Cèdre bleu 2013

Vous pouvez poster ici les reportages photographiques ou vos récits d'opérations militaires.

Vous devez être enregistré pour poster sur ce forum

Modérateur : Rédacteur

Répondre
Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2827
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Cèdre bleu 2013

Message par Rédacteur » 24 mars 2013, 00:14

http://french.ruvr.ru/2013_03_23/Le-Lib ... ilitaires/
23/03/2013
Le Liban et la France organiseront des exercices militaires
Les unités de l'armée libanaise, avec la participation d'Infanterie de marine française, vont organiser le 26 mars les exercices militaires conjoints au large de la côte, à 10 kilomètres au nord de Beyrouth, indique l'agence des informations nationales du Liban. Les manœuvres auront lieu dans un contexte de détérioration de la situation dans le nord du Liban.
Les violents affrontements entre des groupes religieux, provoqués par la crise dans la Syrie voisine, ne s'arrêtent pas quatrième jour dans la capitale du nord, Tripoli. Sept personnes étaient victimes et des dizaines ont été blessées à la suite d'une nouvelle flambée de violence au cours des deux derniers jours.

http://www.lorientlejour.com/category/L ... unieh.html
22/3/2013
Cèdre bleu : manœuvres amphibies libano-françaises en baie de Jounieh
Le groupe « Jeanne d’Arc », composé du bâtiment de projection et de commandement (BPC) Tonnerre et de la frégate anti-sous-marine Georges-Leygues, effectuera, pour la seconde année consécutive, une escale au Liban, du samedi 23 au 26 mars 2012, signe de l’attachement de la France à la coopération de défense avec le Liban. Les deux bâtiments comptent à leur bord 133 élèves-officiers de l’École navale et de l’École du commissariat de la marine française dont dix-huit étrangers, intégrés dans les services pour leur période d’application à la mer.

Le 26 mars, les deux pays conduiront conjointement l’exercice amphibie Cèdre bleu. Cette manœuvre de débarquement à tir réel mettra en œuvre des moyens interarmées des deux pays.

Articulé autour du Tonnerre et de la frégate Georges-Leygues, le groupe amphibie français comprend aussi 200 militaires de l’armée de terre et leurs quarante-trois véhicules, quatre hélicoptères, et une batellerie composée d’un engin de débarquement amphibie rapide et de deux chalands de transport de matériel.
Côté libanais, seront déployés une compagnie mécanisée/blindée et ses véhicules, une compagnie aéromobile avec sept hélicoptères, un avion Cessna, un détachement de cinquante commandos marine, deux engins de débarquement d’infanterie et de chars, et trois embarcations côtières de types patrouilleur et vedette.
Cet exercice est la quatrième interaction bilatérale du genre menée avec les Forces armées libanaises (FAL) depuis 2009. De la reconnaissance de plage au débarquement tactique des troupes et des véhicules, simultanément par voies aérienne et nautique, jusqu’à la prise d’objectifs à terre : Cèdre bleu va dérouler tout le spectre d’une opération amphibie interarmées et interalliés.

De ce fait, la route du littoral dans la région de Jounieh-Maameltein sera interdite à la circulation à partir d’aujourd’hui 22 mars à 13 heures et jusqu’à la fin des manœuvres. Le stationnement des véhicules et le passage sur les routes comprises entre le carrefour du Casino, au nord, et le carrefour du restaurant Manuela, au sud, sera également interdit du 25 mars à 23 heures au 26 mars à 14 heures.
Dès la fin de Cèdre bleu, le groupe amphibie poursuivra ses activités opérationnelles et de formation, de l’océan Indien jusqu’en mer de Chine, au fil d’un déploiement aux multiples facettes de près de cinq mois.
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2827
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Re: Cèdre bleu 2013

Message par Rédacteur » 28 mars 2013, 14:46

http://www.defense.gouv.fr/ema/interarm ... o-libanais
27/03/2013 20:21
Le 26 mars, Cèdre Bleu, exercice amphibie bilatéral organisé par la France et le Liban, s’est déroulé en baie de Jounieh au nord de Beyrouth. Signe de l’attachement de la France à la coopération de défense avec le Liban, Cèdre Bleu a été conduit, pour la deuxième année consécutive et conjointement, par les forces armées libanaises et par le groupe amphibie français déployé pour la mission Jeanne d’Arc.
Sur la base d’un scénario fictif, les forces armées libanaises et françaises ont mené une manœuvre conjointe en trois phases : reconnaissance et sécurisation de la zone de débarquement, projection simultanée des troupes et véhicules de chacun des groupes amphibies - simultanément par hélicoptère et par voie nautique - et neutralisation de deux positions défensives adverses. De la planification initiale à la manœuvre réelle, les principaux volets d’une opération amphibie ont été réalisés de façon bilatérale.
Les Forces Armées Libanaises ont engagé une section mécanisée équipée d’engins chenillés M113, deux sections d’infanterie aéromobile avec trois hélicoptères UH1-Huey et deux Gazelle, deux engins de débarquement d’infanterie et de chars et une cinquantaine de commandos marine avec leurs embarcations. Un avion CESSNA et trois patrouilleurs complétaient le dispositif de surveillance.
Côté français : outre le bâtiment de projection et de commandement (BPC) Tonnerre et la frégate anti-sous-marine (FASM) Georges Leygues, le groupe amphibie comprend deux cents légionnaires de la 6ème brigade légère blindée, embarqués avec une cinquantaine de véhicules. Un engin de débarquement amphibie rapide (EDAR), deux chalands de transport de matériel, un hélicoptère Puma et deux Gazelle de l’armée de Terre, ainsi qu’une Alouette 3 de la marine complétaient le dispositif lors de l’exercice.
Dès l’arrivée des bâtiments de combat dans l’aire des opérations amphibies, le raid de commandos a été déclenché, appuyé par les hélicoptères d’attaque des deux pays. Une fois la zone sécurisée, les engins de débarquement français et libanais ont rallié la plage pour projeter ensemble les troupes et les véhicules en une seule vague. La séquence s’est achevée par un assaut héliporté sur les deux objectifs adverses. Durant toute la manœuvre, le Georges Leygues s’est tenu prêt à assurer un appui feu canon de la mer vers la terre, guidé par un officier de l’armée de terre depuis l’Alouette 3. Les cent-trente-trois officiers-élèves, embarqués pour leur période d’application à la mer, ont participé aux différentes phases de cet exercice amphibie bilatéral ; ils ont été insérés au sein des structures de planification et de conduite du Tonerre, en passerelle, en batellerie ou dans le radier.
Concentrant la manœuvre amphibie dans une phase ramassée, la démonstration aura duré une heure, sous l’œil de Monsieur Patrice Paoli, ambassadeur de France au Liban, des plus hautes autorités militaires libanaises et d’une centaine d’invités, installés dans une tribune en contrehaut. A l’issue, les légionnaires ont présenté aux autorités le système de combat FELIN (fantassin à équipements et liaisons intégrés) et le VAB Ultima, dernière génération améliorée du véhicule de l’avant blindé.
La réussite de cet exercice témoigne du niveau de coopération militaire franco-libanais et de l’aptitude des deux pays à mener ensemble des opérations amphibies combinées. Dès la fin de Cèdre Bleu, le groupe amphibie français a quitté le Liban, pour poursuivre sa mission. Son itinéraire sera jalonné d’autres exercices bilatéraux, servant à l’entraînement du groupe Jeanne d’Arc et à la formation des officiers-élèves de la marine.
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités