2017 : Troupes de Marine France

L'actualité des unités TDM jusqu'à aujourd'hui

Vous devez être enregistré pour passer une annonce

Modérateur : Rédacteur

Répondre
Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2827
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

2017 : Troupes de Marine France

Message par Rédacteur » 06 août 2017, 17:50

Changement de tête étoilée aux écoles de Coëtquidan
Lignes de Défense, 16/03/2017
http://lignesdedefense.blogs.ouest-fran ... 17784.html
Le général Blachon va quitter Coëtquidan. Il avait pris le commandement des écoles de Saint-Cyr Coëtquidan et de la Base de Défense de Vannes-Coëtquidan le 1er août 2015. Il pourrait être nommé à la tête d'une grande unité de l'armée de terre (la 1e division?).

C'est le général de brigade François Labuze (photo ci-dessous) qui prendra, cet été, le commandement des Écoles de Saint Cyr Coetquidan.

Actuellement commandant la 9e brigade d'infanterie de marine, il est aussi délégué militaire départemental de la Vienne et commandant d'armes de la place de Poitiers.

Saint-cyrien de la promotion "Cadets de la France libre" (1985-1988), le général Labuze est issu de l’arme des Troupes de Marine. Il a commandé le Régiment d’Infanterie Chars de Marine (RICM) basé à Poitiers entre 2008 et 2010.

Au cours de sa carrière, il a notamment occupé la fonction d’aide de camp du Président de la République entre 2003 et 2007. Il a effectué plusieurs missions à l’étranger, à Djibouti, en Somalie, en Ex-Yougoslavie, en République Centrafricaine, en République de Côte d’Ivoire.
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2827
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Le général Blachon quitte Saint-Cyr Coëtquidan

Message par Rédacteur » 06 août 2017, 17:53

Le général Blachon quitte Saint-Cyr Coëtquidan
Ouest-France, Publié le 22/06/2017 à 12:51
http://www.ouest-france.fr/bretagne/lor ... an-5081266
Le général de division Frédéric Blachon, commandant des écoles de Saint-Cyr Coëtquidan, part commander la 1re Division de l’armée de Terre à Besançon. Le général de brigade François Labuze lui succède.

Deux ans après son arrivée, en août 2015, au poste de commandant des écoles de Saint-Cyr Coëtquidan, à Guer, et de la Base de Défense de Vannes-Coëtquidan (Morbihan), le général de division Frédéric Blachon s’en va.
Deux ans au pas de course

"J’ai cherché à consolider les excellentes initiatives de mes prédécesseurs, comme l’application de la réforme licence-master-doctorat, la pérennité de la Fondation créée en 2006 pour aider la recherche, le fonds de dotation pour développer la formation continue ou encore les partenariats privilégiés avec les grandes écoles", explique l’officier en dressant son bilan.
Direction la 1re Division de l’armée de Terre à Besançon

Frédéric Blachon part commander la 1re Division de l’armée de Terre à Besançon, dès le 1er août, "un des plus beaux commandements de l’armée de Terre, assure-t-il. Après avoir recruté [N.D.L.R. Le général a été sous-directeur du recrutement à la direction des ressources humaines], et après avoir formé, je vais voir ce qu’ils donnent en grandeur nature, sur le terrain. C’est un parcours cohérent."
Remplacé par le général de brigade François Labuze

C’est le général de brigade François Labuze qui prendra, cet été, le commandement des Écoles de Saint-Cyr Coëtquidan.

Actuellement commandant la 9e brigade d’infanterie de marine, il est aussi délégué militaire départemental de la Vienne et commandant d’armes de la place de Poitiers. Saint-cyrien de la promotion "Cadets de la France libre" (1985-1988), le général Labuze est issu de l’arme des Troupes de Marine. Il a commandé le Régiment d’Infanterie Chars de Marine (RICM) basé à Poitiers entre 2008 et 2010.
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2827
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Le général Parlanti nommé à la tête de la zone de défense Ouest

Message par Rédacteur » 06 août 2017, 18:07

Le général Parlanti nommé à la tête de la zone de défense Ouest
Ouest-France, Publié le 28/06/2017 à 14:49
http://www.ouest-france.fr/politique/de ... st-5095844
Le général de division Jean-François Parlanti est nommé officier général de zone de défense et de sécurité Ouest et commandant de zone terre Nord-Ouest et est élevé aux rang et appellation de général de corps d’armée, à compter du 12 juillet 2017.

La zone de défense et de sécurité Ouest, la plus vaste et la plus peuplée du pays puisqu’elle comprend vingt départements et englobe les régions Bretagne, Centre-Val de Loire, Normandie et Pays de la Loire.

En conseil des ministres, ce mercredi, a été annoncé que le général Jean-François Parlanti va succéder au général Christophe de Saint-Chamas qui quitte le service actif.

Le général Parlanti va gagner une 4e étoile le 12 juillet. Cet officier issu des troupes de marine est né en 1961 ; il dirige le Centre interarmées de concepts, de doctrines et d’expérimentations (CICDE).
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2827
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Le général de corps d’armée Jean-François Parlanti a pris ses fonctions

Message par Rédacteur » 06 août 2017, 18:08

Le général de corps d’armée Jean-François Parlanti a pris ses fonctions
Ouest-France, Publié le 14/07/2017 à 13:37
C’est mercredi que le général de corps d’armée Jean-François Parlanti, le nouvel officier général de la zone de défense et de sécurité Ouest a pris ses fonctions. Il succède au général Christophe de Saint-Chamas qui a quitté le service actif. Jeudi, à Rennes, il a présidé les cérémonies du 14-Juillet.
« Le temps était triste et maussade, mercredi, à mon arrivée à Rennes et aujourd’hui, il est très beau, c’est un bon signe », confie le général de corps d’armée Jean-François Parlanti, le nouvel officier général de la zone de défense et de sécurité Ouest. Il succède au général Christophe de Saint-Chamas qui a quitté le service actif.
La zone de défense et de sécurité Ouest, la plus vaste et la plus peuplée du pays puisqu’elle comprend vingt départements et englobe les régions Bretagne, Centre-Val de Loire, Normandie et Pays de la Loire.
Après avoir reçu sa quatrième étoile, mercredi, il a évidemment tenu à présider les cérémonies du 14-Juillet à Rennes. « Pour ma première prise de contact, une Fête nationale est toujours intéressante », assure-t-il. L’occasion de rencontrer les élus politiques locaux et départementaux, les nouveaux députés, mais aussi les principaux responsables des corps constitués ainsi que des forces de sécurité et de protection.

Saint-Cyrien de formation, il connaît déjà Rennes. « Ma première expérience de jeune militaire a été quand j’ai débarqué à la gare de Rennes pour me rendre à Coëtquidan (Morbihan), il y a déjà de très nombreuses années. »

Âgé de 56 ans, c’est un officier issu des Troupes de marine, qui a forgé son expérience dans de nombreuses opérations en Outre-Mer. Un soldat aguerri qui, avant de prendre le commandement de zone Ouest, a passé ses quatre dernières années à Paris, où il s’occupait « de la doctrine d’emploi des forces opérationnelles ».

Un poste stratégique dans un monde géopolitique perturbé où la France est engagée dans différents conflits. Quant à ses priorités pour les prochains mois : « Prioritairement la sécurité et la protection avec bien entendu l’opération Sentinelle pour laquelle j’exerce le contrôle opérationnel au profit du préfet de zone. Aussi tout le contrôle organisationnel qui a de multiples aspects. »
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2827
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Qui est François Lecointre, nouveau chef d'état-major des armées ?

Message par Rédacteur » 06 août 2017, 18:41

Qui est François Lecointre, nouveau chef d'état-major des armées ?
Le Figaro, Elena Scappaticci, Publié le 19/07/2017 à 14:36
http://www.lefigaro.fr/politique/2017/0 ... armees.php
PORTRAIT - Issu de l'infanterie de marine, ce saint-cyrien de 55 ans a connu une carrière militaire exemplaire marquée par un coup d'éclat le 27 mai 1995, lors de la reprise du point de Vrbanja, à Sarajevo, et par son engagement en Afrique.
Emmanuel Macron a créé la surprise ce mercredi lors du Conseil des ministres en nommant le général François Lecointre, 55 ans, chef d'état-major des armées. Issu de la promotion Monclar (1984-1987) de Saint-Cyr, ce natif de Cherbourg succède ainsi au général Pierre de Villiers, alors qu'il ne faisait pas partie du réservoir traditionnel des chefs d'état-major (armée de terre, marine, air). Pour inattendue qu'elle soit, sa nomination vient cependant couronner un parcours d'excellence marqué par une promotion très rapide au sein des Troupes de Marine comme dans l'état-major de l'armée, jusqu'au poste de chef du cabinet militaire du premier ministre auquel il accède en août 2016.
Intellectuel et homme de terrain
Avant de s'illustrer au sein du cabinet militaire de Manuel Valls, puis de Bernard Cazeneuve et d'Edouard Philippe, le général aux quatre étoiles s'est en effet largement distingué sur le terrain. Commandant le 3ème régiment d'infanterie de marine (RIMa) de Vannes, il participe à la guerre du Golfe en Irak en 1991, sert en Somalie et à Djibouti, puis au Rwanda lors de l'opération Turquoise, en 1994 . Peu de temps après, il est envoyé en Serbie, et s'illustre lors de la reprise du pont de Vrbanja, «clef» de Sarajevo, le 27 mai 1995. Avec les trente «Forbans» du lieutenant Heluin, Lecointre parvient à reprendre ce poste stratégique capturé la veille par les forces serbes, avec 14 otages parmi les casques bleus. Si l'opération est un succès, l'assaut coûte alors la vie à deux «marsouins», Marcel Amaru et Jacky Humblot, tandis que 17 autres sont blessés, dont le lieutenant Heluin. Citant Montesquieu, François Lecointre déclare à cette occasion: «Pour faire de grandes choses, il ne faut pas être au-dessus des hommes, il faut être avec eux.»
Sa brillante carrière dans l'opérationnel franchit un nouveau cap en 2005, lorsqu'il est nommé chef de corps du 3e régiment d'infanterie, à Vannes. Entre 2006 et 2007, il retourne en Afrique, participant à l'opération Licorne mise en place à la suite de la crise politico-militaire que traverse le pays. En 2011, François Lecointre fait ses premiers pas en cabinet ministériel: il est adjoint «terre» au cabinet militaire du ministre de la Défense de l'époque, Hervé Morin. Un passage express avant d'être de nouveau promu et de prendre le commandement de la 9e brigade d'infanterie de Marine, à Poitiers, jusqu'à l'été 2013. Deux ans plus tard, l'Union européenne, misant sur son expérience de l'Afrique, lui confie la direction de la première mission de formation de l'Union européenne au Mali (EUTM Mali). Dotée d'un mandat de formation et d'expertise, elle se donne pour objectif de fournir des conseils militaires aux armées maliennes engagées dans la lutte contre les factions terroristes, dans le Sud du pays.
En 2014, aux côtés du chef d'état-major de l'Armée de terre, il participe à l'élaboration de la réforme de l'Armée de terre, théorisant notamment son implication nouvelle dans la sécurité intérieure du pays. Avec Jean-Pierre Bosser, il met en place son déploiement sur l'ensemble du territoire national, anticipant ainsi avec un an d'avance l'opération Sentinelle de janvier 2015.
Depuis juillet 2009, il nourrit également de ses analyses la très pointue revue militaire Inflexions, centrée sur l'enrichissement des réflexions sur l'action militaire.
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2827
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Un nouveau chef pour piloter les recrutements dans l'Ouest

Message par Rédacteur » 06 août 2017, 18:41

Un nouveau chef pour piloter les recrutements dans l'Ouest
Le Télégramme, Publié le 27 juillet 2017 à 00h00
http://www.letelegramme.fr/morbihan/arm ... 610160.php
La passation s'est faite au quartier Lyautey de Saint-Jacques-de-la-Lande (35), près de Rennes. Lieu bien connu par ceux qui ont fait leur service militaire puisqu'il accueillait, jusqu'à la fin des années 1990, le centre où les appelés faisaient leurs fameux « 3 jours ».

Il y a peu, le colonel Rémi Chassaing a passé la main à un autre colonel : Philippe Chauvel. Ce dernier devient le commandant du Groupement recrutement sélection Nord-Ouest (GRS NO). Un organe dont la mission est de recruter, pour les 17 départements d'un grand quart Ouest, les jeunes âgés de 17 à 30 ans souhaitant rejoindre les rangs de l'armée de terre.
Plus de candidats après les attentats

Chaque année, le GRS (180 militaires et civils) procède au recrutement de 2.400 hommes et femmes dans l'Ouest, après une sérieuse évaluation, puisqu'ils sont 8.400 à proposer leurs candidatures tous les ans. Une fois sélectionnés, après une batterie de tests médicaux, psychologiques et cognitifs, les jeunes (10 % de femmes) rejoignent les régiments un peu partout en France.

Depuis deux ans et avec le risque accru d'attentats, les candidats sont toujours plus nombreux.
Des formations proposées en vue de la reconversion

Cible prioritaire de l'armée : les 17-25 ans. Une grande muette qui privilégie aussi les diplômés (de CAP à Bac + 5). Les bacs professionnels sont, notamment, attendus pour répondre à de forts besoins dans les domaines de l'informatique, ainsi que la maintenance aéro et véhicules. L'armée de terre insiste sur la formation proposée aux jeunes recrues durant leurs parcours dans ses rangs. L'objectif est, en effet, aussi de valoriser leurs métiers en vue de leurs reconversions futures.

Âgé de 47 ans, Philippe Chauvel est diplômé de Saint-Cyr-Coëtquidan. De 2012 à 2014, il fut notamment chef de corps du Régiment d'infanterie de Marine du Pacifique-Polynésie. Durant son parcours, il participa à plusieurs opérations extérieures en Bosnie, au Congo et en Afghanistan. Son prédécesseur au GRS NO, Rémi Chassaing, prend, à compter d'aujourd'hui, les fonctions de directeur général adjoint de l'enseignement et de la recherche aux Écoles de Saint-Cyr-Coëtquidan.
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2827
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Eric Vidaud sera le futur commandant supérieur des FAZSOI

Message par Rédacteur » 06 août 2017, 18:42

Eric Vidaud sera le futur commandant supérieur des FAZSOI
Zinfos974, Jeudi 3 Août 2017 - 17:16
http://www.zinfos974.com/Eric-Vidaud-se ... 17392.html
Le général de brigade Eric Vidaud est nommé commandant supérieur des FAZSOI (forces armées dans la zone Sud de l’océan Indien) et commandant de la base de défense de La Réunion-Mayotte. Cette mesure individuelle a été officialisée à l'occasion du Conseil des ministres du 2 août dernier.

Eric Vidaud prendra ses fonctions le 2 octobre prochain. Il succèdera alors au Général Franck Reignier, nommé en septembre 2014.

Actuellement affecté au cabinet du ministre de la Défense, Eric Vidaud est ancien chef de corps du 1er RPIMa (régiment parachutiste d'infanterie de marine), ​régiment des forces spéciales de l’armée de Terre basé à Bayonne. Il avait été auparavant chef d'état-major du COS.

Le général de brigade Franck Reignier quittera l’institution après 41 ans de service. Une cérémonie d’adieu aux armes sera organisée à l’occasion de son départ.

Pour rappel, les FAZSOI garantissent la protection du territoire national et animent la coopération régionale depuis La Réunion et Mayotte. Elles constituent le point d’appui principal dans la zone océan Indien pour lutter contre les menaces régionales, telle que la piraterie ou l’immigration illégale, assurer la surveillance des zones économiques exclusives associées à l’ensemble des îles de la zone de responsabilité et conserver une capacité régionale d’intervention rapide.
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2827
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Eric Vidaud, nouveau commandant supérieur des FAZSOI

Message par Rédacteur » 06 août 2017, 18:42

Eric Vidaud, nouveau commandant supérieur des FAZSOI
IPR le Samedi 05 Août à 10H00
http://www.ipreunion.com/actualites-reu ... 66570.html
Par décret du 2 août 2017, le général de brigade Eric Vidaud a été nommé commandant supérieur (COMSUP) des forces armées dans la zone sud de l'océan Indien et commandant de la base de défense de La Réunion-Mayotte. Il prendra officiellement ses fonctions le 2 octobre 2017, succédant ainsi au général de brigade Franck Reignier.

Le général Vidaud a commandé le 1er régiment de parachutistes d’infanterie de Marine (1er RPIMa), régiment des forces spéciales de l’armée de Terre basé à Bayonne. Il est actuellement affecté au cabinet du ministre des armées. A la tête des FAZSOI depuis le 30 septembre 2014, le général de brigade Franck Reignier quittera l’institution après 41 ans de service. Une cérémonie d’adieu aux armes sera organisée à l’occasion de son départ.

Les FAZSOI garantissent la protection du territoire national et animent la coopération régionale depuis La Réunion et Mayotte. Elles constituent le point d’appui principal dans la zone océan Indien pour lutter contre les menaces régionales, telle que la piraterie ou l’immigration illégale, assurer la surveillance des zones économiques exclusives associées à l’ensemble des îles de la zone de responsabilité et conserver une capacité régionale d’intervention rapide.
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2827
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Hommage aux harkis du camp de la Rye

Message par Rédacteur » 27 sept. 2017, 23:00

Hommage aux harkis du camp de la Rye
Centre Presse, 27/09/2017 05:04
http://www.centre-presse.fr/article-555 ... a-rye.html
Le 25 septembre, la Journée nationale d'hommage aux harkis, permet d'honorer ces soldats algériens ainsi que les autres membres des forces supplétives de l'armée française pendant la guerre d'Algérie. A partir de mai 1962, des milliers de harkis et leurs familles furent rapatriés. Pour faire face à cet afflux de réfugiés, des centres d'hébergement sont ouverts dans l'urgence. Près du Vigeant, l'ancien camp militaire de la Rye devient alors centre d'accueil, de transit et de reclassement. Composés de 40 bâtiments abritant 150 logements, il a accueilli jusqu'à 936 personnes en 1963.
Aujourd'hui, le Département a fait raser les bâtiments tombés en ruine et le souvenir de ce camp s'efface si ce n'est un petit cimetière musulman composé de six tombes qui, entretenu par la commune, témoigne aujourd'hui du passage de ces familles.

Ce lundi, en présence d'une délégation militaire d'infanterie des troupes de marine, des représentants des autorités civiles et militaires, des anciens combattants, et du Souvenir français, Bruno Daugy, sous-préfet de Montmorillon, Olivier Sastre, directeur de l'ONAC 86, le lieutenant-colonel Froger, délégué militaire départemental adjoint et Pierre Gourmelon, maire du Vigeant, ont dévoilé un pupitre installé dans le petit cimetière. Il évoque par des photos et des textes auxquels a contribué Serge Lebon, instituteur à cette époque, l'histoire de ce camp, évitant ainsi que ne tombe dans l'oubli ce pan de l'histoire des harkis. La cérémonie s'est prolongée par un dépôt de gerbes sur l'une des tombes (celle d'un enfant).
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2827
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Prix de l’interculturalité : les Troupes de marine récompensent le retour d’expérience

Message par Rédacteur » 06 oct. 2017, 22:42

Prix de l’interculturalité : les Troupes de marine récompensent le retour d’expérience
Armée de Terre, Mise à jour : 03/10/2017
http://www.defense.gouv.fr/terre/actu-t ... experience

Le retour d’expérience (RETEX) d’une première affectation outre-mer : c’est ce que récompense le « Prix de l’interculturalité » des Troupes de marine (TDM). Lors de leur premier départ, chaque jeune officier des TDM se doit de rédiger un mémoire lui permettant, par la suite, de mieux appréhender sa mission et de laisser une trace qui profite à tous. Travail de réflexion, de rigueur et d’observation, ces mémoires permettent plus largement d’enrichir les connaissances de l’armée de Terre sur les territoires d’outre-mer. Cette année, le capitaine Ludivine, du 3e régiment d’artillerie de marine, s’est vu attribuer le premier prix.

Depuis de nombreuses années, les récits de Marsouins et Bigors enrichissent l’histoire des Troupes de marine. Ce patrimoine dont héritent les TDM s’étoffe chaque année d’expériences et de connaissances acquises lors de l’accomplissement de leur mission hors du territoire métropolitain. Depuis 2014, l’État-major spécialisé pour l’outre-mer (EMSOME) a étendu le concept de mémoire outre-mer au Prix de l’interculturalité1. Chacun de ces travaux doit permettre à ces jeunes cadres de s’ouvrir sur l’environnement d’outre-mer dans lequel ils s’inscrivent et de mieux appréhender leurs missions et celles de leurs successeurs. Ils permettent également de développer la curiosité et l’ouverture d’esprit. Pour un jeune cadre déployé pour la première fois en outre-mer, prendre part au prix de l’interculturalité c’est avant tout faire preuve de réflexion en capitalisant les expériences vécues et les observations « terrain ».

Une réflexion individuelle pour une expertise collective

L’ensemble des travaux réalisés par ces jeunes cadres résulte également d’une volonté de l’EMSOME d’enrichir ses connaissances, notamment en faveur des formations qu’il dispense. En effet, toute unité déployée en opérations extérieures ou en mission de courte durée (4 mois) et tout militaire muté dans le cadre d’un séjour (3 ans) bénéficient de stages de formation préalables. Ces dernières visent à mieux appréhender les pays dans lesquels ils seront projetés ou affectés. Ces mémoires apportent ainsi une plus-value pour les instructeurs des formations en leur permettant d’enrichir et de développer leurs « cours ». Ces ouvrages sont consultables par tous et sont archivés à l’EMSOME ou au Centre d'histoire et d'études des troupes d'outre-mer à Fréjus.
Les lauréats de l’édition 2017

Cette année, le capitaine Ludivine, du 3e régiment d’artillerie de marine, a reçu le premier prix avec son analyse de « L’influence de la structure sociale traditionnelle sur la jeunesse mélanésienne ».

Nouveauté 2017 : les prix ne s’adressent pas seulement aux TDM. Un prix spécial OPEX a été délivré au chef de bataillon Thomas, officier traitant à l’état-major du Corps européen pour la rédaction d’un « Recueil de sangö, langue officielle de la République centrafricaine ». Comme l’explique l’auteur, ce mémoire permettra « d’aider les militaires projetés en Centrafrique à apprendre les bases de la langue locale, le sangö, ce qui contribue à renforcer la confiance et l’estime des civils et des militaires centrafricains avec lesquels nous coopérons quotidiennement ».

Le Corps de réaction rapide européen, où est affecté le chef de bataillon Thomas, arme en effet depuis juillet 2016 la mission EUTM RCA2 , pour laquelle l’officier fut déployé de janvier à juillet 2017. « Pour me préparer au déploiement, j’ai décidé d’apprendre les rudiments de langue en utilisant Internet. L’apprentissage de la grammaire et de la syntaxe du sangö est assez aisé et quelques semaines suffisent pour comprendre le fonctionnement général. Sur place, j’ai rapidement renforcé mes connaissances à travers les échanges quotidiens avec la population et l’écoute des émissions de radio. L’idée m’est ensuite venue de compiler les connaissances accumulées tout au long du mandat pour créer un recueil utilisable par mes camarades du détachement de relève ou par des militaires d’autres unités appelés un jour à servir en Centrafrique », raconte le chef de bataillon Thomas.
Qui peut participer?

Seuls les jeunes officiers (lieutenants et capitaines avant temps de commandement) des Troupes de marine, affectés pour la première fois en mission de longue durée, sont astreints à la réalisation de ces mémoires, y compris ceux affectés en coopération. Au même titre, les sous-officiers des Troupes de marine sont particulièrement encouragés à concourir. Sous la volonté du général Delbos, commandant l’EMSOME, tout autre personnel des armées, civil comme militaire, pourra s’il le souhaite, réaliser un travail qui concourra au Prix de l’interculturalité outre-mer.

1 La connaissance d’un pays, de sa population, de sa culture, etc…

2 EUTM RCA : mission d’entraînement de l’Union européenne en République centrafricaine.
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2827
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Intronisation au sein des Troupes De Marine

Message par Rédacteur » 22 nov. 2017, 14:44

Intronisation au sein des Troupes De Marine
Sud-Ouest, Michèle Ganet, Publié le 20/11/2017 à 11h07
http://www.sudouest.fr/2017/11/20/intro ... 6-3001.php
Présidée par Pierre-Philippe Antony, l'amicale des Troupes de Marine (TDM) de Mérignac a accueilli un nouveau membre samedi midi lors d'une cérémonie officielle dans les locaux de la Maison du Combattant. Le caporal-chef Thomas Bauvy, porte-drapeau de l'UNC de Mérignac (à droite sur la photo), a été intronisé au sein des troupes lors d'une cérémonie en présence des adjoints Marie Recalde, Mauricette Boisseau et René Saba; du président du Comité d'Entente Olivier Gauna; du président départemental des TDM, M Morizot; et de plusieurs anciens combattants. Marie Recalde a souligné l'importance de ces manifestations pour la jeune génération.
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2827
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

La patronne des artilleurs célébrée

Message par Rédacteur » 09 déc. 2017, 18:24

La patronne des artilleurs célébrée
La Nouvelle République, Publié le 02/12/2017 à 04:55
https://www.lanouvellerepublique.fr/act ... s-celebree
L’Amicale berrichonne des anciens d’Outre-Mer et des troupes de marine (ABAOMTDM) a célébré sainte Barbe, patronne des artilleurs et des sapeurs, dimanche dernier. Soixante-cinq adhérents se sont donné rendez-vous pour une journée de souvenir, d’amitié et de convivialité. Après la messe, le cortège s’est dirigé vers le cimetière où le colonel André Rossi, président de l’Amicale, et Patrick Guillot, adjoint au maire, ont déposé une gerbe au monument aux morts. Les participants ont ensuite rejoint la salle du conseil municipal pour le vin d’honneur.
André Rossi a chargé Patrick Guillot de remettre au maire, Jean Petitprêtre, la médaille Troupes de marine de l’amicale. Le colonel Jean Joubert a remis la médaille du Mérite colonial au colonel Pierre Olivaud, un des membres fondateurs de l’ABAOMTDM.
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Avatar du membre
Rédacteur
Modérateur
Messages : 2827
Enregistré le : 28 avr. 2002, 23:02
Localisation : Paris
Contact :

Mâcon : le "petit-dej colo" de la délégation militaire départementale en images

Message par Rédacteur » 09 déc. 2017, 19:56

Mâcon : le "petit-dej colo" de la délégation militaire départementale en images
Le journal de Saône et Loire, Le 07/12/2017 à 19:02
http://www.lejsl.com/edition-macon/2017 ... -en-images
Près de 150 personnes ont fêté la tradition du "peti-dej colo" pour colonial à la délégation militaire départementale. Le lieutenant-colonel Luc de Coligny, délégué militaire départemental et commandant la place d'armes de Mâcon a remercier tous les acteurs des armées, les personnes qui apportent leur soutien aux armées dans le département et bien au-delà. Il a également rappelé le grand succès de la 1re journée départementale des armées à Mâcon le 1er juillet dernier, organisée avec le conseil départemental et la ville de Mâcon., représentés respectivement par André Accary et Eric Maréchal, en présence du député européen Arnaud Danjean et de Marlène Germain, directrice de cabinet du préfet.
Près de 150 personnes ont partagé le « petit dej colo » pour colonial, qui fêtait son 10e anniversaire à la délégation militaire départementale jeudi matin. Tradition des Troupes de Marine, ce petit-déjeuner est constitué, entre autres, des aliments que l’on pouvait trouver à bord des navires pour se sustenter : sardines, fruits, etc. riches en vitamines. À cette occasion, le délégué militaire départemental le lieutenant-colonel Luc de Coligny a tenu à « remercier tous les acteurs qui soutiennent les forces armées dans le département et au-delà ». Et de saluer à nouveau « la réussite de la 1re journée départementale des armées le 1er juillet dernier à Mâcon, conseil départemental et mairie entre autres ». Des instants de convivialité très appréciés par l’ensemble des invités dont la directrice de cabinet du préfet, Marlène Germain, le député européen Arnaud Danjean, le président André Accary.
Ne te demandes pas ce que les Troupes de Marine peuvent faire pour toi, mais ce que tu peux faire pour les Troupes de Marine.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités