2017 : 33e RIMa

L'actualité des unités TDM jusqu'à aujourd'hui

Vous devez être enregistré pour passer une annonce

Modérateur : Rédacteur

Répondre
Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2745
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

2017 : 33e RIMa

Message par Rédacteur » 04 août 2017, 08:47

Un nouveau commandant au 33e RIMa
http://www.martinique.franceantilles.fr ... 423998.php
France-Antilles, Jeudi 13 Juillet 2017 - 16h40
Le lieutenant-colonel Denis Brisset succède au colonel Thierry Provendier comme chef de corps du 33e régiment d’infanterie de marine (33e RIMa) des Forces Armées aux Antilles.
Ce mardi, le lieutenant-colonel Denis Brisset a pris le commandement du 33ème régiment d’infanterie de marine, lors d'une cérémonie officielle au Fort Desaix, à Fort-de-France. Il succède au colonel Thierry Provendier qui le régiment, « après trois années d’un temps de commandement exemplaire et après une belle et longue carrière de 27 ans au service de la France, de l’armée de Terre et des troupes de marine chères à son cœur de Marsouin », ainsi que l'a décrit le vice-amiral Olivier Coupry, commandant supérieur des forces armées aux Antilles.
Durant ses trois années de commandement, le colonel Provendier aura reconstitué le 33e régiment d’infanterie de marine, lui redonnant son nom et une nouvelle devise « On est comme ça au 33 ». Le 33e RIMa est aujourd’hui n’est plus un détachement, mais un véritable régiment, parfaitement organisé, remarquablement entraîné et pleinement employé dans les missions fixées par le chef d’État-major des armées dans le contrat opérationnel des forces armées aux Antilles.
Le 33e RIMa constitue une capacité d’intervention des forces armées sur l’ensemble des îles françaises de la Caraïbe et au-delà. Il a ainsi vocation à être projeté sur très court préavis en tout point de la région afin de contribuer à la mission première des FAA : assurer la défense des intérêts français et la protection de ses ressortissants sur le territoire national et dans l’ensemble de leur zone de responsabilité permanente Antilles/Guyane.

Un nouveau commandant expérimenté
Denis Brisset, son nouveau commandant a commencé sa carrière en 1993 comme lieutenant à l’école d’application de l’arme blindée cavalerie (EAABC) où il a choisi l’arme des troupes de marine. Il a par la suite participé à deux opérations de la force de protection des Nations Unies et de l’IFOR en Ex-Yougoslavie.
Ses différentes affectations l'ont mené au Gabon en 1997, au Congo ou encore à Djibouti en 2001.
Le 1er septembre 1997, il est promu capitaine et rejoint, au Gabon, le 6e bataillon d’infanterie de marine (BIMa) où, instructeur combat en jungle, il prend la fonction de chef du peloton reconnaissance en jungle. Il prend part à deux évacuations de ressortissants au Congo en 1998 et 1999.
Promu commandant en second du régiment d’infanterie de marine du Pacifique et Nouvelle-Calédonie (RIMaP-NC) de 2011 à 2013, puis du 1er RIMa de 2013 à 2016, il a ensuite rejoint la direction de la coopération de sécurité et de défense en Afghanistan où il a pris le commandement de la mission de coopération militaire.
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2745
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Moyens lourds pour les Antilles

Message par Rédacteur » 14 sept. 2017, 18:10

Moyens lourds pour les Antilles
FOB, Christina Mackenzie 11 septembre, 2017
http://forcesoperations.com/moyens-lour ... -antilles/
[...]
Enfin, un état-major et trois compagnies sont déployés à Saint-Martin : 100 hommes du 33e régiment d’infanterie de marine (Martinique), 150 hommes du 3e régiment d’infanterie étrangère (Légion étrangère, Guyane), et 165 hommes du 3e régiment parachutistes d’infanterie de marine (Carcassonne). Ces militaires, en lien avec les forces de sécurité intérieure, auront pour mission de patrouiller et de participer à la sécurisation des sites sensibles, des convois logistiques et bien sûr des populations face aux éventuelles exactions ou tentatives de pillage.
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité