Le soldat Bersot

Espace de discussion et d'entraide sur des points d'histoire des unités, des techniques et tactiques militaires.

Vous devez être enregistré pour passer une annonce

Modérateur : Rédacteur

Répondre
Avatar du membre
Mattle1
Vieux Sage
Messages : 917
Enregistré le : 24 nov. 2008, 11:20
Localisation : Tamatave , Madagascar

Le soldat Bersot

Message par Mattle1 » 29 juin 2012, 16:55

Bonjour, soldats...Comment allez-vous ? Je me renseignais sur le régiment de Coluche ( il a servi au 60e RI ) quand je tombe sur
Le soldat Bersot. Et voici son histoire.
Lucien Jean Baptiste Bersot naît le 7 juin 1881 à Authoison (Haute-Saône) dans une famille de petits paysans. Ses parents étant venus s'installer à Besançon, Lucien y apprend le métier de maréchal-ferrant et s'y marie en 1908 avant de devenir père d'une petite fille en 1909.

Lorsque la Première Guerre mondiale éclate, il est mobilisé au 60e régiment d'infanterie, régiment avec lequel il se trouve pendant l'hiver 1914-1915 sur le front de l'Aisne, et qui vient de subir de lourdes pertes du côté de Soissons. Cependant, l'État-major jugeant ce régiment peu actif venait d'en confier le commandement, le 22 janvier 1915, au lieutenant-colonel Auroux, un ancien des troupes d'Afrique, chargé de lui rendre du mordant.
L'affaire

Comme il n'y avait plus en magasin de pantalon à sa taille, Lucien Bersot ne pouvait porter que celui en toile blanc fourni avec le paquetage remis lors de l'incorporation. Grelottant de froid dans les tranchées, il demanda le 11 février 1915 au sergent-fourrier un pantalon de laine identique à ceux que portaient ses camarades. Le sergent lui proposa alors un pantalon en loques et maculé de sang, pris sur un soldat mort, ce que Bersot refusa.

Pour ce refus, Lucien Bersot se vit infliger une peine de huit jours de prison par le lieutenant André. Mais le lieutenant-colonel Auroux, commandant du régiment, estima cette punition insuffisante et demanda sa comparution en Conseil de guerre spécial, véritable Cour martiale. Comme de nouvelles recrues encore non aguerries venaient d'arriver, son intention était manifestement de faire un exemple de discipline militaire.

Traduit pour « refus d'obéissance » le 12 février 1915 devant le Conseil de guerre « spécial » du régiment, présidé par Auroux, Bersot y fut condamné à mort. La peine infligée ne correspondait alors nullement au code de justice militaire car le délit avait été constaté à l'arrière et non au contact de l'ennemi. Deux compagnons du condamné ( Elie Cottet-Dumoulin et Mohn André ) intervinrent alors auprès du lieutenant-colonel pour tenter d'adoucir la sentence, mais ne furent pas entendus et se virent punis à leur tour de travaux forcés en Afrique du Nord. D'autres encore refusèrent de tirer sur leur camarade lors de son exécution qui eut lieu dès le lendemain (13 février 1915 à Fontenoy (Aisne1)) car les Conseils de guerre "spéciaux", contrairement aux Conseils de guerre "ordinaires", n'autorisaient aucune procédure d'appel.


Il faut dire qu'aujourd'hui nous avons des avocats...

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2827
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Re: Le soldat Bersot

Message par Rédacteur » 30 juin 2012, 00:06

LE PANTALON
Auteur : Alain Scoff
Date de parution : 30/09/98
Editeur : JC Lattès
ISBN : 2-7096-1931-8
EAN : 9782709619318
Nb. de pages : 284 pages
http://www.decitre.fr/livres/le-pantalo ... 19318.html
Le Pantalon un téléfilm de Yves Boisset
D’après le récit d’Alain Scoff Le Pantalon - Editions J.C. Lattès
Avec Wadeck Stanczak, Philippe Volter, Bernard-Pierre Donnadieu,
Jean-Paul Comart, Marie Verdi
http://horizon14-18.eu/wa_files/le_20pantalon.pdf
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Jeanlouis
Tribun Sénior
Messages : 99
Enregistré le : 05 oct. 2009, 01:36
Localisation : Grasse - 06

Re: Le soldat Bersot

Message par Jeanlouis » 30 juin 2012, 07:21

Je crois que le degré de conn... atteint par certains généraux durant ce conflit est difficile à imaginer à notre époque. Maintenant il aurait fallu voir ce que ce Lieutenant-Colonel Auroux aurait fait dans les mêmes conditions.......???????????? :grr: :pascontent2: :nono:

pothuau94
Tribun Poussin
Messages : 3
Enregistré le : 04 déc. 2016, 08:02

Re: Le soldat Bersot

Message par pothuau94 » 04 déc. 2016, 18:07

Bonjour.Ayant passe 39 ans a rentrer en statistiques les BILA,CDC,Biribi et militaires condamnes aux travaux forces,je suis etonne que les deux compagnons de Bersot aient été condamnes aux travaux forces en AFN.En effet,la peine des travaux forces se purgeait en Guyane (1854 a 1938) ou en Nouvelle Caledonie (1864 a 1897).Peut etre s agit il de la peine des travaux publics,creee en 1803 et qui se purgea en Algerie de 1830 a 1926 ou bien en Tunisie (Téboursouk) ou au Maroc (Dar bel Hamrit).Mais il s agissait d une peine correctionnelle et non d une peine criminelle.Cordialement.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité