Livres 2013

Vous souhaitez faire part de la création d'un site militaire, d'une journée porte ouverte dans un régiment ou bataillon, annoncer la création d'une association militaire, ou la parution d'un livre militaire ? C'est ici que cela se passe...

Vous devez être enregistré pour passer une annonce

Modérateur : Rédacteur

Répondre
Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2745
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Livres 2013

Message par Rédacteur » 16 janv. 2013, 14:37

http://www.defense.gouv.fr/terre/a-la-u ... t-en-ligne
16/01/2013 - Armée de Terre
Le guide pour les familles de militaires en OPEX est en ligne !
L’armée de Terre met à disposition des familles un guide sur la préparation et la gestion des missions. Pleins de conseils pratiques, cet outil est un document d’information sur les droits éventuels et les formalités à accomplir avant le départ, mais aussi durant l’absence du conjoint/du parent.
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2745
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Dieu désarmé - Journal d'un curé de campagnes

Message par Rédacteur » 06 févr. 2013, 14:27

http://www.little-big-man.com/f/index.p ... f2477219fl
Dieu désarmé - Journal d'un curé de campagnes
Auteur : Richard KALKA
Date de parution : 24/01/13
Editeur : Little Big Man
ISBN : 978-2-915347-96-8
EAN : 9782915347968
Nb. de pages : 221 pages
L’aumônier militaire, le Padre Richard Kalka révèle le sens de ses engagements sur tous les théâtres d’opérations, depuis près de trente ans. « Accompagner au quotidien les soldats en opération n’est pas chose facile. Manger la même soupe qu’eux, respirer la même poussière ou exhaler la même odeur de cette fatigue âcre qui nous envahit, des jours, des semaines ou des mois durant. […] Être avec les soldats comme une présence de consolation, d’interrogation, une présence rassurante, la présence d’un autre horizon, la présence d’un ailleurs. L’aumônier se doit d’être un éclaireur dans l’opacité des événements et un porteur d’espérance. Des soldats qui, par profession, sont en position de donner et de recevoir la mort, ont besoin de quelqu’un qui puisse en parler et les accompagner dans les instants parfois humainement insupportables. » Le père Richard Kalka, d’origine polonaise, est aumônier militaire depuis 1985. Il a notamment servi au cœur des régiments suivants : 1er RPIMa, 2e REI, 3e RPIMa, 2e RIMa, 1er REC, 1er Spahis, 11e RAMA, 6e RPIMa, 8e RPIMa, 1er RHC, 3e RHC, 5e RHC, 4e RD, 6e RCS, 6e BIMa, 17e RGP.
Image
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2745
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Carnet de route d'un volontaire

Message par Rédacteur » 06 févr. 2013, 14:54

http://www.indoeditions.com/objet/43/Ca ... olontaire+
Carnet de route d'un volontaire France-Indochine-Dakar-Algérie 1940- 1965
Robert Cadieux
344 pages
81 photos et cartes
Date de parution : Février 2013
ISBN : 978-2-914086-41-7
Prix : 25 € - port : 8 € = franco 33 €
Image

Faisant partie des jeunes-gens que la défaite ne résigna pas, Robert Cadieux s’engage volontairement dès 1940. En février 1941, il rejoint le Maroc et s’engage au prestigieux RICM avant de participer au débarquement de Provence et à la Campagne d’Allemagne au sein du 6e RTS. Il effectue un premier séjour en Indochine, de 1945 à 1948, au 6e RIC. De retour en Métropole il s’engage chez les «paras» et effectue un second séjour en Indochine, de 1949 à 1951, au 1er BCCP, où il participe aux opérations au Cambodge, en Cochinchine, en Annam et au Tonkin. En 1957, devenu officier, il est gravement blessé à la tête de sa section au cours d’une opération aéroportée du 4e BCCP dans la région d’Atar en Mauritanie. Rétabli, il rejoint l’Algérie au 2e RPIMa. Le lieutenant-colonel Cadieux fut un patriote passionnel, fier de sa condition « Marsouin » et « Para » ; son étiquette militaire ne lui fit jamais oublier les liens sacrés de la famille, de l’amitié et de l’humaine solidarité. Volontaire toujours, son récit montre un homme parfois divisé en l’antique vertu du soldat: la Vaillance dans la Discipline soumise aux ordres. Il éprouva combien choisir « en âme et conscience » peut amener à se dresser contre ce qu’on défend par ailleurs au nom de l’Honneur et de la Fidélité à sa Patrie.
Robert Cadieux, né en 1921, décédé en 2007. Officier de la Légion d’Honneur, Médaille Militaire, Officier de l’Ordre National du Mérite, Croix de Guerre 1939-1945 (1 étoile de bronze), Croix de Guerre des TOE (1 palme et 2 étoiles de vermeil), Croix de la Valeur Militaire (1 palme), Croix du Combattant Volontaire, Croix du Combattant. Deux blessures au combat, une blessure par attentat à Hanoï.
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2745
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

L'Afghanistan en feu - Témoignage d'un engagé volontaire

Message par Rédacteur » 25 mars 2013, 23:25

http://www.economica.fr/afghanistan-en- ... 865172.cfm
Auteur : GARGOULLAUD Emmanue
Date de parution : 24/01/2013
nombre de pages : 144
Collection : Guerres & Guerriers
ISBN : 978-2-7178-6517-2
EAN : 9782717865172
Royaume de l’insolence ou tombeau des empires, l’Afghanistan est un théâtre d’opération difficile où de jeunes soldats français accomplissent admirablement leur devoir depuis plus de dix ans. Nombre d’entre eux ont payé leur engagement au prix du sang.

L’Afghanistan a suscité de nombreux ouvrages. Pour la première fois, un militaire du rang nous fait part de sa vision.

Engagé en Afghanistan en 2011, le caporal-chef de première classe Emmanuel Gargoullaud livre un témoignage inédit et saisissant des opérations auxquelles il a participé. Dans son journal, il décrit avec une spontanéité et une liberté de ton rares le quotidien d’un soldat plongé dans la violence du théâtre afghan. Dans un style conjuguant pudeur, franchise et humour, il nous confie ses sentiments et nous invite à partager l’intimité de son escadron. Il explique sans ambages le sens qu’il donne à son action et comment il vit sa mission au quotidien.

Ce livre propose l’histoire d’un de ces engagés volontaires envoyés loin de chez eux pour combattre l’obscurantisme et le terrorisme en Asie centrale. Il nous raconte sa guerre et celle de ses camarades sans détour. Une aventure humaine, bien réelle, d’un père de famille de quarante ans portant l’uniforme.

Le caporal-chef de première classe Emmanuel Gargoullaud s'est engagé en septembre 1995 au 1er régiment de Hussards Parachutistes. Neuf ans plus tard, il rejoint le Régiment d'Infanterie-Chars de Marine (RICM) à Poitiers, où il sert en tant que secrétaire spécialiste en ressource humaine. Il a servi en République Centre Africaine, en ex-Yougoslavie, à Djibouti, en République de Côte d'Ivoire, et en Afghanistan.

Image
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2745
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Opération Serval au Mali

Message par Rédacteur » 29 avr. 2013, 14:48

http://www.lavauzelle.com/keops/edition/#
Auteur : Thomas FLICHY (dir.)
Prix/Price 14,80 €
Nbre pages 124 pages
Format 14.8 x 21 cm
ISBN 9782702515679
Date de parution le 19 Février 2013

http://defense.blogs.lavoixdunord.fr/ar ... yptee.html
Rédigé par le groupe SYNOPSIS, du Centre de Recherches des Ecoles de Coetquidan. Animant un réseau interdisciplinaire d universitaires et d officiers, SYNOPSIS a pour ambition de replacer la culture au service de l action

Déclenchée soudainement le 11 janvier 2013, l'opération militaire Serval au Mali n a pas manqué de susciter la surprise : tirant parti de la recomposition des équilibres géopolitiques en Afrique de l Ouest, la diplomatie française s est appuyée tout à la fois sur le soutien des Etats africains, les réticences américaines à intervenir directement, et l appui chinois afin de protéger ses otages menacés à Bamako. Dans un contexte marqué par le vieillissement de certains matériels et la dangereuse réduction de ses forces prépositionnées, l armée française s est révélée un outil d une exceptionnelle réactivité. Avec les opérations militaires, la France a brusquement repris conscience des enjeux stratégiques de cette région. La politique africaine de la France connaîtrait-elle pour autant une inflexion ? Il est difficile de le dire. Zone de transition singulière, le Sahel s'apparente à une mer où les Français ont appris à naviguer depuis près de cent cinquante ans. La France y retrouve aujourd hui une influence stabilisatrice à la demande de la communauté internationale, renouant ainsi avec sa vocation de puissance pacifique. Mais les écueils y restent nombreux et ne pourront être surmontés qu avec une redécouverte des cultures qui en font la singularité.

Image

http://defense.blogs.lavoixdunord.fr/ar ... yptee.html
Sous la direction de Thomas Flichy, professeur à l'école spéciale militaire de Saint-Cyr, le groupe Synopsis, du Centre de recherches des écoles de Coëtquidan, a publié en mars un décryptage de l'Opération Serval au Mali. On ne peut dire qu'ils aient chômé même s'il ne s'agit pas d'une analyse tactique des opérations...

Nous avons rencontré Thomas Flichy récemment à Lille. Il est en effet officier de réserve au Knowledge Center du Corps de réaction rapide France (CRR-FR)...

- Pourquoi avoir publié aussi vite un décryptage de l'intervention française au Mali ?

" Il ne s'agit pas d'une analyse de l'opération en cours. Nous avons voulu disséquer ce qu'est le Mali, ce territoire, ses frontières entre la civilisation de la savane au sud et celle du désert au nord. L'histoire liée à la colonisation garde un impact fort. Par exemple, les populations du nord ont joué la scolarisation pendant la colonisation française. On a ainsi formé des élites alors que les Touareg du nord ont toujours refusé. Ils étaient dans une logique nomade : pour eux, se fixer signifiait renoncer au pouvoir. Logiquement, lors de la décolonisation, les élites sont venues du sud et des jeux de revanche se sont mis en place qui remontaient aux temps de l'esclavage menée par le Nord sur le Sud. Et là, c'est en quelque sorte la belle. "

- Pourquoi la France est-elle intervenue au Mali ?

" La France a d'abord eu raison d'intervenir pour une raison très simple. Si les forces spéciales et l'armée de terre n'étaient pas intervenues, nous aurions pu avoir 700 otages à Bamako. Donc la décision a été prise très rapidement, s'est imposée d'elle-même. Il n'y avait pas tellement d'autres choix, même d'intervenir à moitié. C'était une politique d'opportunité. Après, les choses s'enclenchent avec une montée en puissance. Au-delà, cette opération est intéressante car on voit que la France garde les pieds et des attaches dans cette région, avec des enjeux géopolitiques, pétroliers, miniers... "

- La France devait-elle s'engager seule, comme cela a été critiqué au début de l'intervention ?

" Il fallait intervenir dans l'urgence. L'Europe de la défense est une chose mais on ne monte pas une coalition internationale en en quart d'heure. Le terrain était pour ainsi dire préparé. On a pu agir vite, en quelques heures, grâce à la présence française sur place. Quel autre pays européen aurait été capable de le faire ? Ensuite, l'envoi des troupes suit. On s'engage. Avec la participation pour le transport notamment, il faut le noter, d'autres pays européens "

- L'intervention au Mali est-elle tombée à pic pour l'armée française, au moment de discussions budgétaires ?

" Effectivement, elle ne pouvait pas mieux tomber, à un moment où on évoque des réductions. L'armée a voulu montrer qu'elle était capable de mener une opération d'envergure. Par exemple, si nous n'avions pas eu de troupes prépositionnées en Afrique, nous n'aurions pas été capables d'intervenir aussi rapidement. Ce sont des dizaines d'années d'expérience. Nos militaires sont habitués à partir en Afrique et l'intervention au Mali ne les a pas tellement surpris. On peut même dire qu'ils s'y attendaient. Au-delà, la France a montré qu'elle pouvait mener une opération à bien. Ce qui est important pour sa stature internationale, pour sa position et pour la protection de ses intérêts. "

- Combien de temps va durer l'intervention française ?

" Combien de temps va-t-on rester ? Faut-il rester ? La question est délicate. Un scénario d'ensablement existe mais il ne faut pas transposer avec l'Afghanistan. Il faut attendre encore un peu et savoir quelle force sera capable de sécuriser le Mali très concrètement. Et quels seront les soutiens financiers ? Une question essentielle en Afrique. "

Opération Serval au Mali, L'intervention française décryptée, par le groupe Synopsis sous la direction de Thomas Flichy, éditions Lavauzelle, 14,80 €, 123 pages.
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2745
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Les combattants africains dits « Tirailleurs Sénégalais »

Message par Rédacteur » 29 avr. 2013, 15:02

http://www.riveneuve.com/Actualit%C3%A9 ... ualite.php
Les combattants africains dits « Tirailleurs Sénégalais » au secours de la France (1857-1945)
De : Samuel Mbajum ; Préface du Général Pierre LANG
Parution : septembre 2013
Editeur : Riveneuve
Langue : français
Prix : 28€

Ce livre est un concentré de l’épopée héroïque des combattants africains qui mirent leurs forces et leur combativité au service de la France entre 1857 et 1945. Il est le résultat de plus de trois années de recherches en France, aux Archives nationales, au Service Historique de la Défense à Vincennes, à la Bibliothèque de Documentation Internationale Contemporaine (BDIC) de Nanterre, et auprès de nombreuses municipalités. La consultation de nombreux ouvrages et documents spécialisés a permis de compléter ces sources. Certains éminents spécialistes qui ont lu le manuscrit estiment qu’il aurait pu faire l’objet d’une thèse. Ce livre présente l’essentiel de l’aide cruciale que ces combattants ont apporté à la France pour façonner son destin entre la dernière moitié du 19e siècle et la première moitié du 20e siècle, une histoire très largement méconnue par les Français, et même d’une grande partie des Africains. Cette épopée est émaillée de faits militaires dont certains sont entrés dans la légende. S’il y en a un qu’il faut retenir, même s’il n’est pas le plus important, c’est l’histoire de la création du poste militaire de N’Couna par Savorgnan de Brazza en 1881 : en défendant ce poste avec une téméraire détermination face aux convoitises de l’explorateur anglais Stanley, le Sergent « Tirailleur Sénégalais » Mamadou Lamine sauve cette localité qui, baptisée plus tard Brazzaville, deviendra, 59 ans plus tard, la « capitale de la France Libre » d’où le Général De Gaulle lancera son opération de libération de la France.

Samuel Mbajum est né au Cameroun en 1946. Il est diplômé de l’Institut de Presse et des Sciences de l’Information (IPSI) de l’université de Tunis. Il fa ait une incursion dans la diplomatie entre 1973 et 1984 (Conseiller de presse à l’ambassade du Cameroun à Paris). Vice Secrétaire général de l’Union des Journalistes Africains (UJA) de 1985 à 1997, il participe, entre autres activités internationales, aux élections générales post-apartheid de 1994 en Afrique du Sud en qualité d’observateur des Nations-Unies. Aujourd’hui journaliste free-lance, il s’est reconverti dans l’écriture, avec un intérêt particulier pour la période de la décolonisation, et comme sujet de prédilection l’histoire des combattants africains connus sous le nom générique de « Tirailleurs Sénégalais ».

>> Télécharger le formulaire de souscription : http://www.riveneuve.com/Actualit%C3%A9 ... MBajum.jpg

Image
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2745
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Elevé à la dignité ...

Message par Rédacteur » 29 août 2013, 13:54

http://www.lavauzelle.com/keops/edition ... MP&sSF=001
Elevé à la dignité .. Mémoires 1923 - 1954
Alternant récits d'opérations et lettres d'époque,le propos de ce livre n'est pas d'analyser la dimension stratégique de batailles, ni de donner un point de vue politique sur des faits d'armes qui ont déjà fait l'objet d'une abondante littérature.
Le général Le Boudec choisit plutôt de se fixer un devoir de mémoire. Contre l'oubli, il tient à témoigner de l'état d esprit, du courage, de la solidarité et de l'abnégation des jeunes gens de cette génération. Longtemps espéré, longtemps attendu, son livre est un hommage à tant de frères d'armes tués ou disparus, dont le souvenir, faute de témoignages, faute de récits, serait tombé plus encore dans l'oubli.
Un livre très richement illustré en noir et blanc.

Auteur : Général Le Boudec
Prix : 28,00 €
Pages : 544
ISBN : 9782702515648
Date de parution : le 21 Mars 2013
Image
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2745
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Para de la paix - 3e RPIMa

Message par Rédacteur » 03 sept. 2014, 23:11

Para de la paix s'en va en guerre - Le 3° R.P.I.Ma à Beyrouth 1982-1984 - Témoignages
Auteur : Général Roudeillac - Préface du général F. Cann
http://www.amicale3rpima.com/user/uploa ... a_paix.pdf
Vous étiez animés d'un fol espoir de Paix en rejoignant Beyrouth pour la troisième fois, or vous avez trouvé la haine et la guerre. Car votre ardeur et votre générosité gênaient ceux qui n'auront vu en vous qu'un obstacle à la propagation de leur idéologie envahissante.
Alors, durant plus de quatre mois, vous avez connu l'insécurité, le crime, l'attentat, et la violence aveugle sous toutes ses formes.
«Paras de la Paix», vous avez dû subir la guerre, en rongeant votre frein de ne pouvoir faire parler vos armes, pour mettre un terme à tant d'arrogance. Mais ne vous y trompez pas, grâce à vos longues nuits de veille, aux patrouilles, aux mesures que vous avez su prendre et renouveler sans cesse, vous avez donné l'image de la détermination, de la discipline et du courage.»
C'est en ces termes que le chef de Corps du 3e RRI.Ma s'est adressé à ses hommes au retour de Beyrouth.


Trois décennies plus tard, le général Roudeillac témoigne de ce que son régiment a vécu au Liban au cours des trois séjours effectués à Beyrouth.
Le départ d'Arafat, l'attentat du Drakkar, l'attaque de son PC, sont autant de sujets, parmi des dizaines d'autres, dont témoignent à leur tour ceux qui étaient alors des jeunes engagés. L'auteur donne en effet la parole à ses hommes, si bien que son récit regorge d'anecdotes.
Une iconographie, riche de clichés privés, complète un document, qui fera référence

Cet ouvrage est édité au profit de l'Amicale des Anciens du 3e RPIMa et de la Fédération Nationale d'Entraide Parachutiste Militaire.
Prix : 24,00 €
Pages : 358
ISBN : 9782702516003
Date de parution : le 07 Novembre 2013
Image
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2745
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Avec les tirailleurs sénégalais :1917-1919

Message par Rédacteur » 22 mars 2015, 23:47

Avec les tirailleurs sénégalais :1917-1919 - Lettres inédites du front d'Orient
Ces lettres d'amour et de guerre présentent le récit de la participation de l'adjudant Escholier à l'Armée d'Orient et à l'étonnante épopée qui l'amène, en 1918, des monts de Macédoine aux plaines de Hongrie. Le gradé blanc noue des liens avec les tirailleurs noirs et ce livre pose un regard de plus en plus juste sur les soldats africains et les inscrit déjà dans notre mémoire collective.
Auteur : Raymond Escholier
Editeur : L'Harmattan
Parution : Septembre 2013
Prix :
ISBN : 978-2-343-01431-9 (Tome I) et 978-2-336-30296-6 (Tome II)
http://www.editions-harmattan.fr/index. ... e&no=40898
http://www.editions-harmattan.fr/index. ... e&no=40899
Image Image
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité