FAG 2013

Vous pouvez poster ici les reportages photographiques ou vos récits d'opérations militaires.

Vous devez être enregistré pour poster sur ce forum

Modérateur : Rédacteur

Répondre
Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2827
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

FAG 2013

Message par Rédacteur » 11 déc. 2013, 15:30

http://www.defense.gouv.fr/ema/actualit ... egal-awara
Guyane : opération de lutte contre l’orpaillage illégal Awara
08/04/2013 14:38

Depuis le 26 mars 2013, les forces armées en Guyane (FAG) conduisent une opération de lutte contre l’orpaillage clandestin baptisée Awara. Cette opération a pour objectif la saisie et le démantèlement du site d’orpaillage illégal de Grande Usine, à l’ouest de Camopi, au cœur de la jungle.

Le site de Grande Usine regroupait des orpailleurs illégaux (garimpeiros) et s’est fortement développé après la reprise de Dorlin par les FAG durant l’été 2012. Il est alimenté par des flux logistiques empruntant les cours d’eau comme l’Approuague, la Sikini et les nombreuses pistes qui traversent la forêt.

L’opération est commandée depuis un poste de commandement conjoint des FAG et de la gendarmerie. Une compagnie de légionnaires du 3e régiment étranger d’infanterie (3e REI) a été déployée depuis Cayenne et la base avancée de Camopi, aux côtés d’une trentaine de gendarmes, soit près de 120 militaires. Le dispositif aérien était composé d’un avion CASA, de trois hélicoptères Puma, d’un hélicoptère Fennec et d’un hélicoptère EC 145 de la gendarmerie. Il a permis la mise en place des militaires aux abords immédiats du site d’exploitation Le soutien sanitaire a été assuré au plus près par deux équipes du service de santé des armées (SSA).

Le 26 mars, la compagnie du 3e REI et le poste de commandement tactique de l’état-major interarmées (EMIA) des FAG ont été déployé dans la région de Grande Usine à partir de la base opérationnelle avancée de Camopi. Cette première incursion a permis la saisie du site d’orpaillage ainsi que la mise en place des éléments par héliportage.

Les trois jours suivants, les FAG et les gendarmes ont entamé le ratissage du site pour découvrir les caches dans lesquelles les orpailleurs dissimulaient leurs principaux équipements nécessaires à l’extraction de matière aurifère. Ils y ont découvert un ensemble de campements et de « villages », dans lesquelles se trouvaient des épiceries, des garages pour les quads, des bars, des lieux de cultes, des centres de communication et des bijouteries clandestines.

Cette intervention a également permis l’interpellation d’une dizaine de suspects et l’arrestation de 5 d’entre eux.

Les fouilles ont permis de découvrir plusieurs grammes d’or, des documents officiels, des livres de comptes, des registres d’encaissements et des moyens de communication. De l’armement, une motopompe, des concasseurs et des moteurs ont été saisis et 122 carbets ont été détruits.

Le 30 mars, les FAG et gendarmes ont installé un poste opérationnel avancé temporaire (POAT), ravitaillé par voie aérienne, interdisant le retour des orpailleurs illégaux.

350 militaires de FAG sont déployés en permanence sur les réseaux fluviaux pour neutraliser les flux logistiques des orpailleurs et en forêt pour démanteler les sites d’exploitation d’or illégaux.
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2827
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Opération Gecko sur les sites d’Eau Claire et d’Enfant Perdu

Message par Rédacteur » 11 déc. 2013, 15:32

http://www.defense.gouv.fr/ema/actualit ... fant-perdu
21/04/2013 14:04

Du 14 au 18 avril 2013, environ 80 militaires des Forces Armées en Guyane (FAG) et près d’une vingtaine de gendarmes ont investi les sites d’Eau Claire et d’Enfant Perdu, à l’ouest du département, dans le cadre de l’opération Gecko.

L’objectif de cette opération était de surprendre les orpailleurs illégaux, de saisir et de détruire leurs matériels. Les mesures prises et la discrétion de la manœuvre de diversion ont permis de surprendre les orpailleurs présents sur les sites. Ils ont été totalement pris de court par la dépose en corde lisse des éléments des CRAJ du 9e régiment d’infanterie de marine (Commandos de recherche et d’action en jungle du 9e RIMa) et du GPI (groupe des pelotons d'intervention gendarmerie).

Tandis que les hélicoptères continuaient à acheminer les militaires de la première compagnie du 9e RIMa et du matériel sur le site, les fouilles et les auditions d’une trentaine d’étrangers en situation irrégulière (ESI) interpellés ont pu commencer sous la conduite des officiers de police judiciaire (OPJ). L’installation d’un poste de commandement conjoint composé d’une section du 9e RIMa ainsi que de gendarmes du GPI et la coordination des équipes de recherche ont permis de prendre le contrôle de la zone. Au bilan, outre une saisie record de plus de 30 kg de mercure, 7 moteurs, 17 concasseurs, 10 quads et plusieurs centaines de kilos de matériel logistique divers ont été saisis ou détruits.
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2827
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Guyane : opération Macao dans la région de Grand Santi

Message par Rédacteur » 11 déc. 2013, 15:34

http://www.defense.gouv.fr/ema/actualit ... rand-santi
14/06/2013 12:59

Du 2 juin au 14 juin 2013, une centaine de militaires des Forces armées en Guyane (FAG) et une vingtaine de gendarmes ont conduit l’opération Macao le long de la rivière Grand Abounami, dans la région de Grand Santi, située à l’Ouest de la Guyane.

Cette opération avait pour objectif de démanteler les moyens de production et de logistique des orpailleurs illégaux installés sur différents sites de cette zone.

Les militaires du 9e régiment d’infanterie de marine (9e RIMa) des FAG et les gendarmes ont effectué un double assaut,héliporté et fluvial, depuis deux hélicoptères Puma, un hélicoptère Fennec et une douzaine de pirogues. Les orpailleurs illégaux, pris de court, ont cherché à camoufler les moteurs en les immergeant au fond des mares boueuses et à dissimuler les objets de valeurs, l’alimentation et le mercure dans des caches.

Au bilan, l’opération Macao a porté un coup d’arrêt aux activités illégales des orpailleurs sur l’ensemble du secteur. Les militaires et les gendarmes ont procédé à la destruction d’une quarantaine de carbets, d’une dizaine de groupes électrogènes, de13 moteurs, de 15 appareils électroménagers et d’une quantité importante de matériel logistique (quads, motopompes, tables de levée, lances à eau, tronçonneuse, 100 kilos d’outillage,tuyauterie).

Les FAG sont engagées depuis 2008 dans la mission intérieure Harpie de lutte contre l’orpaillage clandestin, en soutien des forces de gendarmerie et de police. Cette mission rend de plus en plus difficile l’action des orpailleurs clandestins.
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2827
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Guyane : opération « Jamais Gouté »

Message par Rédacteur » 11 déc. 2013, 15:36

http://www.defense.gouv.fr/ema/actualit ... mais-goute
29/10/2013 14:50

Du 15 au 18 octobre 2013, au nord-ouest du département, les FAG ont mené l’opération « Jamais Gouté », du nom d’un poisson du fleuve Maroni, dans la région de Bœuf Nord, dans le massif du Dekou Dekou.

Une quarantaine de soldats du 9e régiment d’infanterie de Marine (9e RIMa), des gendarmes et des éléments de la Police aux Frontières (PAF), étaient mobilisés sur cette opération. Les militaires ont effectué une phase d’infiltration héliportée à bord d’un hélicoptère Puma, puis une phase d’assaut, appuyée par 2 hélicoptères Ecureuil et un hélicoptère Dauphin.

Sur ce site se déroule une activité minière légale, mais régulièrement entravée par les orpailleurs illégaux, les « garimpeiros » qui viennent tenter leur chance. Lors de l’arrivée des forces de l’ordre et des FAG, il a été constaté, sur place et aux alentours du site, une faible présence de garimpeiros et une activité illégale réduite. Ce constat a attesté l’intérêt et l’efficacité des actions communes, entreprises et répétées en Guyane.

A l’occasion de ces opérations multiservices, la collaboration interministérielle est primordiale et indispensable. La mise sur pied de procédures communes, le partage de l’information et les actions coordonnées contribuent au succès de ces opérations qui rendent l’exploitation illégale de l’or de plus en plus périlleuse et donc de moins en moins rentable pour les garimpeiros.

La réponse au fléau de l’orpaillage illégal passe par une approche globale, impliquant des acteurs au-delà du premier cercle des forces de l’ordre. Aujourd’hui, l’état-major interministériel de l’opération Harpie et l’observatoire de l‘activité minière permettent un fonctionnement de plus en plus intégré entre les différentes entités chargées de cette lutte.
Les FAG sont engagées depuis 2008 dans la mission intérieure Harpie de lutte contre l’orpaillage clandestin, en soutien des forces de gendarmerie et de police. Cette mission rend de plus en plus difficile l’action des orpailleurs clandestins.
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité