CASEX 2012

Vous pouvez poster ici les reportages photographiques ou vos récits d'opérations militaires.

Vous devez être enregistré pour poster sur ce forum

Modérateur : Rédacteur

Répondre
Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2849
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

CASEX 2012

Message par Rédacteur » 13 déc. 2012, 14:44

http://www.defense.gouv.fr/ema/forces-p ... casex-2012
07/12/12
Du 19 au 29 novembre 2012, 150 soldats des forces françaises stationnées à Djibouti (FFDj) ont participé à l’exercice CASEX 2012 organisé par le centre de formation à l’appui aérien (CFAA) Colonel Charles de la Baume, de la base aérienne 133 de Nancy.
L’exercice CASEX (Close Air Support EXercice) 2012 avait pour objectif d’entraîner et d’aguerrir en milieu désertique un détachement de 28 contrôleurs aériens avancés (FAC - Forward Air Controller). Ces derniers, en cas de demande d’appui feu rapproché, ont pour responsabilité d’assurer l’acquisition des cibles, gérer l’environnement proche, guider les avions de combat et autoriser le tir.

L’exercice s’est articulé autour de trois modules de guidage d’appui feu : campagne de tir sol-sol et air-sol, opération amphibie et posé d’assaut. La principale phase de l’exercice fut la campagne de tir avec un thème plaçant les FAC au centre de la manœuvre.
Installés sur les points hauts, les FAC observent et renseignent sur les mouvements ennemis.

Pour cet exercice, les FFDj ont déployé trois sections du 5e régiment interarmes d’Outre-Mer (5e RIAOM) : une section de batterie sol-air avec 3 postes de tir Mistral, une section d’artillerie avec 2 canons de mortier de 120 mm RTF 1 et une section d’artillerie avec 2 canons 155 mm TRF 1. La première section était positionnée à 3 km au nord-est de la zone de tir et la deuxième à 15 km au sud-ouest de la zone de tir. 5 FAC américains de l’US Marine Corps (USMC) stationnés à Djibouti ont intégré les 4 équipes FAC déployés sur le champ de tir.

Dans un premier temps, les équipes FAC ont observé et renseigné sur les mouvements de l’ennemi depuis leurs positions sur les points hauts. Dans un deuxième temps, elles ont guidé les Mirages 2000 D de l’escadron de chasse Corse (EC 3/11) stationnés sur la base aérienne 188 de Djibouti, les hélicoptères Gazelle et Puma du détachement de l’aviation légère de l’armée de terre (DETALAT) ainsi qu’un avion l’AV-8B Harrier II de l’USMC, en provenance du porte-aéronefs USS Peleliu, croisant à 800 km au large de Djibouti. Pendant toute la durée de l’exercice, les FAC étaient en liaison radio avec le contrôleur tactique air (CTA) basé au poste de commandement (PC) et les pilotes, selon une procédure standardisé OTAN. Grâce à un équipement d’une grande technicité, telle que les jumelles Vector reliées au GPS, les FAC ont pu transmettre avec précision, les coordonnées des cibles à atteindre. Au cours de l’action, les pilotes ont utilisé tous les moyens disponibles depuis le show of force jusqu’au tir direct sur l’objectif.

L’exercice s’est clôturé par un posé d’assaut dans le désert. Appuyé par une équipe FAC au sol chargée de baliser une piste de fortune et coordonnée par une autre équipe depuis un Puma transformé en PC volant grâce aux liaisons « DACAS » (Digital Aided Close Air Support), un Transall de l’Escadron de transport d’Outre-Mer Larzac (ETOM) de la BA 188, s’est posé sans encombre sur le Grand Bara, grande étendue désertique à une cinquantaine de kilomètres au Sud-Ouest de la ville de Djibouti.

L’ensemble des moyens déployés par les FFDj et la participation de l’USMC, ont permis aux jeunes contrôleurs aériens avancés de valider une étape de leur formation et de s’entrainer dans un contexte interarmées et international. De retour en France, les FAC du CFAA, recevront lors d’une cérémonie en janvier prochain, le tout nouveau brevet FAC dont l’homologation date du 1er juin 2012.
Les forces françaises sont stationnées à Djibouti dans le cadre d’un protocole bilatéral, elles participent au dispositif militaire français prépositionné permettant de disposer de réservoirs de forces pouvant être projetées rapidement en cas de crise.
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité