GULF FALCON 2013

Vous pouvez poster ici les reportages photographiques ou vos récits d'opérations militaires.

Vous devez être enregistré pour poster sur ce forum

Modérateur : Rédacteur

Répondre
Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2745
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

GULF FALCON 2013

Message par Rédacteur » 03 févr. 2013, 17:13

http://www.defense.gouv.fr/ema/interarm ... -2013-j-13
03/02/2013 14:11
Exercice Gulf Falcon 2013 : J-13
Du 16 février au 7 mars 2013, les armées françaises et qatariennes s’entraineront une nouvelle fois côte à côte au Qatar pour l’exercice bilatéral Gulf Falcon 2013. Pendant 3 semaines, les deux armées déploieront un PC de force permettant la planification et la conduite d’une opération conjointe et interarmées.
Gulf Falcon 2013 est un exercice majeur de niveau opératif qui engage des actions coordonnées aériennes, terrestres et maritimes. Il est organisé conjointement par le Qatar et la France, dans le cadre des accords de coopération en matière de défense qui unissent les deux pays et s’inscrit dans un cycle quadriennal.

Les objectifs d’intégration sont ambitieux puisque à tous les niveaux (opératif et tactique), les états-majors de planification et de conduite seront armés de façon conjointe par des Qatariens et des Français. Lors du Livex, l’emploi des moyens qatariens et français sera également conjoint.

S’appuyant sur un scénario fictif nécessitant un engagement franco-qatarien de haute intensité, il s’agit de planifier et de conduire une opération en trois phases : montée en puissance de la force, engagement sur le théâtre d’opération, stabilisation dans la zone.

Ainsi, 1 300 militaires français seront déployés pour l’exercice. Au niveau opératif, le PC de force (CJTF HQ)sera armé par du personnel de l'état-major interarmées de force et d'entraînement (EMIA-FE) déployé depuis Creil et par les officiers qatariens de même niveau.

Les principales unités françaises déployées seront l’état-major de force n°3 (EMF 3) de Marseille, du personnel de la 2e brigade blindée de Strasbourg (état-major tactique), des unités du Régiment de Marche du Tchad (RMT) de Meyenheim, du 1er régiment de chasseurs, de la 13e DBLE d’Abu Dhabi, des éléments de la 11e brigade parachutiste (11e BP), du 2e régiment de dragons (2e RD) de Fontevraud, des 3e et 19e régiments de Génie (Charleville Mézières et Besançon), du 3e régiment d’artillerie de Marine (Canjuers), et du 54e régiment d’artillerie de Hyères. La France projette par ailleurs 17 chars Leclerc, 24 véhicules blindés de combat d’infanterie (VBCI), 22 VAB, 4 canons autoporteurs CAESAR, et plusieurs engins du Génie.

Les composantes navales et aériennes seront également commandées par des états-majors conjoints. La frégate de défense anti aérienne Chevalier Paul et son équipage participeront à l’exercice pour la séquence navale de l’exercice. Enfin, 3 Rafale, 3 Mirage 2000-5 et un hélicoptère Puma armeront la partie française de la composante Air.

Les premiers éléments français de l’exercice Gulf Falcon 2013 sont en cours de déploiement dans Golfe Arabo-persique. Les matériels les plus lourds ont déjà été embarqués par voie maritime. Ainsi, les 17 chars Leclerc participant à cet exercice ont quitté la métropole le 18 janvier depuis Toulon à bord de l’Ark Forwarder (bâtiment affrété) et arriveront au Qatar le 9 février.

Image
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2745
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Gulf Falcon 2013 : top départ de l’exercice

Message par Rédacteur » 24 févr. 2013, 19:24

http://www.defense.gouv.fr/ema/actualit ... l-exercice
22/02/2013 20:52
Le samedi 16 février, l’exercice bilatéral interarmées franco-qatarien Gulf Falcon 2013 a officiellement débuté au Qatar. Pendant trois semaines, près de 3000 militaires qatariens et français travailleront de façon conjointe sur un scénario d’engagement de haute intensité.
Les forces armées qatariennes et françaises s’entraîneront selon un scénario en trois phases : tout d’abord la montée en puissance des forces déployées, simultanément avec l’entraînement des états-majors de commandement, puis l’engagement des forces (armée de terre, marine et armée de l’air), enfin la phase de stabilisation.
Les moyens déployés sont conséquents. Du coté français on compte 17 chars Leclerc, 23 VBCI (véhicule blindé de combat d’infanterie), 22 VAB (véhicule de l’avant blindé), 4 CAESAR (canon autoporteur de 155 mm), deux SPRAT (système de pose rapide de travures), la frégate de défense antiaérienne « Chevalier Paul », 3 Rafale, 3 Mirage 2000-5 et un hélicoptère Puma.
Les Qatariens mettent également en œuvre des moyens importants : 28 VAB, 16 VBL (véhicule blindé léger),12 chars de type AMX et 10 AMX 30, 8 véhicules blindés de type Piranha, quatre canons de 155mm, sept VAB HOT (véhicule blindé apte au combat anti-char à longue portée), 4 Mirage 2000-9, 2 Alphajet, 2 hélicoptères SH3 Sea King, 2 Gazelle, des systèmes de missiles Roland et Mistral. Le général Emmanuel de Romemont, co-directeur de l’exercice, souligne l’importance de la coopération bilatérale franco-qatarienne : « Cet exercice a pour finalité de nous préparer à planifier et conduire ensemble des opérations combinées.
Nous le faisons de façon très progressive en impliquant les 3 niveaux que l’on retrouve dans une opération : le stratégique, l’opératif et le tactique, et en portant une attention particulière à la qualité des échanges entre les deux contingents .
Les forces qatariennes et françaises mobilisées sont prêtes à commencer cet exercice majeur qui s’inscrit dans le cadre des accords de coopération en matière de défense qui unissent les deux pays depuis 1994.
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2745
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

De la planification à la conduite de l’exercice

Message par Rédacteur » 03 mars 2013, 17:38

http://www.defense.gouv.fr/ema/interarm ... l-exercice
01/03/2013 13:21
Lors de la phase d’engagement de l’exercice Gulf Falcon 2013 qui se déroulera du 2 au 7 mars, trois GTIA (groupements tactiques interarmes) français et qatariens vont manœuvrer côte à côte sur le terrain, appuyés par la composante aérienne conjointe, pendant qu’à la mer, les forces navales seront déployées pour soutenir les autres composantes, notamment dans le domaine de la défense aérienne.
Cet exercice terrain ou FTX (Field Training Exercise) viendra conclure et concrétiser 10 jours d’entraînement à la conception et à la conduite des opérations (le Command Post Exercice -CPX), auxquels auront participé le PC de force opératif franco-qatarien (CJTF) et les 3 états-majors de niveau tactique (Terre, Mer et Air). Le colonel Daniel Grammatico, commandant la partie française du CJTF, souligne que « sur l’ensemble d’un théâtre d’opérations, l’état-major opératif est celui qui veille à la réalisation et la synchronisation des effets produits par l’action des composantes tactiques, aussi bien dans le champ cinétique que non-cinétique. Il a donc un rôle de planification, de coordination et d’évaluation de la campagne ordonnée par le commandement stratégique » ajoute-t-il.
Pour l’heure, l’objectif du CPX est d’entraîner les structures de commandement interarmées binationales, qui planifient et conduiront la suite de l’exercice. Français et Qatariens en binôme sur chaque poste conçoivent ensemble et avec les mêmes outils les ordres destinés à contenir puis repousser la manœuvre adverse. Les incidents sont « injectés » notamment au travers du logiciel JTLS (Joint Theater Level Simulation - logiciel de simulation opératif) mis en œuvre par le CSFEE (Centre de simulation pour la formation, l’entraînement et l’expérimentation). « La simulation permet de modéliser l’ensemble des actions militaires et civiles pour en évaluer les effets. « Notre logiciel regroupe des modèles terrestres, navals et aériens et permet l’animation de toutes les forces. Il offre une visualisation cohérente des interactions entre elles ainsi que des domaines spécifiquement interarmées comme le renseignement et la logistique Cette visualisation est envoyée vers les états-majors. Ces derniers ont ainsi la situation globale sous les yeux, avec les effets produits », explique le colonel Philippe Coste, commandant le CSFEE à Paris et déployé pour cet exercice au Qatar.
Viendra bientôt la phase « terrain », lors de laquelle l’ensemble des moyens français et qatariens sera déployé pour la manœuvre réelle.
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2745
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Le CEMAT au Qatar

Message par Rédacteur » 05 mars 2013, 13:42

http://www.defense.gouv.fr/terre/actu-t ... t-au-qatar
04/03/2013 09:36
Lundi 25 et mardi 26 février 2013, le général d’armée Bertrand Ract Madoux, chef d’État-major de l’armée de Terre (CEMAT), a rencontré les 3000 militaires français et qatariens déployés au Qatar pour l’exercice interarmées franco-qatarien Gulf Falcon 2013.
nterrogé sur les raisons de sa présence, le CEMAT a expliqué qu’il venait « s’assurer que l’interopérabilité entre les états-majors français et qatariens était au meilleur niveau ». Il a souligné qu’« il est nécessaire de travailler ensemble, que chacun fasse une partie du chemin vers l’autre pour arriver à des modes d’action commun et les plus efficaces possibles ».
Reçu sur le camp Tarik Ben Zayed d’Al Sailia par son homologue qatarien, le général de division Mohammed Ali Al-Ghanim, le CEMAT a assisté à plusieurs présentations dans la matinée. Après un point de situation sur l’exercice par le général de brigade Mohammed Khalifa Al-Kuwari, officier de marque de l’exercice pour le Qatar, la délégation s’est rendue dans les locaux de l’animation, de l’état-major opératif (les « joueurs »), du poste de commandement du soutien national France et enfin sous les tentes du détachement du 48e régiment de transmissions (48e RT) d’Agen.
« Passer dans ces différentes cellules m’a permis de remercier personnellement tous ceux qui ont organisé dans la durée cet exercice. Je pense notamment à l’état-major interarmées de force et d’entraînement (EMIA-FE) de Creil et à nos camarades de la logistique et des transmissions qui ont préparé en France et sur le terrain ce déploiement d’envergure avant les autres », a ajouté le général.
Après s’être rendu dans l’après-midi à l’état-major de commandement des forces terrestres qatariennes à Al Duhaliyat, le général Ract Madoux a rencontré les militaires du groupement tactique interarmes français sur le camp de toile d’Al Qalayel. Il a notamment assisté à un tir d’artillerie de nuit puis à un tir de chars Leclerc du 1er régiment de chasseurs (1er RCh) de Thierville-sur-Meuse et de véhicule blindé de combat de l’infanterie (VBCI) du régiment de marche du Tchad (RMT), suivi d’une présentation commune de matériel qatariens et français.
Le général quitte ses troupes au moment où celles-ci terminent la phase d’entraînement préliminaire à l’exercice. Prochain objectif : confirmer, en situation réelle, le haut niveau d’interopérabilité atteint par les deux contingents.
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2745
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Fin de l’exercice Gulf Falcon 2013 au Qatar

Message par Rédacteur » 14 mars 2013, 15:02

http://www.defense.gouv.fr/ema/interarm ... 3-au-qatar
08/03/2013 20:45
Du 16 février au 7 mars 2013, l’exercice bilatéral interarmées franco-qatarien Gulf Falcon 2013 a engagé près de 3000 militaires des deux pays.
Se sont succédés : un exercice d’état-major (CPX), une appropriation du terrain et des entraînements conjoints pour les troupes des deux pays (AFT), puis le « Livex », exercice sur le terrain articulé en trois phases : montée en puissance, engagement et stabilisation. Cet exercice a impliqué de façon bilatérale tous les niveaux de commandement ainsi que les forces engagées, dans le cadre d’un scénario de haute intensité engageant les trois composantes terrestre, maritime et aérienne.
Le général de brigade Zayed Al-Shawhani, commandant qatarien du PC de force opératif (CJTF) s’est félicité du travail conjoint réalisé tant au niveau opératif que tactique : « Le scénario nécessitait l’engagement de nombreuses unités sur le terrain. C’est la première fois que nous participions à un exercice avec autant de matériel. Nous avons beaucoup appris de nos collègues français sur l’organisation et la conduite d’un exercice d’une telle ampleur. Cela témoigne d’une forte relation franco-qatarienne et j’espère à l’avenir multiplier ce genre d’expériences ».
Il s’agissait en effet du plus grand exercice conjoint jamais réalisé dans le cadre des accords de coopération en matière de défense qui unissent les deux pays depuis presque 20 ans.
« Le bilan est très positif. Nous avons rempli tous les objectifs qui nous avaient été assignés, notamment : renforcer l’interopérabilité entre nos deux pays et augmenter notre aptitude à opérer ensemble » ajoute le général Emmanuel de Romémont, co-directeur de l’exercice. « Nous avons pu l’observer tant au niveau opératif lors de l’exercice d’état-major assisté par ordinateur (CPX) que tactique avec la manœuvre sur le terrain. Nous avons tous progressé et les forces françaises déployées au Qatar sont aujourd’hui, au moment où se termine cet exercice, plus aptes qu’elles ne l’étaient avant le début de l’exercice, à opérer avec leurs homologues qatariennes ».
L’exercice Gulf Falcon 2013 s’est conclu le 7 mars par une démonstration dynamique et une présentation statique des moyens français et qatariens, en présence du chef d’état-major des armées qatariennes, le général de division Hamad Bin Ali Al-Ateyah et de son homologue français, l'amiral Edouard Guillaud.
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité