Jeunes bigors à la Lande d'Ouée

Vous pouvez poster ici les reportages photographiques ou vos récits d'opérations militaires.

Vous devez être enregistré pour poster sur ce forum

Modérateur : Rédacteur

Répondre
Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2849
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Jeunes bigors à la Lande d'Ouée

Message par Rédacteur » 11 févr. 2013, 14:48

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLoc ... Locale.Htm
09/02/2013 - Claire ROBIN
Jeunes bigors, Yoann et Fanny sont arrivés à la Lande d'Ouée - Saint-Aubin-du-Cormier
Yoann Eleleara et Fanny Billard commencent leur formation militaire au 11 e Rama. Nous les retrouverons dans quelques mois, le jour de la remise officielle de leur képi.

Témoignage

C'est un moment qu'ils attendent depuis longtemps et dont ils se souviendront toute leur vie. Cette semaine, Yoann Eleleara et Fanny Billard, respectivement âgés de 22 et de 19 ans et originaires du Morbihan et de Mayenne, ont fait leur entrée au camp de la Lande d'Ouée.

La jeune fille avait déjà mis les pieds au 11 e Régiment d'artillerie de marine, à l'occasion d'une PMD (préparation militaire découverte), l'équivalent du stage, dans le civil. Cette immersion dans le monde de l'artillerie avait achevé de la convaincre : après une première année de comptabilité, elle arrête ses études. Et prend sa décision : elle sera militaire. « Je n'y avais jamais pensé, puis je me suis rendu compte qu'il me fallait un métier qui bouge. » Autour d'elle, les proches sont un peu plus réservés. Elle le sait : « il va falloir faire ses preuves ».

Musculation

D'autant plus que les femmes ne sont pas légion, au sein des militaires du rang. Parmi la vingtaine de nouveaux soldats à avoir rejoint le régiment cette semaine, elles ne sont que deux. Alors, pour se préparer, Fanny s'est concocté un programme d'entraînement sportif. Tous les soirs, un peu de musculation ou de tennis de table, pour être en capacité de porter de lourdes charges.

Yoann, de son côté, a mis l'accent sur « la cardio, avec course à pied et fitness ». Comme Fanny, il commence tout juste sa « semaine d'incorporation ». Dans quelques jours, il rejoindra Coëtquidan (Morbihan), pour trois mois de formation où il apprendra les rudiments du métier. Il ne reviendra à Saint-Aubin-du-Cormier qu'en juin, pour se perfectionner puis choisir sa batterie.

Huit à dix moisde préparation

En effet, un soldat n'est pas opérationnel en un claquement de doigt. « Au bout de huit à dix mois seulement, il peut être envoyé en projection intérieure, par exemple sur des plans vigipirate », note le capitaine Sébastien Brossard, référent instruction. L'Afghanistan, le Mali, Djibouti... où se rendent les militaires du 11 e aujourd'hui, ce ne sera donc pas pour tout de suite.

De toute façon, Yoann n'aime pas précipiter les événements. Ce n'est en effet qu'après avoir passé un bac pro et avoir travaillé plusieurs années en intérim qu'il a pris sa décision. « Je voulais prendre de la maturité, explique le jeune homme. Mais l'envie est là depuis longtemps : dès l'âge de 12 ans, j'ai su. La routine du civil, très peu pour moi. » Ses parents ont bien accueilli la nouvelle : sans franchir le pas, eux aussi avaient voulu rejoindre l'armée quand ils étaient plus jeunes.

À quelques heures de la remise de leur tout premier paquetage, les deux jeunes, quoique plein d'appréhension, sont très motivés. Et ont hâte de troquer la tenue civile contre le treillis. Mais la formation sera exigeante, et ils ne se font pas d'illusion. La Lande d'Ouée, ça n'a « rien d'un centre de vacances ».
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité