Emblèmes des Troupes de Marine

1er Régiment d'Infanterie de Marine

Inscriptions

Description

- Sous la Monarchie de juillet, le drapeau tricolore réapparaît d'une manière définitive, reprenant à peu près le modèle de 1815. Mais les noms des batailles n'y figurent toujours pas. La hampe est surmontée d'un coq gaulois.
- Sous la Deuxième République, il y a un emblème du même modèle que sous Louis-Philippe (aux inscriptions près évidemment). La hampe était surmontée d'un fer de lance.
- Sous le Second Empire, un nouvel emblème avec hampe surmontée d'une aigle est remis aux corps

Historique

1814 : Les drapeaux de la Restauration sont à fond blanc et étamine frangée d'or, mesurant 1,5 x 1,5 m. Ils seront détruit en 1831.

1822 : Création du 1er RIM

1830 : Le drapeau du modèle 1830 porte sur son avers "Le Roi des Français au 1er Régiment d'Infanterie de la Marine" et au revers les trois seuls mots "Honneur et Patrie". Aucune inscription de bataille n'y figure.

1838 : A la suite de la réorganisation de l'Infanterie de Marine et le changement d'appellation des régiments, les drapeaux sont remplacés. L'inscription sur l'avers de la soie est modifiée et devient "Le Roi des Français au 1er Régiment d'Infanterie de Marine"

1842 : Les trois régiments d'Infanterie de Marine reçoivent des emblèmes tricolores à bandes verticales, avec une hampe surmontée d'un coq en bronze doré, fixé sur un caisson. Le drapeau mesure 1m x 1m. Sur l'avers, est inscrit la dédicace "Le Roi des Français au 1er Régiment d'Infanterie de Marine", le revers comportant la mention "Honneur et Patrie".

1848 : La République supprime toute trace de la royauté et fait incinérer les drapeaux. Le nouvel emblème, toujours tricolore, porte sur l'avers de la soie "République Française - 1er Régiment d'Infanterie de Marine" encadré par "Unité - Liberté - Egalité - Fraternité". Au revers, l'inscription "Valeur et discipline"

1852 : Le Prince-Président Louis Napoléon rétablit l'inscription sur les drapeaux des noms de batailles victorieuses auxquelles les formations ont participé. Il orne de nouveau, comme son illustre parent, le sommet de la hampe par une Aigle en bronze doré, aux ailes déployées.
En février, les régiments reçoivent un nouveau drapeau tricolore, fixé sur une hampe peinte en bleu, surmontée d'une Aigle impériale aux ailes déployées. Sur l'Avers, est inscrite la dédicace : "Louis Napoléon au 1er Régiment d'Infanterie de Marine". Le revers porte la liste des batailles ou opérations auxquelles le régiment a participé depuis sa création : Océanie (1843, 1844, 1845, 1846), Mogador (1844). Tous les drapeaux de 1848 sont reversés et brûlés.

1854 : En avril 1854, les parties flottantes sont remplacées par un nouveau modèle, richement décoré, au chiffre du nouvel Empereur. Les dédicaces sont les mêmes que celles du drapeau de 1852.
La réorganisation de l'infanterie de marine ayant attribué l'Aigle du 1er de l'arme au 2, l'Empereur attribue une aigle neuve au régiment (1er RIM) le 10 octobre 1854. L'emblème est remis au corps le 5 novembre, par le contre-amiral Pellion , préfet maritime de Cherbourg.

1857 : Le régiment s'étant brillament illustré à Bomarsund, l'inscription - Baltique 1854 - est rajoutée.

1862 : Les Aigles en bronze doré surmontant la hampe des emblèmes de tous les régiments de l'Armée sont remplacés par des Aigles en aluminium doré.

1870 : Le Drapeau du 1er RIM est brûlé après la capitulation de Sedan en présence de son Colonel, Brière de l'Isle. L'Aigle et la hampe brisés furent enterrés et la cravate conservée par son chef qui la rendra à son ancien Régiment en 1891.

1871 : La IIIe République autorise les régiments à se doter d'un drapeau dit provisoire. De facture grossière, en laine, sans cravate ni frange, seulement bordé d'un ourlet, ces emblèmes ne porte qu'une seule inscription en leur centre : le numéro du Régiment. Ces emblèmes sont presques tous brûlés, après restitution au Service de l'artillerie, gestionnaire de ceux-ci, au château de Vincennes en 1880.

1880 : Le 14 juillet 1880, les régiments reçoivent un nouvel emblème (du modèle actuel) des mains du président de la République Jules Grévy. La remise à lieu à Longchamps, près de Paris, au cours d'une cérémonie grandiose. La IIIe République est plus sobre que le Second Empire en ce qui concerne les noms de batailles à inscrire sur les soies. Leur nombre, à l'origine, est fixé à quatre au maximum, sans millésime.
L'emblème remis au régiment porte quatre inscriptions commémoratives, sans millésime : Bomarsund, Pei-Ho, Ki-Hoa, Puebla.

1903 : Consécutivement à la réforme des troupes coloniales de 1901, les drapeaux sont modifiés par changement d'appellation. La dénomination Régiment d'Infanterie Coloniale succédant à celle de Régiment d'Infanterie de Marine.

Notes

Sources

Sources iconographiques

Retour

Commentaires, critiques, demandes d'informations
contacts : administrateur - rédacteur
du site non-officiel des Troupes De Marine