cette liste sur le 7e RAC est-elle juste ?

Espace de discussion et d'entraide sur des points d'histoire des unités, des techniques et tactiques militaires.

Vous devez être enregistré pour passer une annonce

Modérateur : Rédacteur

Répondre
witz

cette liste sur le 7e RAC est-elle juste ?

Message par witz » 23 nov. 2004, 17:26

Encore moi :-D
Je viens de recevoir une autre demande de renseignements d'un webmaster qui me demande si ses renseignements son juste? mais je n'y connait rien sur le 7e RAC (Régiment de Chasseurs d'Afrique )
si il y a des erreurs dans sa liste je lui ferai parvenir vos rectifications ou je vous donne son émail à votre demande, merci à tous, Gilles

--------------------------------------------
Objet : Avant la création du 7ème RCA - Pouvez-vous me donner votre avis ? cordialement. Francis JOSSE

Troupes d’A.F.N. – autour du berceau du 7ème R.C.A. -

Histoire et traditions de la « légère »



Ordre de bataille des troupes terrestres françaises identifiées fin 1942



Commandement Supérieur des Troupes de Tunisie (C.S.T.T.) – aux ordres du Général BARRE :

- 4ème Régiment Mixte de Zouaves et Tirailleurs,

- 4ème Régiment de Tirailleurs Tunisiens,

- IIIème bataillon du 43ème Régiment d’Infanterie Coloniale,

- 4ème Régiment de Chasseurs d’Afrique,

- 4ème Régiment de Spahis Tunisiens,

- 62ème Régiment d’Artillerie d’Afrique.



19ème Corps – aux ordres du Général KOELTZ – devient le Corps d’Armée Français en février 1943 :

- Batterie du 63ème Régiment d’Artillerie d’Afrique (au niveau du C.A.),



Division de Marche de Constantine – aux ordres du Général WELVERT, puis SCHWARTZ (rejoint le 19ème Corps le 16 novembre 1942, dissoute le 30 avril 1943 – puis contribue à la formation de la 3ème Division d’Infanterie Algérienne) :

Initialement :

- 3ème Régiment de Zouaves,

- 1er Régiment de Tirailleurs Algériens,

- 2ème Régiment de Tirailleurs Algériens,

- 3ème Régiment de Tirailleurs Algériens,

- 7ème Régiment de Tirailleurs Algériens,

- 9ème Régiment de Tirailleurs Algériens,

puis ultérieurement :

- 4ème Régiment de Tirailleurs Tunisiens,

- 7ème Régiment de Tirailleurs Marocains,

- 15ème Régiment de Tirailleurs Sénégalais,

- 2ème Groupe de Tabors Marocains,

- 3ème Régiment de Chasseurs d’Afrique,

- 5ème Régiment de Chasseurs d’Afrique,

- 4ème Régiment de Spahis Tunisiens,

- 62ème Régiment d’Artillerie d’Afrique,

- 64ème Régiment d’Artillerie d’Afrique,

- 65ème Régiment d’Artillerie d’Afrique,

- 66ème Régiment d’Artillerie d’Afrique,

- 67ème Régiment d’Artillerie d’Afrique,

- Régiment d’Artillerie Coloniale du Levant,

- Régiment d’Artillerie Coloniale du Maroc,

- 410ème et 411ème Régiments d’Artillerie (2 Batteries de 47mm anti-chars et 25mm anti-aériens),

- Génie.

Division de Marche d’Alger – aux ordres du Général DELIGNE, puis CONNE (rejoint le 19ème Corps le 25 novembre 1942) :

- 3ème Régiment de Zouaves,

- 1er Régiment de Tirailleurs Algériens,

- 9ème Régiment de Tirailleurs Algériens,

- 2ème Groupe de Tabors Marocains (partiel),

- 2ème escadron du 5ème Régiment de Chasseurs d’Afrique,

- 2ème Escadron du 1er Régiment de Spahis Algériens,

- 65ème Régiment d’Artillerie d’Afrique,

- 410ème Régiment d’Artillerie,

- Canons de 20mm Oerlikons.



Division de Marche d’Oran – aux ordres du Général BOISSEAU (rejoint le Corps d’Armée Français le 29 avril 1943) :

- 2ème Régiment de Tirailleurs Algériens,

- 6ème Régiment de Tirailleurs Algériens,

- 15ème Régiment de Tirailleurs Sénégalais,

- 1er Régiment Étranger d’Infanterie,

- pas de Cavalerie/chars,

- 1ère & 3ème batteries du 62ème Régiment d’Artillerie d’Afrique,

- 2ème batterie du 66ème Régiment d’Artillerie d’Afrique,

- 1ère batterie du 68ème Régiment d’Artillerie d’Afrique,

- Batteries de 4èmm anti-chars,

- 411ème Régiment d’Artillerie Anti-aérienne (à 2 batteries de 4 75mm de Marine),

- 33ème Batterie (à 8 40mm Bofors),

- 52ème Batterie (à 6 25mm).



Brigade Légère Mécanique – aux ordres du Général TOUZÉ du VIGIER, puis SAINT-DIDIER (rejoint le 19ème Corps le 18 novembre 1942, dissoute le 28 février 1943) :

Comprenant :

- 2 bataillons de chars (BCC),

- Véhicules blindés (AM Laffly - AMD),

- Motocyclettes,

- Infanterie motorisée,

provenant des :

- 2ème Régiment de Chasseurs d’Afrique,

- 5ème Régiment de chasseurs d’Afrique,

- 9ème Régiment de Chasseurs d’Afrique,

- 68ème Régiment d’Artillerie (support éléments motorisés 75mm),

- Batterie anti-chars et quelques 25mm anti-aériens.



Division Marocaine de Montagne – aux ordres du Général MATHENET (formée en décembre 1942, rejoint le C.S.T.T. puis ultérieurement rejoint le 19ème Corps le 29 janvier 1943 :

- 29ème Régiment de Tirailleurs Algériens,

- 7ème Régiment de Tirailleurs Marocains,

- IIème bataillon du 1er Régiment Étranger d’Infanterie,

- 3ème Régiment Étranger d’Infanterie,

- 1er Groupe de Tabors Marocains,

- 1er Régiment Étranger de Cavalerie,

- 1er Régiment de Marche d’Artillerie du Maroc (montagne).



Front Est Saharien - aux ordres du Général DELAY (formée le 15 novembre 1942) :

- Compagnies Méharistes,

- 1er Régiment Étranger d’Infanterie,

- batteries d’Artillerie de la Légion Étrangère,

associée au Groupement des Aurès aux ordres du Général GOUTEL :

- 3ème Régiment de Spahis Algériens,

- 6ème Régiment de Spahis Algériens,

incorporés au Front du Sud-Est Algérien - aux ordres du Général BOISSEAU le 18 février 1943 (addition) :

- IIème bataillon du 16ème Régiment de Tirailleurs Tunisiens,

- 3ème Régiment Étranger d’Infanterie,

- 1er bataillon du 13ème Régiment de Tirailleurs Sénégalais,

et éléments des :

- 3ème Régiment de Chasseurs d’Afrique,

- 9ème Régiment de Chasseurs d’Afrique,

- 12ème Régiment de Chasseurs d’Afrique,

- 1er Régiment de Spahis Algériens.



Groupement Blindé Français – aux ordres du Général Le COULTEUX de CAUMONT (formé le 13 avril 1943) :

un escadron de chars de chacun des :

- 5ème Régiment de Chasseurs d’Afrique,

- 9ème Régiment de Chasseurs d’Afrique,

- 12ème Régiment de Chasseurs d’Afrique,

- une compagnie de chars légers U.S. Stuart du 1er Blindé.

Les chars étaient principalement du type Somua S.35, plus des Valentines ex-britanniques avec des équipages français.

Avatar du membre
Administrateur
Site Admin
Messages : 1374
Enregistré le : 27 avr. 2002, 23:19
Localisation : Paris
Contact :

Message par Administrateur » 24 nov. 2004, 00:11

Elements de réponse que me transmets la FNAOM :

Bonjour,
Je crois que vous êtes bloqué par "avant la création du 7e RAC". Fin
1942, il n'y avait pas de RAC en Afrique du Nord à l'exception du RACM
(Maroc). Mais si vous lisez RCA au lieu de RAC, tout s'éclaicit. Il y
avait en Algérie des Chantiers de Jeunesse commandés par le colonel VAN
ECKE qui se sont transformés du jour au lendemain en Chasseurs d'Afrique
pour former le 7e RCA.
Interrogez à ce sujet le conservateur du musée de l'EAABC à Saumur.
Cordialement à vous.
Colonel (er) Jean Parisot.
A un problème posé, le Colo apporte la solution la plus efficiente, efficace et adaptée, MEME SI cette solution est règlementaire
Capitaine P. KRAFT (1958-2003) Image

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité