2016 : Bazeilles

Vous souhaitez faire part de la création d'un site militaire, d'une journée porte ouverte dans un régiment ou bataillon, annoncer la création d'une association militaire, ou la parution d'un livre militaire ? C'est ici que cela se passe...

Vous devez être enregistré pour passer une annonce

Modérateur : Rédacteur

Répondre
Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2745
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

2016 : Bazeilles

Message par Rédacteur » 04 août 2017, 13:35

Un hommage émouvant rendu à la “Division bleue”
Le journal de Saône et Loire - Michel Buchaillard (CLP) , Le 02/09/2016 à 05:00
http://www.lejsl.com/edition-macon/2016 ... sion-bleue
Une cérémonie a rassemblé mercredi les anciens des troupes de marine autour d’André Riaza, président de leur Amicale départementale.
Fidèles au souvenir et à leur engagement, les anciens de la “Division bleue” des troupes de marine ont marqué mercredi le 146e anniversaire des combats de Bazeilles. L’évocation historique qui a ouvert la cérémonie, face au monument de 1870, a rappelé le combat particulièrement acharné et devenu emblématique qui a opposé, pendant deux journées mémorables, les marsouins de l’infanterie de marine et des bigors de l’artillerie de marine à l’armée bavaroise.
Le village de Bazeilles, dans les Ardennes, qui couvrait les accès sud-est à Sedan, en fut le théâtre sanglant. Occupé par l’ennemi, repris à plusieurs reprises, défendu pied à pied les 31 juillet et 1er septembre 1870, Bazeilles, en ruines, a finalement été évacuée par les troupes françaises dont le courage et la détermination ont atteint « les extrêmes limites du devoir ».
La “Division bleue” a perdu 2 655 hommes qui ont combattu « jusqu’à la dernière cartouche ». Bazeilles constitue le haut fait d’armes fédérateur des troupes de marine et fondateur de leurs traditions.
Les troupes de marine encore sur tous les fronts
Le lieutenant-colonel Luc de Pillot de Coligny, délégué militaire départemental, a évoqué mercredi l’action des troupes de marine, qui continuent à intervenir et à s’illustrer au Mali, en Centrafrique, contre Daech et dans l’opération Sentinelle sur le plan national. « Elles représentent la fraternité d’armes dans un humanisme militaire qui unit l’armée de terre et en fait sa richesse », a-t-il déclaré. L’hymne spécifique des troupes de marine, repris en chœur par les anciens à l’ancre d’or, a précédé l’instant de recueillement et le dépôt de gerbes au monument cantonal.
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2745
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Le 146e anniversaire des combats de Bazeilles a été fêté

Message par Rédacteur » 04 août 2017, 13:37

Le 146e anniversaire des combats de Bazeilles a été fêté
Ouest-France, Publié le 05/09/2016 à 05:56
Les anciens des troupes de marine ont choisi Saint-Pol pour célébrer le 146e anniversaire des combats de Bazeilles (Ardennes), ce dimanche 4 septembre.
Après une messe célébrée à la cathédrale Pol-Aurélien par le père Alain Chateau, curé doyen, la cérémonie s'est déroulée aux monuments aux morts, en présence de Nicolas Floch, maire, et de Marc Coatanéa, conseil municipal de Brest.
La bataille de Bazeilles a lieu du 31 août 1870 au 1er septembre 1870, pendant la guerre franco-prussienne.
Pour la première fois de leur histoire, les marsouins des 1er, 2e, 3e, 4e régiments d'infanterie de marine et bigors du 1er régiment d'artillerie de marine, sont groupés pour prendre part à la lutte, dans la même division surnommée « division bleue », commandée par le général de Vassoigne. Ils écriront une des plus notables pages de l'armée française à Bazeilles. Chaque année, les troupes de marine fêtent l'anniversaire de cette grande bataille où les pertes dénombrées sont de 2 655 hommes.
Les Allemands, quant à eux, perdirent environ 5 500 hommes au sein de la 8e division du IVe corps.
Deux distinctions
À l'issue des discours, dépôt de gerbes et autre hymne de l'infanterie de marine et Marseillaise, deux récipiendaires ont été invités à sortir des rangs.
Le lieutenant-colonel Jacques Ouchakoff (Brest) a reçu l'insigne de chevalier de la légion d'honneur par le colonel Boisson (Brignogan). En 1959, le médaillé a réussi brillamment sa préparation militaire supérieure. Il a intégré l'école de Cherchell d'où il est sorti sous-lieutenant. Il a été affecté au 63e régiment d'infanterie dans le Constantinois, comme chef de peloton. En 1963, revenu à la vie civile, il demeure actif comme réserviste, d'abord à Grenoble, puis à Brest qu'il rejoint pour son travail. Il sera affecté au 19e régiment d'infanterie de réserve dans la cité du Ponant. Il n'a cessé, par la suite, de participer à des associations patriotiques.
Le chef mécanicien Jean-Claude Brelivet a reçu la croix du combattant.
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité