40 ans du 2e RPIMa à la Réunion

Vous souhaitez faire part de la création d'un site militaire, d'une journée porte ouverte dans un régiment ou bataillon, annoncer la création d'une association militaire, ou la parution d'un livre militaire ? C'est ici que cela se passe...

Vous devez être enregistré pour passer une annonce

Modérateur : Rédacteur

Répondre
Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2745
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

40 ans du 2e RPIMa à la Réunion

Message par Rédacteur » 08 avr. 2013, 19:36

http://www.clicanoo.re/361725-le-rpima- ... 0-ans.html
Le 2e Régiment de parachutistes basé à Pierrefonds fête cette année ses 40 années d’implantation sur l’île de la Réunion. Pour l’occasion, les FAZSOI organisent, tout au long de l’année 2013, une série d’événements destinés à médiatiser l’anniversaire.
[...]
Les prochaines Journées portes ouvertes du 2e RPIMa se dérouleront les 4 et 5 mai à la caserne Dupuis.

http://www.clicanoo.re/363406-a-notre-a ... rouge.html
1er avril 2013 - 05h30
"À notre arrivée, nous campions sous des tentes à Terre-Rouge"
Michel Barjolin, au même titre que d’autres anciens de l’amicale qu’il préside, fait partie de ceux qui ont vécu, il y a 40 ans, l’installation dans l’île du 2e RPIMa. Une épopée qui a laissé de nombreux souvenirs. "Nous venions de Madagascar où l’esprit même du régiment n’était pas du tout le même. Nous étions alors un régiment d’outre-mer au sens strict. C’est-à-dire que nous n’avions quasi pas de contact avec l’extérieur. Nous visions en autarcie. Lorsque nous avons débarqué à la Réunion, nous n’avions pas de caserne. Au début, nous avons donc été un peu des nomades", s’amuse à se remémorer Michel Barjolin. "C’était un régiment éclaté. Une partie d’entre nous était sous des tentes à Terre-Rouge, à l’emplacement de l’actuel hôpital qui n’existait pas à l’époque. Ensuite, une première compagnie est partie à la Plaine-des-Cafres. On y vivait dans des conditions très sommaires. C’était l’hiver et nous n’étions pas équipés pour. Ça a été rude !". Une autre partie du régiment se trouvait alors à la Saline.

Ce n’est qu’en 1975 qu’a été inaugurée la caserne actuelle de Pierrefonds où le 2e RPIMa s’est sédentarisé. Deuxième souvenir important pour ceux qui ont vécu l’implantation du régiment dans l’île, la première grande manœuvre à la Réunion du 2e RPIMa. "Nous avons été parachutés à la Plaine-des-Cafres. Nous sommes ensuite remontés par le chemin de Bras Noir jusqu’au refuge du Piton des Neiges. Ensuite, on a été envoyés dans la Rivière des Marsouins où nous avons passé trois jours et demi pour parcourir 4 km tant le parcours était difficile tandis que nous progressions sans matériel".

Enfin, c’est au sein du centre nautique, encore appelé centre commando que Michel Barjouin a vécu l’un de ses meilleurs souvenirs au 2e RPIMA : "En plongée, nous avons fait la rencontre d’un très gros requin. Impressionnant et magique", témoigne celui qui est désormais garant de la perpétuation des liens entre anciens et actifs du régiment
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2745
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Les 3 Salazes pour fêter 40 ans de présence sur l’île

Message par Rédacteur » 08 avr. 2013, 19:37

http://www.linfo.re/Societe/481265-Les- ... -sur-l-ile
8 avril 2013 à 19:27
Les hommes du deuxième régiment de parachutistes d’infanterie de Marine ont fêté les quarante ans de présence de leur régiment à La Réunion en se lançant à la conquête de deux des trois Salazes.

L’ascension de deux des trois Salazes : c’est ainsi que les hommes du deuxième régiment d’infanterie de marine ont marqué les quarante ans de l’implantation de leur régiment sur l’île intense. Les militaires ont choisi ce lieu mythique pour fêter comme il se doit cet anniversaire mémorable.

Deux drapeaux aux couleurs du régiment ont été laissés aux sommets des Salazes, pour signifier le passage des militaires. A travers leur périple, les parachutistes ont également donné le coup d’envoi d’un mois de festivités.

Rendez-vous à ne pas manquer : les 4 et 5 mai prochains, le public pourra rencontrer les militaires parachutistes à l’occasion des journées portes ouvertes organisées à Pierrefond.
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2745
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Les anciens du RPIMa parés pour l’ascension des Trois Salaze

Message par Rédacteur » 10 avr. 2013, 12:55

http://www.clicanoo.re/363357-les-ancie ... lazes.html
01/04/2013
Le week-end prochain, une dizaine d’hommes, des anciens comme des actifs du 2e RPIMa, vont tenter l’ascension des Trois Salazes à l’occasion des 40 ans de l’implantation du régiment dans l’île. Hier, tous s’étaient donné rendez-vous pour une séance de préparation.

Une petite descente en rappel sous la pluie. Un briefing. Quelques essayages de matériel. Les 14 hommes, actifs ou anciens du 2e RPIMa, qui se sont fixés pour objectif d’escalader les Trois Salazes samedi et dimanche prochain pour fêter l’anniversaire du régiment, se sont retrouvés hier pour un dernier entraînement. "C’est une opération symbolique dans un lieu à la magie absolue pour célébrer les 40 ans de l’arrivée du 2e Régiment de parachutistes d’infanterie de Marine. Réunir les anciens et les actifs pour porter le drapeau du régiment et de l’amicale sur l’un des plus beaux sites de l’île. C’est signifier l’appartenance de la Réunion à la France patriotique. C’est aussi tout simplement le plaisir de partager un effort en commun sur un site mythique", résume Michel Barjolin président de la section réunionnaise de l’amicale des anciens du 2e RPIMa.

Hier, les 8 membres de l’amicale et les trois militaires d’active dont le chef de corps et son adjoint ainsi que le porte-drapeau, qui doivent réaliser l’opération des Trois Salazes les 6 et 7 avril se sont retrouvés au pied du mur d’escalade artificiel du lycée Saint-Charles. Le temps de chausser les baudriers et d’organiser la cordée. Les grimpeurs ont ensuite gagné un site naturel, dans les hauts de Saint-Pierre où ils se sont adonnés à une descente en rappel. Une fois l’entraînement terminé, la journée s’est achevée par un verre partagé dans la ville de Saint-Gilles. Au menu de cette soirée d’anciens, des souvenirs bien sûr.

PLUSIEURS MILLIERS D’ANCIENS ENGAGÉS ET APPELÉS

On estime à 250 environ l’effectif d’anciens engagés du 2e RPIMa désormais installés dans l’île. "La plupart d’entre nous sont tombés amoureux d’une Réunionnaise puis de la Réunion", plaisante le président de l’amicale lui-même dans ce cas de figure. Au total, en France, ils seraient plus de 5 000 à 6 000 militaires à avoir servi en tant qu’engagés au sein du régiment réunionnais de parachutistes entre 1973 et aujourd’hui. Si l’on compte les appelés réunionnais venus effectuer leur service au 2e RPIMa, le chiffre des anciens s’élève alors à plusieurs milliers.

Tous, anciens engagés et anciens appelés, sont les bienvenus au sein de l’amicale qui renaissait de ses cendres le 3 novembre dernier. "Dans la perspective des 40 ans à venir du régiment, nous avons proposé à tous les anciens présents dans l’île de venir se retrouver au parc des Casernes de Saint-Pierre. Une centaine d’entre eux sont venus", explique l’adjoint du chef de corps du 2e RPIMa. "C’était un moment très émouvant. Tellement d’anciens s’étaient perdus de vue...", assure le président de l’amicale initialement créée en 1978 mais peu à peu tombée en sommeil.

Aujourd’hui, ils sont 71 à avoir repris le flambeau au sein de l’amicale, sans compter les épouses. Projets, réalisations et désirs sont nombreux. Après ce coup d’éclat inaugural le week-end prochain aux Trois Salazes, les anciens prévoient de se retrouver à l’occasion de randonnées et autres bivouacs. "Nous sommes tous des passionnés de cette île. Nous voulons la faire connaître et la partager avec ceux de métropole. Par ailleurs, nous sommes aussi là pour soutenir les hommes actuellement engagés au sein du 2e RPIMA, participer aux commémorations militaires, partager les deuils. C’est important pour tous ceux qui sont loin de leurs familles de ne pas se sentir abandonnés", insiste Michel Barjolin.
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités