70eme Régiment d'Infanterie de Marine
Devise" "
Date de création1er Décembre 1958 TypeInfanterie Motorisée
Date de Dissolution1er juillet 1997 Dernière GarnisonMontlhéry
Les soies du Drapeau portent les inscriptions suivantes :
TCHAD 1900 OUADDAÏ 1909
BORKOU-ENNEDI 1913 CAMEROUN 1914-16
KOUFRA 1941 FEZZAN 1942
SUD-TUNISIEN 1943
Citations
1 - Citation à l'ordre des Forces Françaises libres (OG n° 123 du 30/07/1943)
Citation à l'Ordre de l'Armée
-Régiment Riche d'un beau passé de gloire qui a spontanément repris les armes avec enthousiasme dès août 1940, contre les ennemis de la patrie.
A aussitôt formé un bataillon de marche, le BM/3 qui s'est distingué en Erythrée, ou il a été cité à l'ordre de l'armée pour les combats de Kub-Kub et de Keren en février 1941.
Animé par un chef prestigieux, le Colonel LECLERC, n'a cessé d'attaquer les postes ennemis du sud de la lybie, malgré des conditions de climat, de terrain et de distance considérées comme prohibitives.
A Ainsi mis à son actif le raid du Colonel d'Ornano sur Mourzouk en janvier 1941, les conquêtes de Koufra le 1er mars 1941, le raid de grande envergure exécuté dans l'hiver 1941-42 contre le Fezzan.
Au cours de cette dernière opération menée jusqu'au milieu du dispositif ennemi contre des forces dix fois supérieures a enlevé plusieurs postes, fait plus de prisonniers qu'il n'a engagé d'homme et enlevé un matériel dix fois plus considérable que celui qu'il mettait en jeu.
2 - Citation à l'ordre des Forces Françaises libres (OG n° 124 du 30/07/1943)
Citation à l'Ordre de l'Armée
- A achevé la glorieuse tâche qu'il s'était assuré de conquérir le Fezzan et de se joindre aux forces alliées sur les rives de la Méditerranée, pour libérer le continent aficain de l'emprise ennemie.
Constituant une colonne de toutes armes sous les ordres du Colonel LECLERC, a quitté ses bases du Tibesti le 18 décembre, a conquis les postes fortifiés du Fezzan du 25 décembre au 15 janvier et fait sa jonction avec la 8eme Armée à Tripoli, quarante huit heure après la prise de cette ville
Au cours de cette phase, a enlevé à l'ennemi 2.000 prisonniers et capturé un matériel cinq fois supérieur à celui qu'il servait.
Opérant sur l'aile gauche de la 8eme armée, a repoussé une attaque ennemie a Ksar Rhilane le 10 mars.
A vigoureusement appuyé l'attaque contre la position de Mareth en enlevant entre le 23 et le 28 mars, les observatoires de Djebel El Matleb, commandant la passe d'El Hamma.
A contiué de presser l'ennemi au cours de la progression de la 8eme armée à travers la Tunisie, prenant Mezzouna le 8 avril, le Colonel de Bedour le 9, la côte 311 le 16.
A participé dans la région du Djebel Garci aux opérations qui ont entrainé la capitulation le 13 mai 1943.
A donné le plus magnifique exemple de foi inébranlable dans les destinées de la Patrie, d'indomptable combativité, d'endurance et d'audace.
Historique Le 70eme RIMa a été créé le 1er décembre 1958 par changement d'appellation du Régiment de Tirailleurs Sénégalais du Tchad, lui même détenteur des traditions des Bataillons du Tchad et de l'Oubangui-Chari depuis 1910.
C'est le 21 avril 1900 que commence la conquête du Tchad par la jonction des missions "FOURREAU-LAMY" venant d'Algérie, "JOALLAND-MENIER" venant du Soudan, et "GENTIL" venant du Congo, à Kousseri où les troupes de Rabah sont décimées. le Commandant LAMY périt dans le combat.
De 1900 à 1910 le Bataillon du Tchad ssera l'instrument de la pacification du Tchad et se couvre de gloire aux combats de N'Tiona, Bir-Alali, Ain-Galakka, Djoua, Dekotchi et bien d'autes encore. Le 2 juin 1909 après le combat de Djohame, la 1ere compagnie du Bataillon s'empare d'Abéché : tout le Ouddaï est ainsi pacifié.
Le désastre de l'Ouadi-Kadja en janvier 1910, qui cause la perte de 5 officiers et sous-officiers et de 181 Tirailleurs et partisans, amène le Commandment à accroitre les effectifs et le Bataillon Mixte du Tchad devient le 24 Novembre 1910, le régiment de Tirailleurs Sénégalais du Tchad.
De 1910 à 1916, le RTST assure à la France l'entière domination du Tchad notamment par la conqête de Borkou et de l'Ennedi en 1913.
Dès août 1914, le RTST participe à la lutte contre les troupes allemandes du Cameroun. Cette campagne se termine par l'entrée du Régiment à yaoundé en janvier 1916.
De 1918 à 1940, le RTST termine la pacification du Tchad. Ses Officiers administrent le pays sur une large portion du territoire du Kanem et du Ouaddaï jusqu'au frontières de la Lybie.
Sous les ordres du Colonel puis Général LECLERC, avec des cadres prestigieux tels le Lieutenant-Colonel d'ORNANO, et le Capitaine MASSU, le régiment constitue avec un matériel disparate, une unité qui dès 1941, se couvre de gloire et entre dans la légende. C'est le Raid de Mourzouk en janvier 1941, la prise de Kouffra en mars de la même année, la conquête du Fezzan et de la Tripolitaine l'année suivante.
En janvier 1943, il pénétre dans le sud-tunisien et inflige aux allemands une sanglante défaite à Ksar-Rhilane. Il entre à tunis et défile en vainqueur devant les généraux alliés.
A la fin de la Campagne de Tunisie, la plupart des cadres du RTST servent de noyau dur à la formation du RMT (Régiment de Marche du Tchad) tandis que les unités rentrent au Tchad pour y reprendre leur mission permanente de maintien de la souveraineté de la France sur ce territoire.
Le RTST est devenu 70°RIMa le 1er décembre 1958 par changement d'appellation. il a été commandé successivement par le Colonel Henry CHABOUD du 1er Déc. 1958 au 10 août 1959 et par le COL Jean BLEY du 10/08/59 au 31/12/61 date à laquelle il a été dissous. Recrée le 1er juillet 1973, Le 70eme RIMa est recréé en juillet 1973 sous la forme d'un régiment divisionnaire stationné à montlhéry dans l'essonne, il a pour corps parrain le RMT. Son noyau actif est fourni par le CMIDOME de Versailles, dont le Colonel directeur en est le chef de corps (du 01/07/1973 au 07/02/1976 Chef de Corps: COL Jean QUINQUENEL directeur du CMIDOM).
En 1978 le commandement du 70eme RIMa est confié au Colonel de réserve Jean SAUERBACH, ancien du RMT durant la campagne de France de 1944-1945.
En 1979, le 70eme RIMa devient le régiment dérivé du RMT, Ceci jusqu'à sa dissolution le 1er juillet 1997.
Chefs de Corps
Colonel(cr) Gérald CLUZEL 07/02/1976 au 14/01/1978
Colonel(cr) Jean SAUERBACH 14/01/1978 au 11/10/1980
Colonel(cr) Jacques FOUCAUD 1/10/1980 au 04/06/1983
Lieutenant Colonel(cr) Jacques MALDY 1983
Lieutenant Colonel(cr) Yves GUIDOUX 1988
Lieutenant Colonel(cr) Alain VERNADAL 1993
Lieutenant Colonel(cr) Philippe GOBBAERTS 1996-1997