En outre plusieurs CCH sont partis outre-mer, (MCD à Djibouti et MCD en Nouvelle-Calédonie) Pour 2003, la 5 sera sollicitée par le Régiment pour des renforts vigipirate, encadrer la préparation militaire commando, pour des départs plus nombreux en Afrique et au Kosovo. Comme vous le remarquez chacun peut servir et donner selon ses motivations et ses disponibilités, la priorité étant donnée à l'instruction et à la préparation du contrôle opérationnel.
Le Commandant d'unité : Cne Rimbert
Nous sommes prêts à vous accueillir si vous vous sentez l'âme à servir dans la bataille ou la tempête.

Pour rejoindre la 5 :
Si vous souhaitez rejoindre les marsouins de la 5e compagnie, il vous faut une grande motivation, un esprit de franche camaraderie et éprouver un sentiment d'honneur de servir au 21e de Marine. Pour rejoindre la 5 :
Contactez le SGT MUNIER (esr) par mail : 5compagnie-21rima@wanadoo.fr (mettre comme objet : TDM )."

Actuellement nous recherchons des marsouins (de 1ère Classe à CCH) et de jeunes Sous-Officiers.


Autre ressource Internet sur le 21e RIMa : Présentation sur les forums armées.com

Historique de la 5eme Cie (URPP) du 21eme RIMa La 5° Compagnie du 2/21° RIC est issue du 4° Régiment de Tirailleurs Sénégalais créée en 1941 au camp Xavier LONG à RUFISQUE (Sénégal). Elle est commandée par le Capitaine RERSARD.
En janvier 1943, elle débarque à CASABLANCA, puis dirigée sur l'ALGERIE. pour y être occupé du matériel américain. Le 24 avril 1944, elle est dirigée vers la CORSE, d'où elle embarque pour les opérations d'île D'ELBE.
Revenue en CORSE, elle s'y prépare pour le débarquement en Provence. Elle y participe dans le cadre de la 9° DIC, marche sur Toulon dont elle prend une part active à la chute de la place forte.
Elle porte ensuite ses armes sur les rives du DOUBS où le 1° novembre 1944, le 4° RTS devient 21° RIC. Des engagés volontaires pour la durée de la guerre remplacent les troupes noires. Les cadres européens restent sur place, le transfert des équipements et des armes s'opère sur le terrain. Cette opération unique dans les annales de l'armée française s'effectue en première ligne.
La 5° Compagnie du 4° RTS devient la 5° Compagnie du 21° RIC. Elle est commandée par le Capitaine MALLEGARIE.
Le 15 novembre 1944, elle est engagée dans l'offensive de tête de son bataillon, dans la vallée du DOUBS, elle s'empare des FORGES de BOURGUIGNON, de BOURGUIGNON et de MANDEURE. Elle entre en Alsace, parvient au sud est de MULHOUSE, pénètre dans la forêt de la HARDT au lieu dit de BOUC. Le choc est rude, le bataillon y perd une compagnie entière, la 6°. Il est retiré momentanément du front. Le Capitaine MALLEGARIE blessé, est remplacé par le Capitaine BRIN.
Le 3 février 1945, l'offensive générale reprend au Nord du MULHOUSE. Le 2/21 est remis en ligne. La 5° Compagnie s'empare de la cité de PULVERSHEIM. Elle franchit l'ILL sur canots pneumatiques et marche en direction du Rhin. Début Mars, elle tient position sur la rive du Rhin au sud de Strasbourg.
Le 2 avril, dans le cadre du CT 21, franchit le Rhin derrière le 1° Bataillon à LEIMERSHEIM (Allemagne). Le 4 avril, elle entre dans KARLSRUHE, puis s'infiltre dans la ligne Siegfried à FORSHEIM, s'empare de DUMERSHEIM et participe au durs combats de RASTATT. Le 17 avril elle pénètre dans la forêt noire, conquière des crêtes et s'empare des localités de BEGACH, BRUCH, BIBERACH. En mai, elle est sur les bords du Danube et tient le secteur de LIPTINGEN OBER.
Le 10 novembre 1945, dans le cadre du CEFEO, elle embarque à Marseille sur le s/s AMHERST Victory. Elle débarque à Saigon le 6 décembre 1945. Elle est immédiatement engagée dans les opérations de dégagement de Saigon dans le secteur de GIA DINH. Elle y subit ses première pertes en hommes.
Elle est engagé dans le secteur de BEN CAT et d'HOC MON jusqu'à son incorporation dans un groupement qui est prévu pour le débarquement du Tonkin : opération BENTRE. Elle embarque les 26 et 27 février 1946 sur le croiseur TOURVILLE et débarque à HAIPHONG le 11 mars 1946. Le 6 avril, la 5° Compagnie est dirigée sur l'ANNAM, et embarque sur le croiseur TOURVILLE à destination de HUE, débarque à TOURANNE et fait mouvement sur HUE, où elle s'installe à l'Hôtel MORIN.
Dans le nuit du 19 au 20 décembre 1946, la cité impériale est assiégée par les troupes de GIAP. L'attaque est menée avec l'appui de mortier de 81 mm est des canons de 75 mm. Les Viets tentent de déloger nos unités implantés dans la ville. La bataille de HUE est commencée, elle dure 45 jours. La 5° Compagnie est alors sous les ordres du Capitaine ICHON Alain.
1947, des combats au corps à corps se déroulent, la 5° Compagnie est ravitaillée par des parachutages, mais les pertes sont lourdes. Elle tient sa position jusqu'à l'arrivée de la colonne composée du 3/23° RIC et de la 13° DBLE, qui desserrent l'étau Viet le 4 février 1947.
Les combats sont portés à l'extérieur de la ville, la 5° Compagnie s'installe à AN LO et poursuit les opérations dans le secteur de DIEN KHAN et sur la RC1, sur le Grand Lac et vers la mer. Elle est en 1948 sous le commandement du Lieutenant BRAGEUX Georges. Elle participe aux opérations JACQUELINE, puis occupe les postes THANH-TAN-PHUONG, DAT-DO-PHUONG et PHUOC TICH.
En janvier 1949, la 5° Compagnie est regroupée au PC du bataillon à la citadelle de HUE. De cette base, en 1950, elle opère sur la RC1 (PK23 et 38). En 1951, elle est engagée dans l'opération CATAPULTE à la poursuite du régiment Viet numéro 101 dans le secteur de TRONG XA et DINH XA mais se replie sous la contre attaque Viet, les pertes sont lourdes.
Le 31 mars 1953, le 2/21°RIC est dissout et devient le 30° BVN.

Ce texte a été réalisé d'après les journaux de marche de régiment pour l'essentiel. Les éléments concernant le fanion sont fournis par le Colonel Yves de RASILLY, ancien de la 5° Compagnie. Un travail de mémoire a été effectué par l'ADC (ER) BIGARNET Paul. Le dossier a été réalisé par l'ADC (ER) DESTELLE André de l'ANA 21

Cadeau...

Le site Internet des Troupes de Marine, en partenariat avec Monsieur Daniel DAMAGNEZ qui les a conçu et réalisé, est heureux et fier de pouvoir mettre à disposition des Internautes ces fabuleux économiseurs d'écran sur les unités des Troupes de Marine.

Voici celui du 21e RIMa que vous pouvez télécharger La taille du fichier de cet économiseur d'écran est de 909 KB

Pour les utiliser :

  1. Cliquez sur le lien de l'écran que vous voulez télécharger, avec le bouton droit de votre souris
  2. Utilisez la commande qui apparait alors 'enregistrer la cible sous..'
  3. Positionnez vous dans votre répertoire Windows
  4. Quand vous avez enregistré le fichier de votre choix dans le répertoire 'windows' ouvrez alors dans le menu 'Paramètres' puis 'Panneau de configuration' l'item 'Affichage'.
  5. Dans celui ci vous trouverez un ongler 'Ecran de veille'
  6. Choisissez alors l'écran de votre choix, soit 21eRIMa pour l'écran 21eRIMa

Vous pouvez trouver d'autres écrans de veille relatifs à d'autres unités ou aux unités d'infanterie de marine dans notre rubrique 'Multimédia' de notre partie 'Outils et Ressources'

N'hésitez pas à féliciter son auteur : Daniel DAMAGNEZ