Livre : Soldats de la république, les tirailleurs sénégalais

Vous souhaitez faire part de la création d'un site militaire, d'une journée porte ouverte dans un régiment ou bataillon, annoncer la création d'une association militaire, ou la parution d'un livre militaire ? C'est ici que cela se passe...

Vous devez être enregistré pour passer une annonce

Modérateur : Rédacteur

Répondre
Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2827
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Livre : Soldats de la république, les tirailleurs sénégalais

Message par Rédacteur » 02 déc. 2010, 23:59

http://www.editions-harmattan.fr/index. ... e&no=32723
Soldats de la république, les tirailleurs sénégalais dans la tourmente
France mai-juin 1940
Jean-François Mouragues

Les tirailleurs sénégalais ont été durant les 70 ans qui nous séparent de juin 1940 les grands oubliés de notre histoire nationale. Ils étaient pourtant les soldats de la République, ils seront ceux de la France Libre avant d'être les exclus de la victoire. Qui se souvient de ces soldats noirs massacrés par sections entières, victimes de préjugés raciaux, de la haine, ou de la folie des hommes ?

Image
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Mattle1
Vieux Sage
Messages : 917
Enregistré le : 24 nov. 2008, 11:20
Localisation : Tamatave , Madagascar

Message par Mattle1 » 03 déc. 2010, 10:36

Il me semble que nous réparons nos oublies bien tardivement.
Image

Uploaded with ImageShack.us

Qui d'autres encore sont oubliés

Avatar du membre
albert
Maître Dialecticien
Messages : 461
Enregistré le : 28 juil. 2006, 23:50
Localisation : Au delà des mers...

Message par albert » 03 déc. 2010, 15:05

... 8 divisions d'IC en 40 sur 94 divisions engagées.

25000 tués dans les TC... sur les 100000 de l'armée française...

Ils n'ont pas démérité.
Piégez du carbone... plantez des arbres !!
____________Albert 0|--}

Avatar du membre
Mattle1
Vieux Sage
Messages : 917
Enregistré le : 24 nov. 2008, 11:20
Localisation : Tamatave , Madagascar

Message par Mattle1 » 03 déc. 2010, 15:22

Pardon aux soldats d'Afrique mais je ne savais pas qu'ils étaient en Indochine.
De 1945 à 1954, la guerre d'Indochine oppose la France au Vietminh, le front de l'indépendance du Vietnam. Les tirailleurs y sont envoyés pour renforcer l'armée française en manque d'effectifs. A la fin de la guerre, ils sont 60 000, soit 16% du nombre total de combattants français. Loin de leurs pays d'origine, les tirailleurs africains s'adaptent parfaitement à leurs nouvelles conditions et s'illustrent à de nombreuses reprises dans les opérations militaires.

Image

Uploaded with ImageShack.us

Avatar du membre
Mattle1
Vieux Sage
Messages : 917
Enregistré le : 24 nov. 2008, 11:20
Localisation : Tamatave , Madagascar

Message par Mattle1 » 03 déc. 2010, 15:37

A propos le saviez-vous ?
Un des privilèges dont bénéficient les tirailleurs sénégalais, jusqu’à la veille de la Première Guerre mondiale, est d’être autorisés à se faire accompagner par leurs femmes et leurs enfants, non seulement dans les cantonnements occupés au gré de leur affectation, mais aussi en campagne. La prise en charge des tâches domestiques par «Madame Tirailleur» épargne à l’armée coloniale de nombreux frais de budgets, comme l’exprime le capitaine Marceau : «ce qu’il y a de précieux chez le tirailleur, c’est sa femme». En certaines circonstances, les femmes de tirailleurs participent aussi aux opérations militaires : elles approvisionnent leurs maris en munitions ou rechargent les armes sous le feu de l’ennemi, partageant alors les risques du combat aux côtés de leurs maris.

Avatar du membre
Mattle1
Vieux Sage
Messages : 917
Enregistré le : 24 nov. 2008, 11:20
Localisation : Tamatave , Madagascar

Message par Mattle1 » 03 déc. 2010, 15:54

C'est étonnant

« Le combat de Talmeust : le 14 juin 1908, après une marche de nuit, le vétérinaire Amiet s’établit à 4 heures et demie du matin au campement avec le convoi des méharistes du Tagant, dans une forte position défensive. Il a avec lui trente et un tirailleurs et onze goumiers et un lourd convoi de chameaux ; son convoi d’ânes s’est égaré pendant la nuit et il a détaché à sa recherche le sergent Ouelo-Koulibaly, un caporal et sept tirailleurs. Il s’est attaqué à 4 heures 30 par une forte harka venue du Sud marocain et qui s’est renforcée des plus braves guerriers de l’Adrar ; cette harka a pour objectif la destruction des méharistes, malheureusement fixée dans une zone trop peu étendue ; elle a anéanti la veille un détachement de trente hommes, qui se sont fait tuer sur le corps de leur chef. Les deux cents hommes de la harka, déjà fanatisés, sont donc pleins de confiance. Ils étaient déjà bien approvisionnés en munitions et viennent de se ravitailler de nouveau par leurs prises.
Ils s’avancent jusqu’à trois cents mètres en se dissimulant ; ils entourent le petit carré dans lequel les balles pleuvent pendant trois heures et où les chameaux mettent par deux fois le désordre en s’enfuyant ; puis le cercle se resserre et le feu diminue d’intensité, mais aucun tirailleur ne peut bouger sans être en butte à une forte fusillade ; les conducteurs maures du convoi, bien abrités, refusent d’approvisionner les tirailleurs dont les munitions s’épuisent : deux femmes de tirailleurs ouvrent les caisses et vont porter des cartouches aux combattants ; l’une d’elle est tuée : deux autres femmes la remplacent. Les pertes augmentent et la situation devient très grave, car la petite troupe est fixée sans possibilité de manoeuvre. Vers midi trente, un mouvement se produit chez l’assaillant : il n’est plus qu’à cent mètres et s’élance à l’assaut. Au moment même, des cris s’élèvent sur ses derrières. C’est le sergent Ouelo Koulibaly qui a marché au feu et, laissant ses ânes à la garde de son caporal et de trois hommes, se précipite sur les Maures avec quatre hommes. Les Maures ont bien vu le petit convoi qui leur a donné l’impression d’un renfort français ; c’est ce qui les a décidés à brusquer l’assaut, mais Ouelo Koulibaly et ses quatre hommes ont cheminé inaperçus et leur soudaine action, produisant l’effet de surprise qu’on peut attendre d’une contre-attaque au moment décisif, met en fuite les Maures sur lesquels se précipitent tirailleurs et goumiers : « Dans ce combat, écrit le vétérinaire Amiet, la conduite des tirailleurs a été admirable... Tous ont montré une ardeur qui, à certains moments, devenait téméraire. Quelques-uns, malgré de graves blessures, continuaient le combat et cherchaient à se rendre utiles. Les goumiers maures qui s’étaient montrés pleins d’entrain à l’affaire de Toumouzelli quelques jours auparavant, m’ont causé une déception cette fois-ci en se montrant beaucoup moins entreprenants. Les forgerons et les bergers ne nous ont pas secondés. L’exemple des deux femmes qui ont ouvert la caisse de cartouches a été suivi de deux autres qui ont distribué des munitions aux tirailleurs pendant tout le reste du combat. » Sur un total de cinquante combattants, le détachement eut douze tués et onze blessés, soit près de la moitié de l’effectif atteint. Il n’a été sauvé que par l’adroite et courageuse initiative du sergent Ouelo Koulibaly. La femme tuée et les deux blessées furent citées à l’ordre des troupes de l’Afrique occidentale. »
Image

Uploaded with ImageShack.us

Image

Uploaded with ImageShack.us

Avatar du membre
mouragues66
Ténor du Forum
Messages : 189
Enregistré le : 27 avr. 2007, 00:28
Localisation : Perpignan

Merci à tous 10 ans de travail

Message par mouragues66 » 04 déc. 2010, 01:05

Merci de à tous de relayer la sortie de mon livre Soldats de la République somme de 10 ans de travail de recherche auprès d'"Anciens" Colos appelés rappelés engagés ou de carrière, de fils de tués d'archives privées et publique le CHETOM est une mine d'or ... 10 années non continues a écouter noter croiser les infos recouper chasser les détails pour être juste..... et s'entendre dire par un "vieux de la vielle" c'était çà!!! Ou merci ....j'avais oublié!!!! Ou encore ce vieux soldat blessé abandonné par son sergent persuadé que ce dernier avait été un salop 60 ans durant alors qu'il avait été fauché par un obus à quelques centaine de mètres, et l'autre à qui j'ai appris que son chef de section mort à Aubigny le 24 mai 1940 s'est éteint en 1975... criblé de 7 balles de mitrailleuse il avait été laissé pour mort par la première vague d'assaut Un tirailleur le portera au PS distant de 2km où il sera sauvé....
Le reste je vous le laisse découvrir soldats gardiens des camps de refugiés espagnols en 39/40 ils seront au mieux captifs à leur tour avant de garder à leur tour leurs anciens géolier en 44/45
Merci encore de votre aide un autre ouvrage en cours
La France et ses tirailleurs durant le conflit indochinois l'exemple du 24e RMTS ....encore lui on le retrouve commandé par Tourret futur CBA du 8 BPC à DBP ......

Cordialement

Jef
24 RTS Marche Sempre Maï Morirem

Avatar du membre
Mattle1
Vieux Sage
Messages : 917
Enregistré le : 24 nov. 2008, 11:20
Localisation : Tamatave , Madagascar

Message par Mattle1 » 04 déc. 2010, 16:09

Merci à toi de faire revivre c'est hommes et cette partie de l'histoire.Elle
semble lointaine et pourtant si proche.

Avatar du membre
mouragues66
Ténor du Forum
Messages : 189
Enregistré le : 27 avr. 2007, 00:28
Localisation : Perpignan

Mode opératoire pour les libraires

Message par mouragues66 » 08 déc. 2010, 23:33

Livre disponible pour les parisiens chez les éditions l'Hamattan 5/7 rue de l'école polytechnique 75005 Paris métro Monge ou chez votre libraire qu'il faxe une commande à l'éditeur Merci de relayer l'Info si vous avez des entrées au conseil général de l'Oise de la Somme de Lyon de Chartres, d''Orléans de Paris ou autres je prend pour la communications!!!!!

ps dites moi le nombre que vous avez acheté cela me donnera une idée

cordialement

jef

http://soldatsdelarepublique.blogs.lindependant.com
24 RTS Marche Sempre Maï Morirem

Avatar du membre
croc/59-62
Vieux Sage
Messages : 645
Enregistré le : 29 avr. 2005, 09:38
Localisation : Côte d'Azur

Message par croc/59-62 » 09 déc. 2010, 19:48

Bonsoir à tous

Notre redacteur nous dit
Qui se souvient de ces soldats noirs massacrés par sections entières, victimes de préjugés raciaux, de la haine, ou de la folie des hommes ?

Quelques uns qui ne sont plus de ce monde s'en sont longtemp souvenus:
Les soldats américains, après leurs débarquement en 1917 et surtout en 1918, en voyant la fraternité d'armes entre nos tirailleurs et les poilus....
Ils n'ont jamais imaginé que des blancs et des noirs puissent être égaux, même sous l'uniforme.

Ils en étaient encore au même point durant la guerre de 39-45 et...

Gardons toujours ces tirailleurs dans notre mémoire, car ils font parti de notre Histoire.
croc
Service militaire - Période pendant laquelle on mange mal mais qui nourrit la conversation pour la vie.
Pierre Daninos

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2827
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Message par Rédacteur » 09 déc. 2010, 22:11

croc/59-62 a écrit : Notre redacteur nous dit
Qui se souvient de ces soldats noirs massacrés par sections entières, victimes de préjugés raciaux, de la haine, ou de la folie des hommes ?

croc
Pour être exact, je cite un extrait du texte figurant en quatrième de couverture.
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
mouragues66
Ténor du Forum
Messages : 189
Enregistré le : 27 avr. 2007, 00:28
Localisation : Perpignan

recadrage

Message par mouragues66 » 13 déc. 2010, 22:32

Désole de devoir recadrer ce lire n'a pas pour but de relater l'histoire des sénégalais depuis leur création en 1857 en passant par 14/18 mais seulement d'éclairer 70 ans après le rôle très important que certaines de ces unités ont joué dans la défense de notre sol.
De la garde des camps de réfugiés espagnols en 1939 en passant par la drôle de guerres, aux combats baïonnette au canon, d'Aubigny le 24 mai 25, 27 et 28 mai 1940, puis à ceux la ligne Weygand de juin, aux massacres des 9/10 juin ou périrent 9 officiers de la 4 DIC dont un en action de guerre les autres abattus.... la captivité et le retour en Afrique dans l'indifférence pour les survivants, ce livre qui m'a pris 10 ans a pour but d'éclairer plusieurs pans de notre Histoire occultés par le mythe de la France Résistante.

Merci de vos réactions si tant est que vous le lisiez

cordialement
jef
24 RTS Marche Sempre Maï Morirem

Avatar du membre
mouragues66
Ténor du Forum
Messages : 189
Enregistré le : 27 avr. 2007, 00:28
Localisation : Perpignan

Message par mouragues66 » 24 déc. 2010, 01:10

:smile: Je vous souhaite à tous de passer de très agréables fêtes de Noël et de terminer cette année dans la joie et de débuter la nouvelle dans l'espérance la paix et le bonheur.
Joyeux Noël à tous pensées du Sud où pour l'heure je ne vois la neige que sur les sommets de mes montagnes!!!

Cordialement
Jef

Pour ceux qui auraient lu mon livre je serai heureux de vos commentaires
:smile:
24 RTS Marche Sempre Maï Morirem

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2827
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Message par Rédacteur » 16 janv. 2011, 23:16

Soldats de la République, Les Tirailleurs sénégalais dans la tourmente
* INTRODUCTION
* PREMIÈRE PARTIE. LA « FORCE NOIRE » UNE NÉCESSITÉ POUR LA FRANCE
o 1. LES AFRICAINS DANS LA FRANCE DE L'APRÈS GUERRE
+ - Les Africains à Perpignan
+ - Organisation du 24e RTS
o 2. DE LA MONTÉE DES PÉRILS À LA MOBILISATION
+ - La montée des périls
+ - De la mobilisation à la "Drôle de Guerre"
* DEUXIÈME PARTIE. DE LA « CAMPAGNE DU NORD » À LA « CAMPAGNE DE FRANCE »
o 1. LE 24E RTS À L'ÉPREUVE DU FEU
+ - Contrer la Course à la mer des troupes allemandes
+ - Les Combats d'Aubigny
o 2. LA CAMPAGNE DE FRANCE
+ - Résister sans esprit de recul
+ - Le commencement de la fin
+ - Combats pour l'honneur
* TROISIÈME PARTIE. DES MASSACRES À LA CAPTIVITÉ
o 1. LA "HONTE NOIRE", LES SENEGALAIS VICTIME DE L'IDEOLIGIE NAZIE
+ - Les massacres des tirailleurs
+ - Vers la captivité
o 2. L'ÉTRANGE DÉFAITE ET L'OUBLI
+ - La guerre est finie
+ - Morts pour la France
+ - Le temps du souvenir
* IN MEMORIAM
* REMERCIEMENTS
* ANNEXES : Annexe 1. Le drapeau du 24e RTS / Annexe 2. Citations individuelles / Annexe 3 Organigramme de l'EM - CRE du 24e RTS au 25 août 1939 / Annexe 4. Organigramme du 1/24e RTS au 23 mai 1940 / Annexe 5. Organigramme du 2/24e RTS au 30 mai 1940 / Annexe 6. Organigramme du 3/24e RTS au 23 mai 1940 / Annexe 7. Organigramme de la 10e Compagnie du 3/24e RTS
* BIBLIOGRAPHIE
Soldats de la République, Les Tirailleu ... tourmente
Image
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
mouragues66
Ténor du Forum
Messages : 189
Enregistré le : 27 avr. 2007, 00:28
Localisation : Perpignan

Re: Livre : Soldats de la république, les tirailleurs sénéga

Message par mouragues66 » 27 juil. 2011, 23:46

Bonjour absent depuis plusieurs mois pour la promotion de mon livre je tenais à vous faire part que la famille coloniale ne s'est pas mobilisée ou empressée pour le commander si j'en juge le résultat des ventes, mais l'essentiel pour moi était de me faire publier. il est dommage ou simplement regrettable que ce travail n'ait pas suscité l'intérêt minimum auquel je pouvais m'attendre. Mais bon je ne vous hais point tout de même !!!

allez voir sur mon blog si cela éveille quelque envie de lecture alors commandez-le où rendez-vous à Fréjus pour Bazeilles j'y serai pour une séance dédicaces

jef mouragues
http://soldatsdelarepublique.blogs.lindependant.com/
24 RTS Marche Sempre Maï Morirem

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités