À notre arrivée, nous campions sous des tentes à Terre-Rouge

Vous pouvez poster ici les reportages photographiques ou vos récits d'opérations militaires.

Vous devez être enregistré pour poster sur ce forum

Modérateur : Rédacteur

Répondre
Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2827
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

À notre arrivée, nous campions sous des tentes à Terre-Rouge

Message par Rédacteur » 02 avr. 2013, 14:14

http://www.clicanoo.re/363406-a-notre-a ... rouge.html
1er avril 2013 - 05h30
"À notre arrivée, nous campions sous des tentes à Terre-Rouge"
Michel Barjolin, au même titre que d’autres anciens de l’amicale qu’il préside, fait partie de ceux qui ont vécu, il y a 40 ans, l’installation dans l’île du 2e RPIMa. Une épopée qui a laissé de nombreux souvenirs. "Nous venions de Madagascar où l’esprit même du régiment n’était pas du tout le même. Nous étions alors un régiment d’outre-mer au sens strict. C’est-à-dire que nous n’avions quasi pas de contact avec l’extérieur. Nous visions en autarcie. Lorsque nous avons débarqué à la Réunion, nous n’avions pas de caserne. Au début, nous avons donc été un peu des nomades", s’amuse à se remémorer Michel Barjolin. "C’était un régiment éclaté. Une partie d’entre nous était sous des tentes à Terre-Rouge, à l’emplacement de l’actuel hôpital qui n’existait pas à l’époque. Ensuite, une première compagnie est partie à la Plaine-des-Cafres. On y vivait dans des conditions très sommaires. C’était l’hiver et nous n’étions pas équipés pour. Ça a été rude !". Une autre partie du régiment se trouvait alors à la Saline.

Ce n’est qu’en 1975 qu’a été inaugurée la caserne actuelle de Pierrefonds où le 2e RPIMa s’est sédentarisé. Deuxième souvenir important pour ceux qui ont vécu l’implantation du régiment dans l’île, la première grande manœuvre à la Réunion du 2e RPIMa. "Nous avons été parachutés à la Plaine-des-Cafres. Nous sommes ensuite remontés par le chemin de Bras Noir jusqu’au refuge du Piton des Neiges. Ensuite, on a été envoyés dans la Rivière des Marsouins où nous avons passé trois jours et demi pour parcourir 4 km tant le parcours était difficile tandis que nous progressions sans matériel".

Enfin, c’est au sein du centre nautique, encore appelé centre commando que Michel Barjouin a vécu l’un de ses meilleurs souvenirs au 2e RPIMA : "En plongée, nous avons fait la rencontre d’un très gros requin. Impressionnant et magique", témoigne celui qui est désormais garant de la perpétuation des liens entre anciens et actifs du régiment
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 2 invités