Ramezay trace la Montréal moderne

Espace de discussion et d'entraide sur des points d'histoire des unités, des techniques et tactiques militaires.

Vous devez être enregistré pour passer une annonce

Modérateur : Rédacteur

Répondre
Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2745
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Ramezay trace la Montréal moderne

Message par Rédacteur » 28 août 2017, 21:20

Ramezay trace la Montréal moderne
L'Est Eclair, J.-M. VAN HOUTTE , Publié le 27/08/2017
http://www.lest-eclair.fr/36894/article ... al-moderne
Toujours, Claude de Ramezay signera en faisant référence à sa qualité de seigneur de Lagesse, en Champagne. Il donnera ses grands traits à Montréal et lui laissera un château.

Après frère Luc, Jean Talon, Jean de Biencourt, Marguerite Bourgeoys, Paul de Chomedey et Jessé Fleché, nous quittons cette Route des Québécois en Champagne avec Claude de Ramezay, autre illustre bâtisseur du Québec né en Champagne. Dans ses plus hautes fonctions – il est intendant de Montréal puis du Québec –, l’homme signera toujours fièrement Claude de Ramezay, seigneur de Lagesse et autres lieux…

Montigny, Boisfleurant, Nicey sont des lieux-dits de Lagesse dans l’Aube. C’est là qu’il naît le 15 juin 1659 dans une famille de la petite noblesse de Champagne. Lieutenant de la compagnie de troupes de marine de Troyes, il arrive en Nouvelle-France en 1659. Gouverneur de Trois-Rivières (jusqu’en 1699), puis commandant des troupes de Nouvelle-France, il est nommé gouverneur de Montréal le 15 mai 1704, poste qu’il occupera jusqu’à sa mort en 1724.

C’est un gouvernement remarquable par sa durée», constate Jacques Cousin, président de la Route des Québécois en France.

Il donnera à Montréal le tracé général qu’on lui connaît encore et qui a structuré le développement d’une immense cité qui compte aujourd’hui plus de 4 millions d’habitants dans son aire urbaine.
La plus belle demeure qui soit…»

on mariage avec Marie-Charlotte Denys de La Ronde, issue d’une des familles les plus éminentes et les plus riches de la Nouvelle-France, lui donne les moyens de bâtir et de bien bâtir pour ses besoins personnels. Le château Ramezay – «sans contredit, la plus belle demeure qui soit en Canada, plus belle que le château de Québec», selon ses propres termes –, existe toujours et compte parmi les plus importants musées du Canada. Musée historique de la Nouvelle-France, il est le plus visité d’Amérique du Nord, explique Jacques Cousin. Et il repose sur les fondations du premier fort de Ville-Marie, vestiges visibles sous un sol de verre depuis juin dernier. C’est d’ailleurs au musée Ramezay qu’en juin, à la demande de son directeur général et conservateur, André Delisle, également directeur des Musées de Montréal, Jacques Cousin a présenté cette toute nouvelle Route des Québécois en Champagne

La fin de la Nouvelle-France
En Nouvelle-France, Claude de Ramezay a donné un nouvel éclat à ses quartiers de noblesse en pratiquant la traite des fourrures et l’exploitation forestière tout en accomplissant magistralement ses fonctions au service du roi.
Mais le nom de Ramezay est aussi attaché à l’une des pages les plus tristes de l’histoire de la Nouvelle-France. Jean-Baptiste de Ramezay, l’un de ses fils – Claude aura six fils et neuf filles – sera en 1759 le signataire pour la France de la reddition de Québec, en tant que lieutenant général de Nouvelle-France. La fin de l’aventure française…
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité