1° Bataillon d'Infanterie de Marine

Espace de discussion et d'entraide sur des points d'histoire des unités, des techniques et tactiques militaires.

Vous devez être enregistré pour passer une annonce

Modérateur : Rédacteur

Répondre
ARLANDIS Jean-Christophe
Tribun Confirmé
Messages : 51
Enregistré le : 01 août 2003, 13:18

1° Bataillon d'Infanterie de Marine

Message par ARLANDIS Jean-Christophe » 17 juin 2009, 13:55

Bonjour, j'ai lu qu'en 1940 le 1° Bataillon d'Infanterie de Marine avait été créé à partir d'éléments du 24° RIC. Ce qui m'étonne, c'est de voir l'appellation "de Marine" alors que c'était encore la période coloniale. Si quelqu'un a des infos ... Merci et à bientôt.


AJC

Avatar du membre
albert
Maître Dialecticien
Messages : 461
Enregistré le : 28 juil. 2006, 23:50
Localisation : Au delà des mers...

Message par albert » 17 juin 2009, 22:01

Moi j'irais voir du côté de la France Libre, Bir Hakeim, 1ère DFL etc..
Piégez du carbone... plantez des arbres !!
____________Albert 0|--}

ARLANDIS Jean-Christophe
Tribun Confirmé
Messages : 51
Enregistré le : 01 août 2003, 13:18

1° BIM

Message par ARLANDIS Jean-Christophe » 18 juin 2009, 16:01

Bonjour, merci pour votre réponse. Il s'agit bien d'une unité de la France libre. A bientôt.

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2745
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Message par Rédacteur » 21 juin 2009, 12:49

Dans l'EPHEMERIDE à l'usage des Troupes de Marine aux dates du 27 juin et du 22 juillet 1940. :
- 27 juin 1940 - A Tripoli (Syrie), le capitaine FOLLIOT du 24e RIC annonce à ces hommes qu'il a choisi de poursuivre le combat dans les rangs de la France Libre et qu'il part le soir même. Son chef de corps, le colonel FONFERRIER ne fait rien pour le retenir et lui souhaite "bonne chance". Cet officier sera peu après un des créateurs de la Résistance en Bretagne avant de trouver la mort dans un camp de déportation. La compagnie au complet suit son son chef et part avec le renfort d'autres gradés et marsouins du IIIe bataillon du régiment. Après quelques aventures tous se retrouvent à Nicosie (Chypre) le 11 juillet.
- 22 juillet 1940.- Au camp de Moaskar (Egypte), création du 1er Bataillon d'Infanterie de Marine de la France Libre aux odres du capitaine LOROTTE. Son effectif est de 350 gradés et marsouins, tous du du IIIe bataillon du 24e RIC. C'est à cette occasion que le 1er BIM reçoit un drapeau britannique, en l'occurence celui de "l'Union Jack" ce qui fera de ce bataillon le seul de l'armée française à qui pareille fortune soit arrivée. Ce dernier drapeau disparaîtra au cours d'un bombardement elors de la campagne de Libye mais la ouille du raccord de sa hampe est conservé au musée de Fréjus. Il recevra son drapeau français frappé de la devise "France toujours" le 25 août suivant et sera ainsi la seule formation de l'armée française à avoir deux drapeaux.
En septembre 1942, après Bir Hakeim dont la célèbre sortie a lieu le 11 juin 1942, l'importance des pertes subies provoquera la fusion du 1er BIM et du Bataillon de Marche du Pacifique pour donner naissance à la IVe demi brigade de la 1re DFL, laquelle donnera par la suite naissance au 1er RIC.
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

ARLANDIS Jean-Christophe
Tribun Confirmé
Messages : 51
Enregistré le : 01 août 2003, 13:18

Message par ARLANDIS Jean-Christophe » 22 juin 2009, 13:26

Bonjour, merci pour cet intéressant historique. En fait ma question porte sur l'appellation Infanterie de Marine au lieu de Infanterie Coloniale. Comme vous le rappelez, le capitaine FOLLIOT était du 24e Régiment d'Infanterie Coloniale.
A bientôt.

Avatar du membre
Administrateur
Site Admin
Messages : 1374
Enregistré le : 27 avr. 2002, 23:19
Localisation : Paris
Contact :

Message par Administrateur » 22 juin 2009, 21:15

Bonjour,

Plus d'éléments ici :
http://www.troupesdemarine.org/traditio ... ist013.htm

Pour l'appelation "Infanterie de Marine", je ne sais pas, les autres bataillons sont appelés "de marche", seul les Bataillons d'infanterie de Marine et du Pacifique (les "guitaristes") sont avec une appelation "en clair".

Peut-être un rappel aux sources du fondateur, ou une appelation "de style" et gratuite de son fondateur qui s'est fait plaisir ne sachant pas s'il allait lui survivre.

Après tout à l'époque, ils étaient au mieux des renégats, au pire des déserteurs. Donc à priori autant se faire plaisir, comme ces GI qui ont débarqué en sicile avec des uniformes pas très réglementaires.

"Vous avez le droit de me dire ou et quand mourrir, mais pas comment".
A un problème posé, le Colo apporte la solution la plus efficiente, efficace et adaptée, MEME SI cette solution est règlementaire
Capitaine P. KRAFT (1958-2003) Image

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2745
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Message par Rédacteur » 23 juin 2009, 22:25

Pour répondre à la question d'Arlandis, le nom du bataillon a été approuvé par le général De Gaulle sous les ordres duquel cette formation se considérait depuis le 19 juin 1940. Le chef de la France Libre autorisait le bataillon à reprendre le nom qui avait été celui de l'Arme jusqu'au 31/12/1900. cela s'est fait le 12 juillet 1940 à Famagouste. La devise adoptée pour le bataillon fut "France toujours". Son effectif comptait ce jour-là : 370 marsouins du 24e RIC, 92 du 2e RIC. Il devait être complété le 18 juillet, à Ismaïlia, par 80 marsouins du RICM qui accompagnaient le capittaine Folliot.

CNTTDM
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

ARLANDIS Jean-Christophe
Tribun Confirmé
Messages : 51
Enregistré le : 01 août 2003, 13:18

remerciements

Message par ARLANDIS Jean-Christophe » 25 juin 2009, 16:18

Bonjour, merci pour vos réponses. La dernière m'a bien éclairé sur le sujet. A bientôt.

Avatar du membre
albert
Maître Dialecticien
Messages : 461
Enregistré le : 28 juil. 2006, 23:50
Localisation : Au delà des mers...

Message par albert » 26 juin 2009, 17:54

Excellent. Merci de cette petite piqûre de rappel...
Piégez du carbone... plantez des arbres !!
____________Albert 0|--}

Avatar du membre
mouragues66
Ténor du Forum
Messages : 189
Enregistré le : 27 avr. 2007, 00:28
Localisation : Perpignan

24

Message par mouragues66 » 16 juil. 2009, 01:38

Bonjour pour ce qui concerne le BIM il est issu directement de RMICL qui deviendra 24 RIC au cours de l'année 1940
Formé au levant en 1939 reprend le drapeau conservé parle 24e RTS qui en avait exceptionnellemt la garde depuis 1924 sur lequel on supprimera la citation gagnée par le 24e RTS au Maroc en 1925 et le 24 RIC reprendra son drapeu d'origine. les personnels viennent
EM fourni par le 2 RIC
1/24 par le RICM
2/24 par le 3e RIC
3/24 par la 3e DIC
4/24 par le dépôt colonial de Toulon

coloniales blanches mais en jin 1940 ils sont tous du 24 aucun du 2 RIC qui se bat sur l'oise aux mêmes moments ni du RICM qui combat sur le Loire. Il existe encore un survivant du BIM de juin 40 compagnon de la libération à Bir hakeim
cordialement jef
24 RTS Marche Sempre Maï Morirem

Avatar du membre
Laurent Pépé
Apprenti tribun
Messages : 11
Enregistré le : 18 juil. 2006, 10:46

Message par Laurent Pépé » 06 mai 2010, 17:10

Monsieur Pierre Heitzmann ancien du BIM de 40, est aussi encore parmi nous :
http://www.francaislibres.net/liste/fic ... ndex=73765

Avatar du membre
mouragues66
Ténor du Forum
Messages : 189
Enregistré le : 27 avr. 2007, 00:28
Localisation : Perpignan

Message par mouragues66 » 03 sept. 2010, 22:51

et bien cela fait deux
24 RTS Marche Sempre Maï Morirem

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités