Restructurations 2015 - 1er RAMa - 8e RPIMa

Le babillard, c'est à dire ce groupe de discussion est mis à votre disposition pour :
  • - Discuter des sujets militaires qui vous interessent
    - Echanger des idées ou des suggestions
    - Apporter un témoignage sur votre expérience, vos campagnes etc ...
    - Faire part de vos reflexions sur des sujets militaires, ou plus généralement sur les sujets traités sur ce site
Ce groupe de discussion est ouvert à tous, sans distinction d'Arme, d'origine ou de niveau hiérarchique ou social.

MAIS, il n'a pas à être pollué par des jugements stupides et stériles qui sont insultants pour ceux qui sont visés, et témoignent de la part de ceux qui s'y adonnent d'une absence totale de l'une des qualités majeures du marsouin, à savoir le respect de l'autre.
Ce groupe de discussion a été le premier du genre et il convient qu'il continue a montrer aux nombreux visiteurs qui s'y rendent, la bonne tenue des Forces Armées Françaises.

Pour passer des annonces allez sur le panneau d'affichage
Vous devez être enregistré pour intervenir et poster un message

Modérateur : Rédacteur

Répondre
Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2745
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Restructurations 2015 - 1er RAMa - 8e RPIMa

Message par Rédacteur » 15 oct. 2014, 15:03

Mesures frappant les TDM :
Dissolution du 1er RAMa
Transformation du 8e RPIMa en "régiment d'Infanterie nouvelle génération"
Suppression de l'escadron d’éclairage et d’investigation du RICM
Suppression des sections de reconnaissance régimentaire dans l’ensemble des régiments d’infanterie

Les textes :
Restructurations 2015 - Message du ministre de la Défense du 15/10/2014
http://www.defense.gouv.fr/actualites/a ... tions-2015
L’armée de terre doit s’adapter aux nouveaux contrats opérationnels, en particulier dans les domaines des forces spéciales et de la cyberdéfense. Elle doit également préserver ses capacités d’engagement, fixées à 66 000 soldats projetables. En 2015, le 1 er régiment d’artillerie de marine ainsi que l’état-major de la 1re brigade mécanisée stationnés à Châlons-en-Champagne (Marne) seront dissous. Le 8 e régiment de parachutistes d’infanterie de marine de Castres (Tarn) et le 1 er régiment de tirailleurs d’Épinal (Vosges) seront transformés en régiments d’infanterie de nouvelle génération. Par ailleurs, j’ai demandé au chef d’état-major de l’armée de terre d’élaborer un nouveau projet s’inscrivant dans le plan stratégique présenté par le chef d’état-major des armées, « Cap 2020 ».
Restructurations 2015 - Dossier thématique
http://www.defense.gouv.fr/actualites/a ... tions-2015
La dissolution du 1 er Régiment d’artillerie de marine (1 er RAMa) de Châlons-en-Champagne.
L’adaptation capacitaire de l’infanterie avec la transformation du 1 er Régiment de tirailleurs (1 er RTir) d’Épinal et du 8 e Régiment de parachutistes d’infanterie de marine (8 e RPIMa) de Castres en régiment d’infanterie de nouvelle génération et la suppression des sections de reconnaissance régimentaire dans l’ensemble des régiments d’infanterie.
L’adaptation capacitaire de la cavalerie avec la suppression des escadrons d’éclairage et d’investigation du 12 e Régiment de cuirassiers (12 e RC) d’Olivet, du Régiment d’infanterie-chars de marine (RICM) de Poitiers et du 1 er Régiment de chasseurs (1 er RCh) de Thierville-sur-Meuse.
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2745
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

8e RPIMa

Message par Rédacteur » 16 mars 2015, 00:14

http://www.letarnlibre.com/2014/11/12/1 ... ctifs.html
Interview du colonel Vincent Tassel, le 8 RPIMa à l'heure de la réduction des effectifs
Publié le 12/11/2014 à 08h00 | Mis à jour le 14/11/2014 à 08h37
Suite aux restrictions budgétaires et d'effectifs qui touchent la Défense nationale, le 8 RPIMa expérimente une nouvelle organisation (régiment d'infanterie nouvelle génération). Cette nouvelle organisation prévoit une réduction de 70 postes au sein du régiment. Entretien avec le chef de corps Vincent Tassel.

Tarn-Libre : Le livre blanc de la Défense prévoit la suppression de 34 000 militaires à l'horizon 2019, des réorganisations, des fermetures de sites et des transferts d'unités. Le 8e RPIMa est-t-il affecté par ces réductions?

Lors des annonces faites le 15 octobre dernier par le Ministre de la Défense sur les réorganisations et restructurations en 2015, notamment pour l’Armée de Terre, il a été décidé que le 8ème RPIMa basculerait en structure Régiment d’Infanterie de Nouvelle Génération (RI NG). Qu’es aquo? Dans le cadre des restructurations, l’armée de Terre a fixé à chaque arme, l’Infanterie en ce qui nous concerne, une feuille de route avec plusieurs étapes pour atteindre les déflations demandées. Tous les régiments d’Infanterie verront donc leurs effectifs diminuer à partir de 2015. Il se trouve que le « 8 » ainsi que le 1er régiment de tirailleurs avaient été désignés pour expérimenter un nouveau format un peu plus réduit, c’est pourquoi nous sommes les deux premiers à mener cette réorganisation. En revanche, cela ne change ni notre spécialité, parachutiste des troupes de marine, ni notre garnison, Castres, ni notre état d’esprit « si bien connu ». Il ne s’agit ni plus ni moins que d’une réorganisation interne avec une légère baisse d’effectif.

Depuis plus de quatre mois, vous expérimentez au sein du 8e RPIMa une nouvelle organisation des compagnies de combat ? Pouvez-vous en détailler les principes et ses objectifs ?

Nous expérimentons à la fois un modèle réduit en volume d’environ 70 postes et à la fois une organisation différente des compagnies, principalement pour les appuis du régiment (anti-char, mortier, tireur d’élite). L’objectif est de déterminer comment doit être organisé le régiment d’Infanterie de demain, régiment qui doit tenir compte des déflations qui sont demandées à l’Armée de Terre. A l’heure d’aujourd’hui rien n’a encore été décidé en termes d’organisation interne. Nous sommes encore en pleine phase d’expérimentation et le modèle final n’est pas arrêté. Combien de compagnies de combat ? Doit-on regrouper tous les appuis du régiment au sein de la Compagnie d’éclairage et d’appui (CEA) ou les laisser dans les compagnies de combat ? Doit-on conserver ou non une CEA ? Autant de questions que l’on se pose et à laquelle l’expérimentation doit nous permettre de répondre. Le régiment a déjà par le passé dissout deux de ses compagnies, la Compagnie anti-chars (CAC) en 1998 et la 11e Cie (compagnie d’instruction).

Cette réorganisation va-t-elle affecter les capacités opérationnelles de votre régiment ?

Un régiment d’infanterie aujourd’hui c’est certes moins d’hommes sur le terrain qu’il y a 20 ans, mais l’infanterie reste pourtant l’arme qui occupe le terrain. On peut donc effectivement se poser la question et d’une certaine façon cela est vrai en termes de volume. Cependant, les équipements, l’armement, les systèmes de communications d’aujourd’hui sont sans commune mesure avec ce qu’il y avait à la fin des années 80. La technologie que déploie un régiment d’infanterie, notamment avec le système FELIN permet, en partie, de compenser la baisse des effectifs. Comme le dit si bien le Chef d’état-major des armées (CEMA), le général de Villiers, nous ne ferons pas mieux avec moins, nous ferons au mieux.

La réorganisation que vous expérimentez actuellement au sein de votre régiment va-t-elle être généralisé à tous les régiments de la 11e brigade parachutiste ?

Nous serons effectivement les premiers de la 11e brigade parachutiste à nous réorganiser sur ce nouveau format en 2015. Les autres régiments d’infanterie devraient suivre ensuite. Mais la 11e BP n’est pas constituée que de régiments d’Infanterie, le 1er RHP (cavalerie), le 17e RGP (génie) et le 35e RAP (artillerie) vont aussi connaître leur propre restructuration en fonction des décisions prises par leur arme d’appartenance.

Le général Cann et les anciens du 8e RPIMa sont inquiets concernant cette réorganisation. Partagez-vous cette inquiétude au moment même où le 8e RPIMa et les forces armées en général sont de plus en plus sollicitées ?

Si vous posez cette question au militaire que je suis, ce n’est pas à moi d’y répondre, il faut poser cette question à nos hommes politiques, nos parlementaires, qui ont la lourde charge de faire des choix dans le contexte d’un monde de moins en moins en paix et en tenant compte de l’émergence de nouvelles menaces.

Dominique Escorne
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Administrateur
Site Admin
Messages : 1374
Enregistré le : 27 avr. 2002, 23:19
Localisation : Paris
Contact :

Re: 8e RPIMa

Message par Administrateur » 11 avr. 2015, 11:22

Ce qui me désole dans cet article : :nono:

"... l’armée de Terre a fixé à chaque arme, l’Infanterie en ce qui nous concerne,..."

L'Infanterie est une Arme et peut être une spécialité. Dans le cas de l'Arme des Troupes de Marine, c'est une spécialité.
A un problème posé, le Colo apporte la solution la plus efficiente, efficace et adaptée, MEME SI cette solution est règlementaire
Capitaine P. KRAFT (1958-2003) Image

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 4 invités