2017 : 2e RIMa

L'actualité des unités TDM jusqu'à aujourd'hui

Vous devez être enregistré pour passer une annonce

Modérateur : Rédacteur

Répondre
Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2827
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

2017 : 2e RIMa

Message par Rédacteur » 04 août 2017, 09:47

Le Mans. Le 2e RIMa affûte sa 5e compagnie
Ouest-France, Par Julien BELAUD, Publié le 25/01/2017 à 17:45
http://www.ouest-france.fr/pays-de-la-l ... ie-4758312
Créée en avril 2016 au 2e RIMa, la 5e compagnie est enfin au complet, avec 169 hommes. Ils s’entraînent pour mener différentes missions à l’étranger et participer à l’opération Sentinelle.
On les distingue à peine, immobiles dans le sous-bois. Fusil Famas au bras, visage couvert de peinture camouflage, les nouvelles recrues du 2e RIMa (1) s’entraînent au combat, de jour comme de nuit. Leur terrain de jeu est vaste : 850 hectares, au sud du Mans.
Ces nouvelles recrues composent la 5e compagnie, créée en avril 2016. Elle est enfin au complet, avec 169 hommes. Dans le contexte de menace terroriste, « le président de la République a décidé de renforcer les forces opérationnelles terrestres, en les augmentant de 66 000 à 77 000 hommes, rappelle le capitaine David, commandant d’unité. Ce qui se traduit, dans tous les régiments d’infanterie, par la création d’une nouvelle compagnie de combat. »
Après trois mois de classe, près de Vannes, les soldats reviennent au 2e RIMa pour leur spécialisation, l’infanterie. Ils seront appelés à remplir des missions à l’étranger, en Afrique, mais aussi en Estonie et à Mayotte. Ils participeront, ou participent déjà, à l’opération Sentinelle, de surveillance et de protection contre le terrorisme. Qu’ils arpentent la gare Montparnasse ou les sables du Sahel, « ils auront suivi la même formation, pour la même exigence au combat. »
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2827
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

En Estonie, l'armée française s'entraîne contre la menace russe

Message par Rédacteur » 04 août 2017, 09:52

En Estonie, l'armée française s'entraîne contre la menace russe
Bernard BISSON POUR LE JDD, 14h00 , le 1 juin 2017
http://www.lejdd.fr/international/europ ... se-3344885
Stationnés en Estonie depuis deux mois, 320 militaires français mènent des exercices avec leurs alliés de l’Otan.
Neuf mille hommes participent à ces manœuvres, dont des Estoniens, des Polonais et des Français.*
Il attend ses ordres, le nez dans ses cartes, perplexe devant ce terrain qu'il connaît peu – des arbres déplumés entourés de marécages. Capitaine au sein du prestigieux 2e régiment d'infanterie de marine, Emmanuel, 34 ans, est plus habitué à la chaleur de l'Afrique et à ses paysages désertiques qu'aux couleurs sépia de la forêt estonienne. Comme plusieurs dizaines de soldats français, il est déployé cet après-midi-là en zone d'attente, aux alentours du village de Tapa, à 150 km de la frontière russe, guettant le top du commandement pour faire mouvement. Une attente qui se prolongera peut-être toute la nuit, le vrombissement des véhicules en bruit de fond. "Le terrain est cloisonné et compliqué pour manœuvrer, confie-t-il. Cela demande une grosse coordination."
Tempête de printemps
Cette manœuvre de l'Otan – nom de code Tempête de printemps – réunit 9.000 hommes pendant quinze jours : Estoniens, Lituaniens, Polonais, Américains, Danois, Allemands et, pour la première fois, 320 militaires français. Le détachement est arrivé à Tapa il y a deux mois, avec 150 conteneurs de matériel et 150 véhicules – quatre chars Leclerc et plusieurs véhicules blindés de combat d'infanterie. Une installation conforme à la décision prise au sommet de Varsovie, en 2016, de renforcer la sécurité dans les pays Baltes et en Pologne, alors que Donald Trump a refusé jeudi, à Bruxelles, de réaffirmer son soutien explicite à l'article 5 de l'Otan, selon lequel les alliés volent au secours d'un des leurs en cas d'agression extérieure.
"Notre journée type s'articule autour des instructions techniques en anglais et en français, de la topographie, du sport et des techniques de combat, rapporte Etienne, 26 ans, chef de pièce mortier. C'est assez rustique. On doit s'adapter à la neige, à la pluie, au beau temps…" Avec l'objectif de réagir vite au cas où l'exercice se transforme en attaque réelle de la Russie. "Un certain nombre d'actions ont été menées en Géorgie, en Ukraine, en Crimée, confirme le colonel Michel de Mesmay, qui dirige le détachement français. Il existe des possibilités que les choses se compliquent. On est prêts à se mettre en position défensive forte avec notre matériel lourd et nos munitions." Envahie pendant la Seconde Guerre mondiale par l'URSS, qui avait pourtant reconnu son indépendance en 1920, prise par les nazis en 1941 avant de rebasculer dans les mains de l'Armée rouge en 1944, l'Estonie se félicite de cette présence de l'Otan sur son territoire.
La cyberdéfense comme priorité
"La menace russe est réelle, rapporte Kalev Stoicescu, expert au Centre international pour la défense et la sécurité (ICDS) à Tallinn, la capitale estonienne. Le renforcement des effectifs de l'Otan est conçu pour être dissuasif. Nos exercices sont très transparents et non provocants, au contraire de ceux menés par la Russie." Leurs prochaines manœuvres, baptisées Zapad ("Ouest"), sont attendues en septembre, avec 100.000 militaires russes et biélorusses mobilisés aux frontières baltes. Et de possibles provocations ou dérapages…
Dans la capitale, Tallinn, le centre d'excellence de ­cyberdéfense de l'Otan organise lui aussi ses propres exercices, d'une durée d'une semaine, cette fois-ci en réseau avec d'autres grandes capitales occidentales. L'Estonie, qui a subi en 2007 une attaque informatique massive organisée depuis la Russie, se veut à la pointe sur le sujet. "Les 900 participants se préparent à une réponse en cas de cyberattaque contre les réseaux d'électricité, les systèmes de commande militaire ou encore les serveurs d'e-mails", rapporte son directeur, Sven Sakkov. Le début de la présidence estonienne de l'Union européenne, en juillet, sera d'ailleurs marqué par une "table ronde ministérielle sur les questions de ­cyberdéfense", annonce au JDD Margus Tsahkna, le ministre de la Défense : "Ce sujet sera au cœur de notre présidence. Des décisions importantes seront prises."
Opérations de désinformation
Un sujet que l'armée française surveille déjà très sérieusement. Faux cas de viols commis par un soldat allemand en Lituanie, distribution de faux livrets présentant les clubs de strip-tease de la région, comparaison entre l'opération Tempête du désert et l'opération
Barbarossa, lancée par les nazis contre les Soviétiques en 1941… Depuis ses bureaux de Tallinn, le lieutenant-colonel Lionel a en permanence un œil rivé sur la presse russe, notamment le site Sputnik, pour contrer les opérations de désinformation menées contre les forces alliées dans la région. "Mais il ne faut pas sombrer dans la paranoïa. J'explique aux jeunes que si un Estonien vient leur parler dans la rue, ils ne doivent pas refuser le contact : ce n'est pas forcément un espion."
L'armée française demande également à ses troupes de retirer les puces de leur smartphone et d'opérer sur un wi-fi spécifique. Elle reste vigilante sur les mitrailleuses téléopérées utilisées en exercice, qui pourraient être piratées et détournées contre les militaires français. "Le risque cyber est tout à fait identifié, assure le colonel Mesmay. Son objectif est de déstabiliser et de démoraliser les troupes. Nous sommes très vigilants, avec des mesures officielles ou discrètes." Des mesures qui continueront à être appliquées en 2018, lorsque le détachement français, remplacé par des militaires danois, rejoindra la Lituanie.
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2827
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

La compagnie des "Scorpions" basée au Mans se déploie dans la Baltique

Message par Rédacteur » 04 août 2017, 13:23

La compagnie des "Scorpions" basée au Mans se déploie dans la Baltique
Ouest-France, Publié le 05/04/2017 à 06:00
http://www.ouest-france.fr/pays-de-la-l ... ue-4903737
Les Marsouins du Mans ont quitté mardi 4 avril le soleil printanier du camp d’Auvours pour l’Estonie. Quatre mois de déploiement à l’Est en coopération avec les Britanniques.
Le départ des Marsouins du 2e RIMa vers l’Estonie, avait été annoncé lors de la visite au camp d’Auvours, du ministre de la défense Jean-Yves Le Drian. En décembre dernier.
C’est bien « pour faire face à la menace russe », que les soldats de Marine se déploient au côté de leurs camarades britanniques du 5e Riffles, au sein d’un bataillon de l’OTAN. Le régiment est d’ailleurs « binômé » avec le 42e Commando des Royales Marines Britanniques.
Pour s’y préparer, les « Scorpions » ont suivi un entraînement au CENTAC (Centre d’entraînement au combat) à Mourmelon.
La 3e compagnie opérera en infanterie débarquée avec un parc de 16 VBCI (Véhicules Blindés de Combat Infanterie), et travaillera « tout en Anglais ».
Le sous-groupement « Lynx » comprendra également 1 peloton de chars du 1er régiment de Chasseurs (Verdun), une section du 6e régiment du Génie (Angers), et des observateurs d’artillerie du 11e Régiment d’artillerie de marine (La Lande d’Ouée), ainsi que des transmetteurs. Le retour des Marsouins est prévu cet été.Les « Scorpions » de la 3e compagnie ont perçu cette semaine le paquetage grand froid. Ils quittent le soleil printanier du sud-Sarthe pour la Baltique, où la température peut descendre à -20 ° à cette époque, même si la météo s’annonce plutôt clémente. Les VBCI sont déjà arrivés par train à la fin du mois de mars.
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2827
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Pour la première fois, le corps d’un soldat français rapatrié d’Algérie

Message par Rédacteur » 05 août 2017, 22:37

Pyrénées-Orientales : pour la première fois, le corps d’un soldat français rapatrié d’Algérie
La Semaine du Roussilon, Antoine Gasquez, 4 août 2017
https://www.lasemaineduroussillon.com/2 ... -dalgerie/
C’est une première qui devrait bouleverser beaucoup de monde dans les Pyrénées-Orientales. Pour la première fois depuis la fin de la guerre, le gouvernement algérien a accepté en juin dernier d’accorder l’exhumation et le rapatriement du corps d’un soldat français, Jean Vilalta, mort en Algérie. Une décision qui fait suite , selon la direction militaire départementale, à « plus de quatre ans de négociations menées par les familles soutenues par le Souvenir français ainsi que l’office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONAC VG) ».

La famille du soldat, originaire d’Argelès, avait demandé le rapatriement du corps. Une demande qui ne pouvait être suivie faute pour les autorités algériennes de situer son emplacement. Mais en 2015, en triant des affaires, un membre de la famille a retrouvé une lettre de l’armée qui indiquait précisément le site de la tombe dans le cimetière militaire d’Oran. Les démarches ont donc été relancées avec l’aide de l’ambassade de France. Et viennent donc d’aboutir avec l’aval pour le rapatriement du corps obtenu en juin dernier, un rapatriement effectué le 21 juin dernier.Jean Vilalta, mobilisé à 22 ans en mars 1956, a été tué d'une décharge de chevrotine le 12 juillet de la même année. Il appartenait eu 2eme Régiment d’Infanterie Coloniale.Les honneurs militaires lui seront rendus par un détachement du 3ème Régiment Parachutiste d’Infanterie de Marine de Carcassonne (3ème RPIMa) lors des obsèques officielles qui auront lieu samedi 5 août 2017 à 9 h 45 à la cathédrale d’Elne. Le cercueil sera recouvert du drapeau tricolore. Les honneurs militaires seront aussi rendus au cimetière d’Argelès lors de son inhumation dans le caveau familial en présence d’Hélène Girardot, directrice de cabinet de la préfecture des Pyrénées-Orientales, représentant le préfet.

Cette première opération de rapatriement pourrait ouvrir la voie à de nombreuses autres familles. Les corps de près de 400 soldats français morts en Algérie reposent encore de l’autre côté de la Méditerranée.

Sur le site "Mémoire des hommes"
http://www.memoiredeshommes.sga.defense ... 11&debut=0
Jean François Louis VILALTA
Mort pour la France le 12-07-1956 (Algérie)
Né(e) le/en 22-12-1933
Carrière : Grade lieutenant; Unité 2e régiment d'infanterie coloniale (2e RIC)
Mention : Mort pour la France
Sources : Service historique de la Défense, Caen

Image
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2827
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

16 VBCI du 2e RIMa déployés à Gao au sein du GTD-blindé du RICM

Message par Rédacteur » 06 août 2017, 12:21

16 VBCI du 2e RIMa déployés à Gao au sein du GTD-blindé du RICM
Lignes de Défense, 02.03.2017
http://lignesdedefense.blogs.ouest-fran ... 17721.html
La 9e BIMa renforce son engagement dans la BSS.
Selon l'EMA, 16 Véhicules Blindés de Combat d’Infanterie (VBCI) sont arrivés sur la plate-forme opérationnelle désert (PFOD) de Gao, le 9 février. Ils ont été affectés au groupement tactique désert - blindé (GTD-B).
Le 1er mars 2017, les unités qui les servent (2e RIMa majoritairement et RICM) ont réalisé leur première patrouille dans la ville de Gao.
"Ce déploiement des VBCI offre des capacités complémentaires aux véhicules de combat déjà présents sur le théâtre. Ils assurent une protection supérieure face aux dangers mines et IED, offrent une grande mobilité, des capacités accrues en termes d’emport, de franchissement, d’observation et de tir ainsi qu’une empreinte logistique optimisée", explique l'EMA.
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2827
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Le Mans : les soldats du 2e RIMa débarquent en Afrique

Message par Rédacteur » 02 sept. 2017, 16:28

Le Mans : les soldats du 2e RIMa débarquent en Afrique
Ouest-France, Publié le 01/09/2017 à 08:01
http://www.ouest-france.fr/pays-de-la-l ... ue-5215256
Le 2e régiment d’infanterie de Marine, venu de Champagné, dans la Sarthe, participe actuellement en Afrique à un exercice amphibie d’ampleur. C’est l’exercice « Puma »
Le 2e régiment d’infanterie de Marine, venu de Champagné, dans la Sarthe, participe actuellement en Afrique à un exercice amphibie d’ampleur.
« Puma » est actuellement conduit par le 2e RIMa sur le Bâtiment de projection et de commandement « Dixmude » de la marine nationale. L’état-major, la compagnie de commandement et de logistique et la 2e compagnie de combat, les boucs, sont engagés.
Mais aussi des soldats du 6e RG (Angers), du 11e RAMa (La Lande d’Ouée) et la 9e CCTMa (Poitiers). Ils ont quitté Toulon depuis le 14 août et naviguent vers l’Afrique. « Une bonne opportunité pour s’entraîner de manière réaliste », souligne-t-on au 2e RIMa. (Photos 2 RIMa)
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2827
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Le Mans: le 2e RIMa recrute 350 nouveaux Marsouins en 2017

Message par Rédacteur » 27 sept. 2017, 22:56

Le Mans: le 2e RIMa recrute 350 nouveaux Marsouins en 2017
Ouest-France, Publié le 26/09/2017 à 17:28
https://www.ouest-france.fr/pays-de-la- ... 17-5272516
le régiment de la Sarthe est en plein recrutement, pour atteindre fin 2017 l’effectif de 1 250 personnels.
Le 2e RIMa continue à recruter à tour de bras : « sur une année, nous aurons recruté en 2017 quelque 350 nouveaux Marsouins (soldats de l’infanterie de Marine), souligne le colonel Pascal Ianni. Le chef de corps commandera à la fin de l’année une unité de 1 250 personnels (elle en comptait 900 en janvier dernier).
Deux compagnies ont participé à l’opération intérieure « Sentinelle » à Paris et dans l’Ouest. Fait marquant : « l’une d’entre elles étaient composée d’une centaine de réservistes de la 6e compagnie ».
Cote d’Ivoire et Estonie
De son côté, le patron du régiment vient de commander le groupement tactique embarqué en Côte d’Ivoire. Les Marsouins ont embarqué à bord du BDC (Bâtiment de projection et de commandement) « Dixmude »
L’Afrique reste un terrain privilégié pour le 2e RIMa, qui aura été présent cette année au Mali, au Gabon, au Sénégal, tout en opérant également sous les couleurs de l’ONU au Liban et aux Émirats Arabes Unis avec le 5e régiment de cuirassiers.
La 3e compagnie ( » Les Cèdres ») rentre de 4 mois de déploiement en Estonie, « intégré au bataillon britannique piloté par le 5e Riffle ». Des conditions parfois extrêmes, jusqu’à -15 à 20°, dans un pays de forêts et de marécages. Ce que le colonel Ianni qualifie d’un « excellent aguerrissement » dans le cadre de l’OTAN.
Un club des « amis du 2 » créé
« Nous allons créer le club des amis du 2e RIMa, annonce le colonel : il s’agit d’inscrire le réseau local du 2e RIMa dans le temps ». Le colonel. Il en a la certitude : le 2e RIMa sera d’autant plus soudé en opération qu’il est entouré et soutenu dans son département, la Sarthe. « Nous n’avons rien à cacher : bien au contraire, nous avons des valeurs à faire passer ».
La 12e compagnie créée le 10 novembre
Dans un mois, le 10 novembre 2017 sera créée une 12e compagnie de l’Orne, soutenue par le 2e RIMa. « Il s’agit d’une seconde compagnie de réserve, dont le PC sera situé dans les locaux de la délégation militaire départementale d’Alençon. Elle comptera une centaine de personnels ».
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2827
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Sarthe Le 2e RIMa crée une compagnie de réserve à Alençon

Message par Rédacteur » 29 sept. 2017, 14:12

Sarthe Le 2e RIMa crée une compagnie de réserve à Alençon
Le Maine Libre, 27.09.2017 07:34
http://www.lemainelibre.fr/actualite/sa ... 017-201734
Le colonel Ianni, chef de corps du 2e RIMa basé à Champagné, a fait le point ce mardi sur l'actualité du régiment sarthois.
Parmi les annonces, la création d'unedeuxième compagnie de réserve le 10 novembre prochain à… Alençon.
« On va élargir nos zones d'entraînement pour aller dans toute la Normandie », annonce le colonel.
L'Armée dispose déjà de bureaux dans le centre-ville d'Alençon (délégation militaire départementale) et d'une ferme militaire en forêt d'Ecouves.
L'effectif des compagnies d'active du 2e Régiment d'infanterie de Marine atteindra 1 250 hommes en fin d'année.
En août et septembre, 300 hommes du 2e RIMa étaient en Côte d’Ivoire dans le cadre d’exercices de projection. Voici des images tournées sur place (Facebook 2e RIMa) : https://www.facebook.com/2eRIMa/
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2827
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Une unité de réservistes du 2 RIMa s’implante à Alençon

Message par Rédacteur » 20 oct. 2017, 19:57

Une unité de réservistes du 2 RIMa s’implante à Alençon
L'Orne Hebdo, Nathalie Legendre, Publié le 19 Oct 17 à 17:05
https://actu.fr/normandie/alencon_61001 ... 17280.html
Une unité de réservistes du 2e RIMa s'implante à Alençon (Orne) et sera présentée officiellement à la population vendredi 10 novembre 2017.
« Il s’agit d’hommes et femmes volontaires, suivant une formation militaire et pouvant être appelés sur des opérations, comme Sentinelle ». Le lieutenant-colonel Thieulart, délégué militaire départemental, s’apprête à accueillir à Alençon la 2e compagnie de réservistes du 2e RIMa (régiment d’infanterie de marine) de Champagné-Le Mans. Soit environ une centaine d’hommes.
Repeupler les déserts militaires
Le bureau de commandement de cette unité de réservistes sera donc implanté à Alençon : les cours théoriques seront donnés dans les locaux de la Délégation militaire départementale (rue de la Demi-Lune) tandis que les entraînements sur le terrain se feront dans la ferme de l’Aumône en forêt d’Ecouves (parcelle de 60 hectares, propriété du 2e RIMa de Champagné ? Le Mans, déjà utilisée par différentes unités qui viennent y séjourner).

Le lieutenant-colonel Thieulard explique :
« L’armée a le souhait de repeupler les déserts militaires. Des déserts apparus suite à la dissolution de régiments. Ce qui a éloigné l’armée de certains territoires… Le retour à Alençon de militaires est une très bonne chose. Même si nous ne les verrons pas au quotidien… Nous allons pouvoir recruter des réservistes localement. C’est l’assurance de bénéficier d’hommes qui connaissent le terrain et peuvent venir rapidement ».
Car un double objectif est affiché : renforcer la capacité d’intervention de l’armée de terre ainsi que sa visibilité.
Formation

L’armée entend accroître le nombre de ses réservistes de premier niveau.
« Cette réserve opérationnelle est ouverte aux hommes et femmes âgés de 18 à 35 ans. Après avoir passé avec succès les tests physiques et psychologiques, les candidats suivent une formation de deux à trois semaines. Ils découvrent les grades, le maniement des armes, le combat au corps à corps… Cela demande un réel investissement… Puis les réservistes sont convoqués pour des entraînements réguliers. Il suffit de donner ses disponibilités ».
Ce volontariat est rémunéré.

Cérémonie le 10 novembre
Le bureau de commandement de cette nouvelle compagnie sera donc implanté courant octobre à Alençon. Vendredi 10 novembre, à 17h30, une cérémonie officielle se tiendra place La Magdeleine « durant laquelle le capitaine se verra remettre le fanion de l’unité ».
Le choix d’une cérémonie au cœur du centre-ville n’est pas anodin, comme l’explique le militaire :
« c’est insister sur le lien entre l’armée et la nation, la population ».

Pratique : Cérémonie de création de cette unité de réservistes de 2e RIMa vendredi 10 novembre à 17h30 place La Magdeleine. Participation également à la cérémonie du souvenir du 11 novembre.
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2827
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Loïc et Maxime s’engagent dans l’armée

Message par Rédacteur » 07 nov. 2017, 19:20

Loïc et Maxime s’engagent dans l’armée
Ouest-France, Publié le lundi 06 novembre 2017 à 23:02.
http://jactiv.ouest-france.fr/job-forma ... rmee-81104
À l’issue de leurs études secondaires, les deux bacheliers, originaires du Fresne-Camilly et de Creully, ont choisi la carrière de militaire professionnel.

« Quand un jeune s’engage comme soldat, l’armée a envie de le voir monter le plus haut possible, insiste l’adjudant-chef Christophe Erny. Un jour ou l’autre, la porte s’ouvre vers la qualité de sous-officier. Sachez que nous formons et que nous souhaitons garder nos hommes ! »

Le représentant du Cirfa (Centre d’information et de recrutement des Forces armées) de Caen présidait, jeudi 2 novembre, en mairie, la signature de notification de deux futurs engagés.

Sous l’œil de Jean-Paul Béron, maire délégué, et d’Alain Couzin, correspondant Défense, Loïc et Maxime ont fait le premier pas avant la signature officielle de leur contrat qui interviendra mardi prochain. Les deux jeunes de 18 ans ont accompli « des évaluations exceptionnelles » gratifiées par « la retenue de votre premier choix ». Le brillant parcours psychotechnique et sportif des postulants s’est soldé par leur acceptation au sein du 2e Régiment d’infanterie de Marine.

Originaire du Fresne-Camilly, Loïc, titulaire d’un bac STMG (Sciences ettechnologies du management et de la gestion), a « toujours voulu être soldat ». Maxime, natif de Creully, détenteur d’un bac professionnel froid et climatisation, puise sa motivation dans « le goût de l’aventure » et « le souhait d’exercer un métier différent ». Les recrues vont suivre une formation initiale de treize semaines au centre militaire de Coëtquidan (Morbihan), préalable à une période probatoire d’un semestre. « D’ici quatre à cinq mois, vous intégrerez la mission Sentinelle, dans le cadre du plan d’État d’urgence », avise l’adjudant-chef.

« Nous sommes fiers d’avoir des jeunes comme vous, souligne Alain Couzin. Vous êtes l’illustration d’un verbe remarquable, servir. Alors qu’on avait un sentiment de paix, nous sommes attaqués. Vous incarnez le symbole de la défense de la Nation. » La semaine prochaine, Maxime signera un contrat d’une durée de trois ans tandis que Loïc s’engagera pour cinq ans.

Cirfa de Caen, 11, rue Neuve-Bourg-l’Abbé, quartier Lorge. Permanence du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 12 h 30 et de 13 h 30 à 17 h 30. Tél. 02 31 38 46 29.
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2827
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Ici repose Louis Jehenne, Lieutenant D’Infanterie de Marine, Chevalier de La Legion D’Honneur”

Message par Rédacteur » 10 nov. 2017, 00:27

Taiwan’s northern tip: weird nature, wonderful street food
Post magazine, By Thomas Bird, 9 Nov 2017
http://www.scmp.com/magazines/post-maga ... ful-street
[...]
Keelung has seen more than its fair share of history, I learn, as I browse the exhibits and tourist brochures at the YM Oceanic Culture & Art Museum, a small but infor­mative maritime museum housed in a triangular, three-storey building near the city’s station. In 1626, the Spanish arrived, though the Dutch soon saw them off, only to abandon their Taiwanese adventure in 1668. Chinese immigrants began arriving in the early 1700s but they would not be the last. In 1841, during the first opium war, a British squadron shelled the harbour and, during the Sino-French war of 1884-85, the French occupied Keelung for eight months.

That occupation is remembered in stone along Zhongsheng Road, to the east of Keelung’s impressive harbour and a little way out of town, at the Cimetière Français de Kilung, which would be easily missed were it not for its faded tricolour walls. Inside this damp, mosquito-infested graveyard, the names of the fallen are chiselled into head stones: “Ici repose Louis Jehenne, Lieutenant D’Infanterie de Marine, Chevalier de La Legion D’Honneur”. Jehenne died in 1885, at the age of 26, thousands of miles from home.
[...]
Voir aussi :
https://amicale2rima.fr/index.php/tradi ... -numero-21
http://www.cheminsdememoire.gouv.fr/fr/ ... de-keelung
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k2 ... .r=jehenne
http://www.souvenir-francais-asie.com/2 ... 1884-1885/
http://www.fiftyplustravels.com/?p=643
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2827
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

L'armée de terre revient dans le "désert militaire" normand

Message par Rédacteur » 12 nov. 2017, 13:13

L'armée de terre revient dans le "désert militaire" normand
tendance Ouest, Le 11 novembre 2017 à 08:11, Par : Eric Mas
https://www.tendanceouest.com/actualite ... rmand.html
Le retour de l'Armée de terre, dans l'Orne, avec vendredi soir 10 novembre 2017, à Alençon: la cérémonie de création de la douzième compagnie de réserve du deuxième Régiment d'infanterie de Marine (Rima) d'Auvours, près du Mans (Sarthe).
La cérémonie de remise du fanion de la douzième compagnie de réserve, du deuxième Rima d'Auvours (Sarthe), vendredi soir 10 novembre 2017 à Alençon (Orne), marque le retour de l'armée de terre dans ce département, après plus d'un quart de siècle d'absence.
Cette douzième compagnie est composée d'une centaine de réservistes, sous le nom de "Compagnie de l'Orne". Le colonel Pascal Ianni, commandant du 2ème Rima :
Cette compagnie de réserve fait partie des préconisations post-attentats, qui permet à des civils de consacrer une trentaine de jours chaque année à un engagement militaire. Le député de l'Orne Joaquim Pueyo, vice-président de la Commission de la Défense, à l'Assemblée nationale :
La Compagnie de l'Orne a repris le fanion de l'ex-douzième compagnie, dissoute en 1991.
Son poste de commandement est basé à Alençon et son site d'entraînement est à la ferme de l'Aumône, en forêt d'Ecouves. Au côté des militaires de carrière, elle compte une centaine de réservistes, réserve opérationnelle qui est ouverte aux hommes et femmes de 18 à 40 ans, comme Océane et Jason :
Au lendemain de sa naissance officielle, cette "Compagnie de l'Orne" participe aux cérémonies du 11-Novembre, à Alençon.
[VIDÉO] La 12e compagnie de réserve officiellement créée à Alençon
Ouest-France, Par Anne-Emmanuelle LAMBERT, Publié le 10/11/2017 à 19:53
https://www.ouest-france.fr/normandie/a ... on-5369987
Après vingt-six ans d’absence, l’armée revient ce vendredi 10 novembre dans l’Orne. La 12e compagnie de réserve a été officiellement installée. Une centaine de militaires s’entraînera une semaine par mois en forêt d’Écouves.
Les Alençonnais n’avaient plus l’habitude de voir des militaires dans leur ville… Ils étaient une centaine de curieux, ce vendredi 10 novembre 2017, à 17 h 30, à assister depuis la passerelle du parc de la Providence à la cérémonie de création de la 12e compagnie de réserve, rattachée au 2e régiment d’infanterie de marine, basé dans la Sarthe.
« Nous allons réoccuper le département », annonce le capitaine Pierre, commandant de la compagnie de réserve. Il n’y avait plus de militaires dans l’Orne depuis 1991. La nouvelle compagnie de réserve s’entraînera une semaine par mois dans la ferme de l’Aumône, en forêt d’Écouves. Elle est actuellement composée de 80 personnes, dont environ 30 % de Normands, mais aussi des Sarthois et des Mayennais.
« L’objectif est d’atteindre 162 membres très rapidement, poursuit le capitaine Pierre. Sûrement dès début 2018. » Les réservistes sont des civils qui acceptent de consacrer une trentaine de jours par an au service de l’armée. Ils sont notamment mobilisés dans le cadre de l’opération Sentinelle pour faire face à la menace terroriste.
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2827
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Beaufou. La vie du Poilu Arsène Guibert exposée

Message par Rédacteur » 26 nov. 2017, 22:23

Beaufou. La vie du Poilu Arsène Guibert exposée
Ouest-France, Publié le 24/11/2017 à 03:42
https://www.ouest-france.fr/pays-de-la- ... ee-5404438
Arsène Guibert avait consigné son expérience de Poilu. Parallèlement à la parution de cet ouvrage retraçant son histoire, une exposition lui est consacrée à la médiathèque.

L'histoire
Né le 9 novembre 1896, Arsène Guibert fut une véritable figure de la commune, jusqu'à son décès, le 22 mai 1986. Présidant la section UNC (union des anciens combattants) dès 1936, « il tenait à faire perdurer le devoir de mémoire envers les victimes de 14-18 », raconte Narcisse Mabit, qui a succédé à Arsène Guibert dans la présidence de l'UNC. Dans cette optique, une exposition, qui retrace sa vie, lui est consacrée à la médiathèque.
Le 8 avril 1915, quand Arsène part à Brest pour le 2e régiment d'infanterie coloniale, il n'a pas encore 19 ans. En septembre 1916, il est affecté au 8e régiment d'infanterie pour reconstituer la troupe décimée lors de la bataille de Champagne.
Puis, c'est dans l'enfer de la Somme que le jeune Poilu apprend la vie de tranchée. «Je conserverai toujours le souvenir de ce début. Nous les jeunes, encadrés au créneau, chaque jeune par un ancien. Ces anciens, qui à force de souffrance sont devenus des durs, nous expliquent ce qu'il faut faire en cas d'attaque », déclare-t-il dans Mémoires d'un poilu de Beaufou, un ouvrage rédigé par Jean Mignet, à partir de ses récits.
12 km dans la neige
Fin 1916, son régiment est nommé à l'armée d'Orient. Arsène embarque à Marseille pour la grande aventure et débarque à Salonique, en Grèce, le 22 décembre. Après les durs combats de Monastir, la boucle de Cerna, en Macédoine, c'est avec les pieds gelés et 40° de fièvre qu'il parcourt 12 km dans la neige pour rejoindre l'infirmerie.
Retour en France, en juillet 1918. Après une période de repos, il rejoint Lunéville (Meurthe-et-Moselle). À l'Armistice, il fait partie des troupes d'occupation en Allemagne. Il ne sera libéré qu'en septembre 1919 après 1 628 jours de mobilisation. Détenteur du permis de conduire, il fut rappelé durant cinq mois en août 1939.
Veuf d'une première union, il se remarie en 1935. Négociant d'engrais, il tenait avec son épouse une épicerie et un bistrot. « Il écrivait beaucoup et parlait sans réticence et avec fierté de ses faits de guerre, précise Marcelle Elineau, sa belle-fille. Chaque 11 Novembre, il était très énervé. C'était sa fête, il composait lui-même la gerbe pour le monument aux morts. » Il a eu une haine des Allemands jusqu'aux premiers échanges dans la commune avec la ville d'Oberteuringen, où il s'est ravisé.
Du samedi 25 novembre au samedi 9 décembre, entrée libre. Vendredi 8 décembre, à 18 h 30, à la salle communale, conférence de Jean Mignet.
Le soldat Arsène Guibert, lors de son incorporation au 2e Régiment d'Infanterie Coloniale, à Brest, le 8 avril 1915
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2827
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Au 2e RIMa, le général dérouille dans la gadoue au Mans

Message par Rédacteur » 09 déc. 2017, 18:20

Au 2e RIMa, le général dérouille dans la gadoue au Mans
Ouest-France, Publié le 30/11/2017 à 18:48
https://www.ouest-france.fr/pays-de-la- ... ns-5414739
La visite du général Delbos au 2e RIMa ne s'est pas déroulé dans un salon d'Etat-Major bien au chaud: l'officier général a reçu un accueil sur fond de gadoue et de sueur.
Le général de brigade Delbos, père de l'arme des troupes de marine, a rendu visite au 2e régiment d’Infanterie de Marine à Auvours.
Même porteur de ses 2 étoiles, l’officier général a été confronté à une petite séance gadoue et sueur. Comme quoi les officiers d’Etat-Major ne sont pas des buveurs de thé!
Le régiment l’a invité à participer à une séance de sport très rustique dans les bois et les ruisseaux du camp d'Auvours, au côté du chef de corps du régiment, le colonel Pascal Lanni.
Le général a « mouillé » le maillot avec les Marsouins du régiment, avec lesquels il a ensuite déjeuné.
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2827
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Paris Ces militaires sarthois protègent les Parisiens à Noël

Message par Rédacteur » 05 mars 2018, 21:26

Paris Ces militaires sarthois protègent les Parisiens à Noël
https://www.lemainelibre.fr/actualite/p ... 017-209323
Le Maine Libre, 24.12.2017 07:28
Pas moins de 260 militaires sarthois participent à l'opération Sentinelle, qui perdure depuis les attentats de 2015.

Ils ont pris leurs quartiers au fort de Vincennes, à l'est de Paris, au début du mois. Depuis, ils patrouillent sans cesse dans la capitale, fusil d'assaut en bandoulière, regard à 360°. Leur mission : Sentinelle, du nom de l'opération de sécurisation du territoire français mise en œuvre après les attaques terroristes à Paris en janvier 2015.

Les quelque 260 soldats du 2e Régiment d'infanterie de Marine (RIMa) engagés dans cette opération passeront Noël et le premier de l'An sans leurs proches, loin du camp d'Auvours à Champagné, loin de la Sarthe. « La frustration, pour nos familles, c'est qu'on n'est qu'à 55 minutes de Paris en train et qu'on ne peut pas se voir. Mais c'est notre mission. »
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité