La France est-elle en "guerre" en Afghanistan ?

Le babillard, c'est à dire ce groupe de discussion est mis à votre disposition pour :
  • - Discuter des sujets militaires qui vous interessent
    - Echanger des idées ou des suggestions
    - Apporter un témoignage sur votre expérience, vos campagnes etc ...
    - Faire part de vos reflexions sur des sujets militaires, ou plus généralement sur les sujets traités sur ce site
Ce groupe de discussion est ouvert à tous, sans distinction d'Arme, d'origine ou de niveau hiérarchique ou social.

MAIS, il n'a pas à être pollué par des jugements stupides et stériles qui sont insultants pour ceux qui sont visés, et témoignent de la part de ceux qui s'y adonnent d'une absence totale de l'une des qualités majeures du marsouin, à savoir le respect de l'autre.
Ce groupe de discussion a été le premier du genre et il convient qu'il continue a montrer aux nombreux visiteurs qui s'y rendent, la bonne tenue des Forces Armées Françaises.

Pour passer des annonces allez sur le panneau d'affichage
Vous devez être enregistré pour intervenir et poster un message

Modérateur : Rédacteur

Avatar du membre
Mattle1
Vieux Sage
Messages : 917
Enregistré le : 24 nov. 2008, 11:20
Localisation : Tamatave , Madagascar

Message par Mattle1 » 26 avr. 2011, 17:50

Des photos d'Afghanistan, de nos soldats.Il y a beaucoup de blabla sur notre
armée mais on ne nous montre rien.De temps en temps un ministre déguisé
en militaire et la ça casse les couilles.
http://www.thomasgoisque-photo.com/site ... =def&id=85

Avatar du membre
de Meeûs Alain
Toubib poète
Messages : 1647
Enregistré le : 29 mars 2004, 15:29
Localisation : Bruxelles

Message par de Meeûs Alain » 27 avr. 2011, 17:49

Photos très étudiées, mais désincarnées, très artistiques, mais irréelles, évoquant un pays montagneux magnifique, mais trop paisible.
Tout le contraire d'une dure et implacable réalité. Quel est le but de la publication de telles photos trop touristiques. Veut-on rassurer les familles ? Plaire à des photographes doués mais tricheurs ? Serait-on aujourd'hui aussi menteurs que lors de la guerre 14-18 qui parlait d'une belle guerre ?
Personnellement, je ne reconnais pas cette guerre dans de tels clichés et je n'imagine pas qu'on ne puisse pas avoir au moins un peu la peur au ventre, même si l'on est très courageux et dévoué à son pays.

Nos anciens n'oubliaient pas l'expression latine bien connue "memento mori" qui veut dire "souviens-toi que tu vas mourir".
Désolé mais sans être fataliste je ne veux pas oublier les conditions difficiles de ceux qui sont là ni le sacrifice de ceux qui y ont souffert ou péri. Respect à tous ceux là.
" Qu'on cesse de voir l'avenir en noir, il est superbe." Yves Coppens, Professeur à l'Institut de France. (...???)

Avatar du membre
Mattle1
Vieux Sage
Messages : 917
Enregistré le : 24 nov. 2008, 11:20
Localisation : Tamatave , Madagascar

Message par Mattle1 » 27 avr. 2011, 18:39

Mais cette guerre est irréelle. Ces paysages sont irréels,cette atmosphère aussi.Sans parler des ennemis et (amis).comme le temps
Le climat de l'Afghanistan.
Comme tous les pays de hautes montagnes, l'Afghanistan possède un climat très varié : on peut, en une journée de marche, passer d'une température tropicale aux neiges perpétuelles. La température est même très inégale dans la même localité, non seulement de l'été à l'hiver, mais aussi du jour à la nuit. Les vents qui amènent la pluie au Pakistan et en Inde sont arrêtés par les monts de Soulaïmân; ceux qui soufflent en Afghanistan viennent principalement d'Arabie et sont chauds et secs. Dans certaines parties le simoun se fait sentir et le voyageur qui, surpris, n'en prévoit pas l'arrivée, devient pour ainsi dire inerte, sous son influence. La saison des pluies, appelée mousson du Sud-Ouest, se fait sentir dans la vallée du Kaboul, et les pluies commencent en juillet. Partout le printemps est précoce et de courte durée; il est suivi d'un été brûlant; mais la végétation est très rapide. (G. Bertin).

Même le nom Afghanistan .L'origine du nom de ce pays est incertaine .

C'est comme se battre sur la lune...

Avatar du membre
Mattle1
Vieux Sage
Messages : 917
Enregistré le : 24 nov. 2008, 11:20
Localisation : Tamatave , Madagascar

Message par Mattle1 » 04 mai 2011, 15:13

"Ce serait un crime de montrer les beaux côtés de la guerre, même s'il y en avait !" (Henri Barbusse)

Surement pas le portrait de Ben laden.A propos faites attention cet été sur les plages...Ben laden est dans la mer..

Avatar du membre
de Meeûs Alain
Toubib poète
Messages : 1647
Enregistré le : 29 mars 2004, 15:29
Localisation : Bruxelles

Message par de Meeûs Alain » 08 mai 2011, 18:48

Mattle1 a écrit :.A propos faites attention cet été sur les plages...Ben laden est dans la mer..
D'un bon caricaturiste belge, Pierre Kroll :

http://mediatheque.lesoir.be/v/le_kroll ... 1.jpg.html?
" Qu'on cesse de voir l'avenir en noir, il est superbe." Yves Coppens, Professeur à l'Institut de France. (...???)

Avatar du membre
Mattle1
Vieux Sage
Messages : 917
Enregistré le : 24 nov. 2008, 11:20
Localisation : Tamatave , Madagascar

Message par Mattle1 » 17 mai 2011, 14:30

Voici un article qui dévoile quelques précisions intéressantes.

Fin janvier, 1 800 soldats afghans et français ont été déployés au sud de Tagab dans le cadre de l’opération “Storm Lightning” (“Éclair d’orage”), dans ce que l’armée appelle “la zone verte”, en raison de sa végétation, au contraire du secteur de Tora, très aride. Les forces de la coalition sont parvenues à prendre le dessus sur les insurgés en éliminant, par différents moyens, des chefs de guerre ou talibans. Mais elles n’ont pas pu pousser dans les vallées comme elles l’auraient voulu. “Paris nous a donné l’ordre d’une trêve de trois semaines pour préserver Stéphane Taponier et Hervé Ghesquière (ndlr : les deux journalistes de France 3 enlevés le 30 décembre 2009)”, indique un officier de l’état-major de Nijrab, particulièrement irrité. Les militaires en veulent aux deux journalistes pour avoir voulu n’en faire qu’à leur tête. “Ils nous ont coûté entre quinze et vingt hommes”, avance encore le commandant. À défaut d’avoir pu aller chercher les “talibs”, l’opération “Endurance” a pris le relais. L’objectif est de sécuriser l’axe nord-sud, capital pour l’approvisionnement et l’économie de l’Afghanistan.

La population indique plus souvent la présence de mines

Des patrouilles maintiennent une présence sur le terrain et des postes de l’armée et de la police nationale afghane sont construits pour ne pas laisser le terrain libre. Désorganisés et affaiblis temporairement, les insurgés peuvent toutefois continuer à harceler les forces de la coalition en posant des engins explosifs improvisés (IED) sur les routes, en tirant sur les convois quelques minutes avant de s’enfuir ou en tirant des roquettes de façon artisanale sur les bases. Selon l’armée, la population est plus coopérative. “Il y a un an, 10 % des IED étaient dénoncés par la population aux militaires. Le taux est monté à 50 %”, affirme le lieutenant-colonel Philippe Bou. Mais, comme le montre le décès du caporal Rivière, la situation est encore loin d’être parfaite. Il suffirait de laisser le terrain libre pour que les insurgés le reprennent. Preuve que le ménage n’est pas terminé, le président afghan, Hamid Karzaï, a repoussé le transfert du district de Surobi aux autorités afghanes, qui devait intervenir cet été. Cette décision aurait permis d’affecter l’ensemble des effectifs français en Kapisa. Une nouvelle décision sera prise à l’automne. L’essentiel des forces de la coalition internationale doit se retirer d’ici fin 2014. Il reste du travail

En Afghanistan, David Martin (Agence de presse GHM)

Avatar du membre
Mattle1
Vieux Sage
Messages : 917
Enregistré le : 24 nov. 2008, 11:20
Localisation : Tamatave , Madagascar

Message par Mattle1 » 27 mai 2011, 14:24


Avatar du membre
Mattle1
Vieux Sage
Messages : 917
Enregistré le : 24 nov. 2008, 11:20
Localisation : Tamatave , Madagascar

Message par Mattle1 » 24 juin 2011, 16:14

Alors on fait quoi ?

DEFENSE - La distance entre les militaires et la société civile s'accentue...

Engagée depuis dix ans en Afghanistan et trois mois en Libye, l'armée française s'inquiète de l'indifférence dans laquelle ses soldats se battent à des milliers de kilomètres du territoire national et de la distance qui se crée entre les militaires et la société civile.

Colères, coups de gueule et colloques : l'affaiblissement du lien armée-Nation agite depuis des mois la communauté militaire.

«La Nation n'est pas convenable avec ses soldats», assène le chef d'état-major de la marine, l'amiral Pierre-François Forissier, invité mi-juin de l'Association des Journalistes de Défense (AJD).

Avec 62 soldats morts en Afghanistan depuis le déploiement des forces françaises dans le cadre de la coalition sous mandat de l'ONU, les armées subissent des pertes importantes dans un conflit de plus en plus impopulaire.

Et l'annonce jeudi d'un début de retrait des troupes françaises ne devrait guère accélérer leur désengagement, prévu pour 2014 dans le cadre de l'Otan.
Rapport difficile entre le pays et ses soldats

Des morts qui, au-delà des honneurs officiels, ne suscitent que peu d'écho dans la presse et la société. «On n'en parle pas ou mal, parce qu'on traite ça comme des faits divers», regrette l'amiral Forissier.

Le lien armée-Nation est l'un des piliers du contrat républicain. La Nation délègue aux armées le droit d'utiliser la force pour assurer sa sécurité et défendre les valeurs et les intérêts nationaux quand ils sont menacés.

L'amiral Forissier rejette les termes mêmes de «lien armée-Nation» qui, selon lui, séparent au lieu de rapprocher. «Les armées sont au coeur de la Nation, dit-il. On ne vit pas à côté, on vit dedans. Nous sommes au coeur de la Nation».

Les rapports parfois difficiles des Français avec leur armée, semblent distendus depuis la suspension du service national, en 1997. Les militaires apparaissent de plus en plus comme des professionnels qui, certes, exerçent un métier à risques, mais comme beaucoup d'autres.
Eloignement des conflits

Le patron des forces terrestres, le général Elrick Irastorza, dont les hommes sont déployés en Afghanistan, préfère parler d'une armée de «volontaires».

«Il ne faut pas généraliser le sentiment de manque de considération que nos soldats peuvent parfois ressentir», souligne-t-il : «Il y a de fortes différences régionales, dans certaines villes il y a une véritable ferveur».

«Quand on regarde les sondages, la perception que les Français ont de leur armée est bonne. On vit une sorte d'indifférence affectueuse», note-t-il.

Le général Irastorza pointe en revanche l'éloignement des zones de conflit et la difficulté de beaucoup de gens à «situer l'Afghanistan sur une carte», contrairement à la période de la Guerre froide, quand l'ennemi potentiel était proche.
Rapport différents dans les pays anglo-saxons

Comme d'autres officiers expérimentés, il rappelle «la situation beaucoup plus inconfortable» des armées dans les années 1970, marquées par un fort courant pacifiste. Quand les slogans farouchement anti-militaristes barraient les murs des casernes.

Un tournant dans l'appréciation des armées qu'il situe dans les années 1980, avec le début de la participation des soldats français à des opérations de maintien de paix sous mandat de l'ONU.

D'autres regrettent aussi le manque de soutien des élus locaux aux familles des soldats tués ou blessés en opération.

De hauts gradés soulignent ainsi la différence du rapport entre la population et son armée en France et dans les pays anglo-saxons. Comme en Grande-Bretagne, où les autocollants «Nous sommes fiers de nos soldats et nous les soutenons» fleurissent, selon eux, sur les pare-brise des voitures.
© 2011 AFP

Aujourd'hui on balance des pierres sur les pompiers, on agresse des médecins.Et notre armée à l'autre bout du monde au milieu des casses couilles.Je verrai bien des autocollants à écraser sur tronche des mal-finis.
8) m...e

Avatar du membre
Mattle1
Vieux Sage
Messages : 917
Enregistré le : 24 nov. 2008, 11:20
Localisation : Tamatave , Madagascar

Message par Mattle1 » 24 juin 2011, 16:21

Selon LE MONDE,..

«Les soldats de l'Alliance partis, il ne faudra que trois semaines aux talibans pour reprendre Kaboul», selon un spécialiste.

Tu parles d'un spécialiste , tout le monde connait la fin de l'histoire.

Avatar du membre
Mattle1
Vieux Sage
Messages : 917
Enregistré le : 24 nov. 2008, 11:20
Localisation : Tamatave , Madagascar

Message par Mattle1 » 07 juil. 2011, 19:44

En voiture, fermez les portières....

Le Canada a mis un terme ce jeudi à sa mission de combat dans le pays, peu de temps après l'annonce de retraits partiels des troupes américaines, françaises et britanniques. Le point sur les annonces de retrait des principaux pays occidentaux.

Le Canada, qui comptait 3000 soldats en Afghanistan, a officiellement mis un terme jeudi à sa mission de combat dans le pays. Sixième contributeur de la force de l'Otan en Afghanistan (Isaf), derrière les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l'Allemagne, la France et l'Italie, Ottawa est jusqu'ici le plus important à retirer l'ensemble de ses troupes de combat du pays, devançant le terme prévu de la mission de combat de l'Otan fin 2014.

Début du retrait des troupes de l'Otan cet été

L'Otan prévoit d'avoir progressivement transmis aux forces afghanes, d'ici à 2014, la responsabilité de la sécurité de l'ensemble du territoire, un processus qui doit commencer cet été. La force de l'Otan déployée en Afghanistan à la suite des attentats du 11 Septembre 2001 est aujourd'hui forte d'environ 130.000 hommes, aux deux tiers américains.

Etats-unis

Washington a annoncé, le 22 juin, le retrait du tiers des forces américaines stationnées en Afghanistan, soit 33.000 hommes, avant l'été 2012. En annonçant fin 2009 l'envoi de 30.000 soldats supplémentaires pour lutter contre les talibans, portant le total à près de 100.000, le président américain Barack Obama avait promis que les soldats américains commenceraient à rentrer "à la maison" dès juillet 2011.

Grande-Bretagne

Le Royaume-Uni a emboîté mercredi le pas aux Etats-Unis en annonçant le rapatriement d'Afghanistan de 500 de ses soldats d'ici à la fin 2012 -les faisant passer de 9500 à 9000 hommes-, première étape d'un retrait à l'horizon 2014 de la totalité de ses troupes de combat.

Allemagne

Environ 5000 soldats allemands sont actuellement engagés en Afghanistan dans une mission qui hautement impopulaire outre-Rhin. Berlin va retirer 500 hommes d'ici fin 2011, a déclaré le chef d'état-major de la Bundeswehr Volker Wieker, dans une interview accordée le 3 juillet à la radio Deutschlandfunk.

France

Au lendemain de l'annonce de Barack Obama, Paris a à son tour fait savoir qu'"un retrait progressif" des renforts français envoyés en Afghanistan, aurait lieu d'ici l'été 2012. "Plusieurs centaines" de soldats devraient quitter le pays d'ici à la fin de l'année.
La France compte environ 4000 soldats en Afghanistan où elle opère depuis 2001. Plus de 60 soldats français y ont été tués depuis 2001, dont 10 au cours des six derniers mois. Le début du retrait des troupes françaises devrait intervenir au second semestre 2011, après l'été, dans le cadre du transfert de la sécurité du district de Surobi aux Afghans, selon le ministre de la défense Gérard Longuet.

Italie

L'Italie a annoncé en octobre 2010 qu'elle pourrait entamer le retrait de ses 3800 hommes à l'été 2011. Et récemment, Umberto Bossi, chef de la Ligue du Nord, parti populiste membre clé de la fragile coalition de droite de Silvio Berlusconi, a estimé que l'on pourrait économiser "un beau milliard d'euros» en «mettant fin aux missions de paix" à l'étranger.

Canada

La plupart des 3000 soldats du contingent canadien ont déjà pris le chemin du retour après avoir vidé leurs postes de combat dans la province de Kandahar, bastion taliban. Le retrait des troupes canadiennes a été décidé en 2008 par le gouvernement conservateur de Stephen Harper, sous la pression de l'opposition qui menaçait de voter contre une prolongation de leur mission s'il ne prenait pas cet engagement.
Ne restera sur la base qu'une unité de 350 militaires d'ici décembre. Le Canada continuera d'être présent en Afghanistan avec un maximum de 950 instructeurs militaires qui seront déployés dans le nord du pays.

Pologne

Varsovie a annoncé qu'elle suivrait en 2012 l'exemple des Pays-Bas et du Canada, en retirant ses troupes (2500 soldats) et en envoyant à la place des instructeurs, pour former la police et l'armée afghanes.

Pays-Bas

A l'été 2010, après quatre ans de présence, les Néerlandais ont retiré leurs 1950 soldats, remplacés par 545 policiers néerlandais chargés de former la police afghane. Un premier contingent d'une centaine de policiers hollandais est arrivé en Afghanistan en juin.

Avatar du membre
Mattle1
Vieux Sage
Messages : 917
Enregistré le : 24 nov. 2008, 11:20
Localisation : Tamatave , Madagascar

Re: La France est-elle en "guerre" en Afghanistan ?

Message par Mattle1 » 16 août 2011, 09:06

Rappel : Actualité > France
Soldats français tués ou blessés en opérations extérieures
Au moins 218 militaires français sont tombés dans des opérations à l’étranger depuis trente ans (1).
Afghanistan : 74 tués (depuis mars 2002).
Liban : 90 morts de septembre 1982 à mars 1984, dont 58 parachutistes au QG du Drakkar à Beyrouth le 23 octobre 1983.
Côte d’Ivoire : 16 tués entre 1993 et 2005, dont 9 le 6 novembre 2004 à Bouaké, à la suite d’un bombardement aérien.
Tchad : 13 tués lors de l’opération Manta (1983-1984) et 9 dans le nord-est après avoir sauté sur une mine (7 avril 1984).
Bosnie : 8 casques bleus perdent la vie dans un accident (14 mars 1995).
Guerre du Golfe (1991) : deux tués lors de l’offensive terrestre pour la libération du Koweït et deux autres accidentellement lors de l’opération de secours aux réfugiés kurdes d’Irak en mai.
Djibouti : quatre militaires morts dans l’attentat contre le café L’Historil (12 victimes en tout le 18 mars 1987).
Le nombre de blessés est difficile à établir. En dix ans, près d’un demi-millier de blessés jugés graves ont dû être rapatriés d’Afghanistan, ce qui ne prend pas en compte les blessés légers.
Les opérations militaires françaises à l’étranger
12 500 soldats français sont aujourd’hui mobilisés pour des opérations à l’étranger.
Les plus gros effectifs concernent la Libye (4 200, dont le porte-avions Charles-de-Gaulle et les unités de soutien à l’aviation), l’Afghanistan (4 000), le Liban (1 300), le Tchad (950), la Côte d’Ivoire (900), la République centrafricaine (240) et la piraterie dans l’Océan Indien (150).

Avatar du membre
Mattle1
Vieux Sage
Messages : 917
Enregistré le : 24 nov. 2008, 11:20
Localisation : Tamatave , Madagascar

Re: La France est-elle en "guerre" en Afghanistan ?

Message par Mattle1 » 25 août 2011, 15:01

On ne vous oublie pas soldats.
Pour la route http://youtu.be/KPsCokLExWI

Avatar du membre
Mattle1
Vieux Sage
Messages : 917
Enregistré le : 24 nov. 2008, 11:20
Localisation : Tamatave , Madagascar

Re: La France est-elle en "guerre" en Afghanistan ?

Message par Mattle1 » 07 sept. 2011, 15:44

Un soldat français tué lors d'une opération en Afghanistan


Un lieutenant-parachutiste a été tué mercredi matin au cours d’une opération en Kapisa, dans le nord-est de l’Afghanistan, a annoncé l’Elysée, ce qui porte à 75 le nombre de militaires français morts dans le pays depuis fin 2001.

«C’est avec une très grande tristesse que le président de la République a appris la mort ce matin d’un lieutenant du 17e Régiment du génie parachutiste de Montauban, en Afghanistan», écrit la présidence dans un communiqué.

«Au cours d’une mission d’appui à l’armée nationale afghane, engagée dans une opération en Kapisa, un tir d’insurgé l’a mortellement touché», précise l’Elysée.

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2827
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Re: La France est-elle en "guerre" en Afghanistan ?

Message par Rédacteur » 08 sept. 2011, 14:43

Mattle1 a écrit :Un soldat français tué lors d'une opération en Afghanistan


Un lieutenant-parachutiste a été tué mercredi matin au cours d’une opération en Kapisa, dans le nord-est de l’Afghanistan, a annoncé l’Elysée, ce qui porte à 75 le nombre de militaires français morts dans le pays depuis fin 2001.

«C’est avec une très grande tristesse que le président de la République a appris la mort ce matin d’un lieutenant du 17e Régiment du génie parachutiste de Montauban, en Afghanistan», écrit la présidence dans un communiqué.

«Au cours d’une mission d’appui à l’armée nationale afghane, engagée dans une opération en Kapisa, un tir d’insurgé l’a mortellement touché», précise l’Elysée.
http://lignesdedefense.blogs.ouest-fran ... tagab.html
[...]Outre un officier du 17e RGP tué, les troupes françaises comptent trois blessés graves (dont un dont l'état serait très sérieux) et une dizaine de blessés légers (ma consoeur de TFI a été blessée lors de cette opération et évacuée vers Kaboul). Les blessés sont issus des 17e RGP, 3e RPIMa, 1er RCP, 35e RAP et 132e bataillon cynophile. [...]
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Mattle1
Vieux Sage
Messages : 917
Enregistré le : 24 nov. 2008, 11:20
Localisation : Tamatave , Madagascar

Re: La France est-elle en "guerre" en Afghanistan ?

Message par Mattle1 » 07 nov. 2011, 20:09


Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Exabot [Bot] et 11 invités