Un camouflage pointilleux

Le babillard, c'est à dire ce groupe de discussion est mis à votre disposition pour :
  • - Discuter des sujets militaires qui vous interessent
    - Echanger des idées ou des suggestions
    - Apporter un témoignage sur votre expérience, vos campagnes etc ...
    - Faire part de vos reflexions sur des sujets militaires, ou plus généralement sur les sujets traités sur ce site
Ce groupe de discussion est ouvert à tous, sans distinction d'Arme, d'origine ou de niveau hiérarchique ou social.

MAIS, il n'a pas à être pollué par des jugements stupides et stériles qui sont insultants pour ceux qui sont visés, et témoignent de la part de ceux qui s'y adonnent d'une absence totale de l'une des qualités majeures du marsouin, à savoir le respect de l'autre.
Ce groupe de discussion a été le premier du genre et il convient qu'il continue a montrer aux nombreux visiteurs qui s'y rendent, la bonne tenue des Forces Armées Françaises.

Pour passer des annonces allez sur le panneau d'affichage
Vous devez être enregistré pour intervenir et poster un message

Modérateur : Rédacteur

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2827
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Un camouflage pointilleux

Message par Rédacteur » 28 avr. 2006, 18:45

http://www.liberation.fr/page.php?Article=378164

Pour mieux se camoufler, l'armée française devrait troquer les motifs trop voyants de ses treillis pour des petits points multicolores moins repérables.
L'armée française prépare sa nouvelle collection de vêtements et ce sera sans doute une petite révolution dans l'univers du treillis national. Au moins visuellement. Dans une caserne de Rambouillet et sur le plateau de Satory (Yvelines), les «stylistes» militaires planchent depuis des mois sur de nouveaux coloris et de nouveaux motifs de bariolage qui habilleront tous les corps d'armée. «Nous allons passer du tachisme au pointillisme», résume Louis Le Roux, ingénieur textile au Commissariat de l'armée de terre, l'ancienne intendance.

Le futur treillis de l'armée ­ dont l'adoption n'est pas encore définitive ­ abandonne les grandes taches de couleur au profit de petits points multicolores. Si ce nouveau modèle ne suscite pas une levée de bouclier chez les responsables politiques, le treillis français ressemblera beaucoup à celui de l'armée allemande. Pour une raison simple : c'est le meilleur, c'est-à-dire le plus camouflant qui soit. Une découverte que l'on doit à la Wehrmacht vers la fin de la Seconde Guerre mondiale. Un héritage pas toujours facile à porter.

Noir, c'est trop noir. Le treillis actuel de l'armée française date, lui, de 1993. Son bariolage est formé de grandes taches de quatre couleurs : beige, noir, vert et marron. Ces teintes sont inspirées des couleurs de la forêt de Fontainebleau à la belle saison. Son adoption, au lendemain de la guerre du Golfe, a marqué la rupture avec l'armée de la guerre froide et son treillis monocolore dit «vert-Otan». Et son arrivée dans les corps de troupes a également correspondu à la fin du service militaire et à la professionnalisation de l'armée (1996). Cela tombait bien : le «bariolé» renvoie traditionnellement plus à l'image de troupes d'élite que de «pioupious». En terme d'images, c'est bien plus efficace pour le recrutement.

Mais le camouflage français n'est pas au top. En particulier la nuit : «Son noir est trop noir et les systèmes de vision nocturne le repèrent très vite. Car le noir n'existe pas dans la nature», constate Louis Le Roux. Des contrastes trop marqués (une tache noire à côté d'une tache beige, par exemple) n'arrangent pas les choses. D'où l'idée d'en adopter un autre. Peut-être moins seyant, mais plus performant.

«Les gros motifs sont efficaces à une distance de 80 à 300 mètres, alors que les petits permettent un camouflage à partir de 50 mètres», indique le chef d'escadron Lorcet, de la section technique de l'armée de terre. «300 mètres, c'est la distance nominale de tir pour un fantassin. Et avec les systèmes de grossissement dont sont dotées les armes modernes, 300 mètres correspondent à 50 mètres à l'oeil nu.»

Les petits points devraient donc faire l'affaire. Cinq couleurs ont été choisies : vert clair, vert foncé, vert marron, marron clair et bleu marine foncé. Exit le beige et le noir. «Quatre couleurs ne sont pas suffisantes. Nous avions des aberrations de réflectivité», poursuit l'officier, expert en contre-mesures face à l'observation. «Ce qui compte, c'est d'être ­ de l'infrarouge jusqu'à l'ultraviolet ­ sur la même courbe de fréquence que la chlorophylle», poursuit l'officier. L'idée, c'est donc bien que, de loin, le soldat ressemble à une plante verte.

Va pour les petits points, mais comment alors les disposer sur le tissu ? «Nous avons trouvé la solution au cinquième essai, affirme le chef d'escadron Lorcet. Dans une version précédente, de loin on distinguait une forme qui ressemblait à une sorte de gros papillon.» Pas bon du tout, les gros papillons, lorsqu'on veut rester discret !

Aujourd'hui, les experts semblent satisfaits de leurs résultats. Mais que vont en penser les militaires et leurs chefs ? Car si on se camoufle, on se camoufle d'abord français. Déjà que le futur bariolage ressemble beaucoup à l'allemand... «Un uniforme est un signe distinctif qui correspond à un besoin identitaire. Sur le terrain, on doit pouvoir reconnaître un soldat français au premier coup d'oeil», note un officier. Si on appliquait les seuls critères d'efficacité, tous les militaires du monde porteraient le même camouflage.

On en est loin. En Europe, aucune standardisation des uniformes n'est même envisagée. De son côté, l'armée américaine vient, par exemple, d'adopter un bariolage très gris avec des motifs «pixelisés». Une première, car, jusqu'à présent, il n'existait que trois grands styles nationaux : le français avec ses taches, l'allemand avec ses points, et l'anglais avec ses coups de pinceau. Pour les couleurs, la palette est bien plus large : des verts, des bruns, des beiges, et même du rouge comme dans l'armée suisse, voire du rose...

Fantaisie militaire. C'est que les militaires sont coquets. «Faut qu'un soldat soit beau, qu'il soit fier de sa tenue», assure le chef d'escadron Lorcet. De fait, les enquêtes internes indiquent toutes que les militaires français apprécient l'esthétique de leur treillis. Beaucoup plus que l'ancien vert-Otan. Ils l'apprécient même parfois trop. «Dans l'armée, il existe une culture du muscle et de l'apparence. Très souvent, les militaires prennent une taille en dessous pour avoir une tenue très proche du corps, plus moulante, s'amuse un officier. C'est une catastrophe en terme de camouflage thermique, car plus un vêtement est près du corps, plus il est chaud, donc plus il se voit de nuit... Ce sont des tenues pour défiler, pas pour combattre. D'ailleurs, les Américains et les Britanniques portent des tenues plus amples. C'est bien mieux, même s'ils ressemblent vraiment à des sacs...»

Même le bariolé se salit, surtout lorsqu'on rampe dans la boue ou qu'on grimpe dans un blindé plein de cambouis. Dans ce cas, gare au lavage ! «Il ne faut surtout pas utiliser de lessive contenant de l'azurant optique, qui permet de laver "plus blanc que blanc". Or, c'est le cas de la plupart d'entre elles. De nuit, dans des jumelles de vision nocturne, un treillis lavé ainsi scintille littéralement», avertit l'ingénieur Louis Le Roux. Devant cette découverte, l'armée a aussitôt fait passer la consigne dans tous les régiments : sus à l'azurant optique !

Par Jean-Dominique MERCHET - vendredi 28 avril 2006 - © Libération

http://www.liberation.fr/page.php?Article=378165
Les uniformes passés en revue

Se camoufler est une idée relativement nouvelle pour les militaires. «Pendant des siècles, le soldat s'est généralement habillé de façon voyante. Il fallait se battre face à face. Se cacher passait pour déshonorant», raconte Gilles Aubagnac, conservateur du musée de l'Artillerie à Draguignan (Var). Ce n'est qu'à la fin du XIXe siècle que la guerre va vraiment s'industrialiser. Et que les soldats abandonneront leurs uniformes rutilants pour des tenues de travail plus austères.

Les Britanniques adoptent alors le kaki, un mot hindoustani signifiant «couleur de poussière». Les Prussiens préfèrent le Feldgrau, également connu sous le vocable de vert-de-gris.

Même les Russes s'y mettent plus vite que les Français qui restent indécrottablement attachés au pantalon rouge garance et à la capote bleue. On ne badine pas avec les couleurs de la République. C'est ainsi vêtus que les soldats iront se faire tuer en août 1914 !

De nombreux militaires étaient bien conscients du ridicule de la situation. En 1912, une tenue plus discrète, dite réséda (vert jaunâtre), avait été expérimentée, mais on raconte que, lors de la revue du 14 juillet, la foule avait sifflé les régiments qui la portaient.

Durant l'été 1914, les députés votent finalement les crédits permettant l'adoption d'un nouveau drap de couleur grise. Un drôle de gris... tricolore, obtenu par le mélange de fils bleu, blanc et rouge ! Lorsque la guerre éclate, un mois plus tard, le ministère de la Guerre découvre qu'il va être difficile de trouver le colorant rouge. Depuis la disparition de la culture de la garance en France, vers 1880, ce rouge de synthèse ­ l'alizarine ­ était importé d'Allemagne ! Faute d'alizarine, le bleu horizon du poilu était né. Mais il n'arriva qu'après les grands massacres de 1914.

Par Jean-Dominique MERCHET - vendredi 28 avril 2006 - © Libération
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
vert de rouge
Tribun poussin à vie
Messages : 1166
Enregistré le : 12 févr. 2004, 15:00

Re: Un camouflage pointilleux

Message par vert de rouge » 28 avr. 2006, 19:19

Rédacteur a écrit :http://www.liberation.fr/page.php?Article=378164
Pour mieux se camoufler, l'armée française devrait troquer les motifs trop voyants de ses treillis pour des petits points multicolores moins repérables.
On m'aurait menti ?
Avec mon treillis cam j'étais répérable ?
les «stylistes» militaires planchent depuis des mois sur de nouveaux coloris et de nouveaux motifs de bariolage qui habilleront tous les corps d'armée. «Nous allons passer du tachisme au pointillisme»,
.

C'est pour quand le défilé de mode avec les petits points ?


En terme d'images, c'est bien plus efficace pour le recrutement.
Je comprends plus là, je croyais que l'on devait passé de 130 à 100 000 hommes ?


«Les gros motifs sont efficaces à une distance de 80 à 300 mètres, alors que les petits permettent un camouflage à partir de 50 mètres», indique le chef d'escadron Lorcet, de la section technique de l'armée de terre. «300 mètres, c'est la distance nominale de tir pour un fantassin. Et avec les systèmes de grossissement dont sont dotées les armes modernes, 300 mètres correspondent à 50 mètres à l'oeil nu.»
Bon d'accord vu sous cet angle, on gagne 30 métres (faut être positif quand même).
Cinq couleurs ont été choisies : vert clair, vert foncé, vert marron, marron clair et bleu marine foncé
Ouf..., on a du bol, ils auraient pu opter pour le rose fuschia.
L'idée, c'est donc bien que, de loin, le soldat ressemble à une plante verte.
Il y a une réflexion écolo.
On ne touche plus aux branches des arbustes et au feuillage des arbres.
Faut bien les laisser pousser... eux aussi.
Dans une version précédente, de loin on distinguait une forme qui ressemblait à une sorte de gros papillon.» Pas bon du tout, les gros papillons, lorsqu'on veut rester discret !
Il aura fallu 5 essais, pour s'apercevoir que la guerre ne se fait pas avec des filets.
Aujourd'hui, les experts semblent satisfaits de leurs résultats.
Je crains le pire.....
Sur le terrain, on doit pouvoir reconnaître un soldat français au premier coup d'oeil»,
Ouais..., c'est pour cela qu'il faut des tenues camouflés pour faire FOMEC


Code : Tout sélectionner

Fantaisie militaire. C'est que les militaires sont coquets. «Faut qu'un soldat soit beau, qu'il soit fier de sa tenue», 
Bizarre, le treillis pour moi était mon vétement de travail.
La guerre des "dandys" sera pour demain

«Il ne faut surtout pas utiliser de lessive contenant de l'azurant optique, qui permet de laver "plus blanc que blanc". . Devant cette découverte, l'armée a aussitôt fait passer la consigne dans tous les régiments : sus à l'azurant optique !
Deuxiéme option, on ne lave plus les treillis

Se camoufler est une idée relativement nouvelle pour les militaires. «Pendant des siècles, le soldat s'est généralement habillé de façon voyante. Il fallait se battre face à face. Se cacher passait pour déshonorant», raconte Gilles Aubagnac, conservateur du musée de l'Artillerie à Draguignan (Var). Ce n'est qu'à la fin du XIXe siècle que la guerre va vraiment s'industrialiser. Et que les soldats abandonneront leurs uniformes rutilants pour des tenues de travail plus austères.

Les Britanniques adoptent alors le kaki, un mot hindoustani signifiant «couleur de poussière». Les Prussiens préfèrent le Feldgrau, également connu sous le vocable de vert-de-gris.

Même les Russes s'y mettent plus vite que les Français qui restent indécrottablement attachés au pantalon rouge garance et à la capote bleue. On ne badine pas avec les couleurs de la République. C'est ainsi vêtus que les soldats iront se faire tuer en août 1914 !

De nombreux militaires étaient bien conscients du ridicule de la situation. En 1912, une tenue plus discrète, dite réséda (vert jaunâtre), avait été expérimentée, mais on raconte que, lors de la revue du 14 juillet, la foule avait sifflé les régiments qui la portaient.

Durant l'été 1914, les députés votent finalement les crédits permettant l'adoption d'un nouveau drap de couleur grise. Un drôle de gris... tricolore, obtenu par le mélange de fils bleu, blanc et rouge ! Lorsque la guerre éclate, un mois plus tard, le ministère de la Guerre découvre qu'il va être difficile de trouver le colorant rouge. Depuis la disparition de la culture de la garance en France, vers 1880, ce rouge de synthèse ­ l'alizarine ­ était importé d'Allemagne ! Faute d'alizarine, le bleu horizon du poilu était né. Mais il n'arriva qu'après les grands massacres de 1914
.

Je garde le 2°article au complet, car il faut que nos tenues de combat évoluent.

Mais combien cela va coûter aux contribuables cette affaire ?
Pour commencer rien que cette étude ?
Il me semblait que la situation économique Nationale était dans le rouge ?
A force de reconnaître le beau, on finit par oublier que le laid existe.
Blaise Pascal.

Avatar du membre
bleu12
Doyen du forum
Messages : 2090
Enregistré le : 20 juil. 2003, 03:40
Localisation : France

Message par bleu12 » 28 avr. 2006, 19:34

Sont marrants nos grands penseurs.A chaque fois qu'il ouvrent le robinet,ils ont l'impression de ré-inventer l'eau chaude!
Bon,problème financier mis à part,j'éspère qu'il ont aussi pensé à modifier la couleur ONU.Parce que leur belle tenue de caméléon avec un casque bleu ONU,c'est top.Pas besoin de depenser du fric.Les gus peuvent partir en satin 300.
Faudrait leur pousser l'idée du bleu horizon.Ça leur ferait une invention de plus!! :-D :-D

Avatar du membre
5pz
Doyen du forum
Messages : 1786
Enregistré le : 06 févr. 2004, 23:52
Localisation : Festung St-Malo...

Message par 5pz » 28 avr. 2006, 21:16

:smile:

C sur que c une grande nouveauté :-) , qui vient bien de la seconde guerre, mais pas de la wehrmacht :eek: à cette époque le camouflage"petit pois" était le plus efficace; Mais seulement réservé à "l'elite" :?
Fin 44 a été développer un cam avec un autre motif,tout aussi efficace... V déposer le brevet, on sait jamais dans 15ans????:-) :-)


http://perso.wanadoo.fr/did.panzer/unif ... PZ_SS.html
"La vitesse de la lumière étant supérieure à celle du son, il semble logique que certaines personnes semblent brillantes jusqu'à ce qu'elles ouvrent leurs grandes gueules"

Avatar du membre
gilbert
Doyen du forum
Messages : 1134
Enregistré le : 20 janv. 2006, 16:46
Localisation : sud ouest

Message par gilbert » 29 avr. 2006, 09:26

bleu12 a écrit :Sont marrants nos grands penseurs.A chaque fois qu'il ouvrent le robinet,ils ont l'impression de ré-inventer l'eau chaude!
Bon,problème financier mis à part,j'éspère qu'il ont aussi pensé à modifier la couleur ONU.Parce que leur belle tenue de caméléon avec un casque bleu ONU,c'est top.Pas besoin de depenser du fric.Les gus peuvent partir en satin 300.
Faudrait leur pousser l'idée du bleu horizon.Ça leur ferait une invention de plus!! :-D :-D
pour la tenue ONU, du temps de Jack Lang, je crois que des études ont été faites, et que le rose avait eté envisagé comme couleur ONU, (il parait que cela rends moins agressif les gens en face).

Avatar du membre
Gsem
Tribun Sénior
Messages : 92
Enregistré le : 01 mars 2006, 19:50

Re: Un camouflage pointilleux

Message par Gsem » 29 avr. 2006, 18:14

[quote="Rédacteur
. L'idée, c'est donc bien que, de loin, le soldat ressemble à une plante verte.

Fantaisie militaire. C'est que les militaires sont coquets. «Faut qu'un soldat soit beau, qu'il soit fier de sa tenue»,

[/quote]

--1) y en a déjà beaucoup qui se prennent pour des grosses légumes, même sans treillis !! :)

--2) j'aimerais qu'ils considèrent aussi qu'on doit être beaux/belles en TDF, et la réformer dans ce sens...

En attendant, on pourrait faire des treillis fleuris, ça donnerait bonne mine, rendrait de bonne humeur, donnerait l'illusion de sentir bon, et ferait rigoler l'ENI. Un ENI qui se marre est déjà vaincu, gnark, gnark !! :-)

Avatar du membre
MARCHAL Philippe
Doyen du forum
Messages : 1576
Enregistré le : 09 avr. 2004, 23:18
Localisation : commercy 55

Message par MARCHAL Philippe » 29 avr. 2006, 22:15

ben le treillis retaillé, les poches cousues (qui servent à rien..), la veste coupée en blouson : celà a de la gueule. c'est beau pour la frime.
mais en fin de compte sur le terrain??? moi j'ai toujours révé d'un treillis large avec des poches partout.... elle a existée cette tenue :
c'est la tenue tap avant que le gal Bigeard fasse office de maitre tailleur.
romain de naissance depuis 1978/
accueilli chez les Marsouins.

Avatar du membre
gilbert
Doyen du forum
Messages : 1134
Enregistré le : 20 janv. 2006, 16:46
Localisation : sud ouest

Message par gilbert » 30 avr. 2006, 10:20

MARCHAL Philippe a écrit :ben le treillis retaillé, les poches cousues (qui servent à rien..), la veste coupée en blouson : celà a de la gueule. c'est beau pour la frime.
mais en fin de compte sur le terrain??? moi j'ai toujours révé d'un treillis large avec des poches partout.... elle a existée cette tenue :
c'est la tenue tap avant que le gal Bigeard fasse office de maitre tailleur.
je l'ai même portée, mais j'ai oublié son nom, c'est pas le général qui l'a supprimée, il l'a porte sur toutes ses photos ou presque.

le Pb c'est qu'elle avait tendance à rappeller de mauvais souvenirs à certains, suite au putsch.

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2827
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Message par Rédacteur » 18 janv. 2010, 22:25

http://www.defense.gouv.fr/terre/actual ... generation

Tenue de combat FÉLIN nouvelle génération
À partir de la fin du 1er semestre 2010, les troupes engagées en opérations extérieures et les régiments « Félin » vont recevoir une tenue de combat nouvelle génération. Sa particularité : elle est directement inspirée de retours d’expérience (RETEX) du terrain, en particulier des soldats en mission en Afghanistan.

La tenue de combat nouvelle génération sera mise en production au 1er semestre 2010, pour atteindre une cible de 365 000 pantalons et de 265 000 vestes ! Élaborées avec du tissu aux spécifications techniques pointues ces tenues seront, à terme, réalisées avec du tissu de type « ripstop » (anti-déchirure). Un marché de plus de 3 millions de mètres de ce tissu vient d’être lancé !

Les premières distributions de cette tenue interviendront le dernier trimestre 2010 ou au plus tard début 2011, en fonction des stocks de tenues dite « T3 », pour les troupes engagées en opération extérieure et les régiments FÉLIN. L’État-major de l’armée de Terre (EMAT) établira ensuite un plan de distribution en fonction des livraisons.

Une tenue éprouvée sur le terrain

D’après les premiers retours d’expérience des OMLT début 2008, le major général de l’armée de Terre fait accélérer la réalisation de tenues pour les troupes engagées en Afghanistan. Après quelques modifications du modèle proposé par l’industriel, les tenues (dites « treillis T3 ») sont distribuées aux OMLT et aux « combattants débarqués» des GTIA sur le théâtre afghan en septembre. Au fur et à mesure, des réceptions de marchés, les théâtres afghan et libanais sont équipés progressivement.

Le service central d’études et de réalisations du commissariat de l’armée de Terre (SCERCAT) de Rambouillet a rédigé un questionnaire de satisfaction à l’attention des « utilisateurs » de cette tenue en Afghanistan. Une commission examine en février 2009 les conclusions de l’enquête de satisfaction (plusieurs centaines de réponses), les RETEX et des échantillons de tenues. Composée de soldats de retour d’Afghanistan – 8e régiment de parachutistes d’infanterie de Marine (8e RPIMa) de Castres, 35e régiment d’infanterie (35e RI) de Belfort et régiment de marche du Tchad (RMT) de Noyon – de représentants d’écoles et de la chaîne technique, cette commission a formulé des propositions au SCERCAT.

Plusieurs prototypes réalisés par le SCERCAT ont été examinés et essayés notamment par le 8e RPIMa, pour aboutir au modèle nouvelle génération, approuvée par l’EMAT. En juin, la réalisation de tenues bariolées 3 couleurs été et hiver et de tenues sable est lancée. La procédure de passation de marché public est enclenchée. Après tests et examens minutieux, la meilleure offre est choisie (la qualité prime sur le prix).

Plus de confort, donc plus d’efficacité

Les modifications apportées pour aboutir à la tenue de nouvelle génération permettent un plus grand confort, une meilleure adaptation de la tenue par rapport aux équipements et une plus grande facilité d’utilisation. Au final, c’est l’efficacité qui prime, pour être toujours plus adapté au terrain.

Exemples de modifications :

* pour une meilleure adaptation au gilet balistique : remplacement des boutons canadiens par de l’auto-agrippant sur le devant de la veste, suppression des poches « cargo » de poitrine, déplacement des poches « cargo » et de l’ouverture des poches de poitrine zippées…
* pantalon : soufflet avec fermeture à glissière au bas, adaptation des renforts de genoux et de coudes pour des protections souples ou rigides
* mise en place d’auto-agrippant sur les poches pour différents badges et insignes
ImageImage
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
alexrequincolo
Ténor du Forum
Messages : 153
Enregistré le : 20 mai 2006, 16:17

Message par alexrequincolo » 26 janv. 2010, 09:45

J'ai du mal à comprendre qu'on paie des ingénieurs pour imaginer des poches trop petites (regardez les manches des dernières photo) et des camouflages qui existent depuis plus de 60 ans... Surtout dans une Armée où chaque jour on nous répéte que nous n'avons plus d'argent!

Avatar du membre
Mattle1
Vieux Sage
Messages : 917
Enregistré le : 24 nov. 2008, 11:20
Localisation : Tamatave , Madagascar

Message par Mattle1 » 26 janv. 2010, 12:06

Celui-ci est en test.Option avec feuilles l'été et repousse pipi de chien.

Image

Avatar du membre
paps
Vieux Sage
Messages : 684
Enregistré le : 16 oct. 2003, 17:36
Localisation : sud ouest TARN

Message par paps » 27 janv. 2010, 08:48

alexrequincolo a écrit :J'ai du mal à comprendre qu'on paie des ingénieurs pour imaginer des poches trop petites (regardez les manches des dernières photo) et des camouflages qui existent depuis plus de 60 ans... Surtout dans une Armée où chaque jour on nous répéte que nous n'avons plus d'argent!
le pire dans tout ça , c est de la m****e !! la tenue été est encore trop chaude ! nos vieux ARTKIS ont encore de beau jour devant eux !
Ils n ont rien écouter des retex !!
le nouveau sac a dos , F3 T3 a force on ne sait plus , ne fait que 5 Kg a vide ! on rajoute le camel back 3 litres et c est bon 8 Kg et rien dedans !
Et bien sur dans le camouflage actuel alors qu il doit etre changer :eek:
a qui profite ce gaspillage ?
c est pas un sac a dos que l on voulait mais un sac de combat autre que les musettes F2 qui servent que pour aller a la piscine !!
Franchement tout ça m écoeure !! :eek:
di dai quân dêu cang
trom xua snoc
Image

Avatar du membre
KEBIR
Doyen du forum
Messages : 1236
Enregistré le : 24 oct. 2004, 11:16
Localisation : Versailles

Message par KEBIR » 27 janv. 2010, 10:37

Sans doutes des "petits arrangements entre amis", comme pour les vaccins de la grippe, dont on découvre aujourd'hui les juges "intéressés"...
Dernière nouvelle, une épidémie de "gastro" Roseline a t elle des amis dans le PQ ???
Quant à ces féroces soldats, je le dis, c'est pas pour cafter, mais y font rien qu'a mugir dans nos campagnes...
P.Desproges

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2827
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Re: Un camouflage pointilleux

Message par Rédacteur » 13 janv. 2012, 13:53

http://lignesdedefense.blogs.ouest-fran ... camou.html
L'US Army fait plancher cinq finalistes sur un nouveau camouflage
L'armée de terre US a annoncé mardi soir les noms des quatre sociétés et celui d'un organisme du Pentagone qu'elle a retenus pour développer un nouveau (encore un autre... !) type de camouflage. Les camouflages proposés par ces cinq finalistes vont être testés tout au long de l'année. A l'issue, l'US Army engagera une analyse sur les coûts. Puis devra décider si le jeu en vaut la chandelle...

Les cinq finalistes :

Crye Precision, inventeur du MultiCam (http://www.cryeprecision.com/)
ADS Inc. (http://www.adsinc.com/)
Brookwood Companies Inc. (http://www.brookwoodcos.com/)
Kryptek Inc. (http://www.kryptek.com/)
Army Natick Soldier Research, Development and Engineering Center (http://nsrdec.natick.army.mil/)

Chacun des finalistes va soumettre une gamme de camouflage : désert, zones boisées..., applicable à l'ensemble des effets et équipements individuels.

Image
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
de Meeûs Alain
Toubib poète
Messages : 1647
Enregistré le : 29 mars 2004, 15:29
Localisation : Bruxelles

Re: Un camouflage pointilleux

Message par de Meeûs Alain » 15 janv. 2012, 15:05

8| :super:

Dissimule ta vie

(Épicure)
" Qu'on cesse de voir l'avenir en noir, il est superbe." Yves Coppens, Professeur à l'Institut de France. (...???)

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 10 invités