Emblèmes des Troupes de Marine

2e Régiment d'Infanterie Coloniale

Inscriptions

Le drapeau du 2e RIMa reprend les inscriptions de celui du 2e RIC.

Historique

- La Troisième République dote les Corps d'Infanterie de Marine de nouveaux drapeaux, confectionnés en 1880. Lorsque l'Infanterie de Marine se transforme en Infanterie Coloniale, on les repeint en remplaçant « de Marine » par « Coloniale». Comme tous les autres celui du 2e RIC est remplacé en raison de son usure vers 1905.
- En 1914, le 2e RIC participe à la bataille de Rossignol. Le 22 août au soir de la bataille, le drapeau est confié par le Marsouin LEGUIDEC à Joseph DENIS. Mais durant la nuit, espérant le sauver, LEGUIDEC vient le rechercher et l'emporte jusqu'à Villers-sur-Semois. Là, craignant d'être fait prisonnier, il dissimule le Drapeau dans une haie où une habitante, madame WARNIMONT, le découvre au mois de novembre suivant. Elle l'enferme dans un bocal de verre, lui-même placé dans une grosse cafetière émaillée, qu'elle enfouit dans son jardin.
- Après le départ des Allemands en novembre 1918, c'est avec le concours d'une compagnie du 264e RI que la précieuse relique est retrouvée en présence du Général AUBE, commandant la 5e Brigade d'Infanterie Coloniale, et de Leguidec qui à traversé indemne les quatre années de la Guerre.
- L'emblème est rendu au 2e Colonial, le 5 mai 1919 à Schifferstadt, Palatinat Bavarois où le Colonel PHILIPPE, Chef de Corps depuis le 20 Avril 1917, présente le Drapeau de 1914 aux marsouins du Régiment. L'emblème de 1940 ne devait pas non plus tomber aux mains de l'ennemi. Après les combats d'Amiens, il est ramené à Brest, le 18 juin 1940 par le Sous-Lieutenant HENNEBONT et remis au Lieutenant-Colonel BARE, commandant le DIC 118, qui avait déjà en garde l'ancien Drapeau de 1914/1918.
- Brest étant à la veille d'être occupé par les Allemands, le Colonel BARE confie les deux emblèmes à un détachement commandé par le Capitaine LAURENT et qui embarque à destination de l'Angleterre le 19 juin 1940. En fait le bateau fait route pour le Maroc, où le capitaine remet les précieux drapeaux le 25 juin au commandant du dépôt du 6e RTS à Rabat. Les deux drapeaux, ayant été renvoyés en France non occupée, doivent être sauvés une nouvelle fois quand les Allemands violent l'armistice en novembre 1942. Ils sont alors cachés le 27 novembre 1942 dans le Tarn sur l'initiative du Colonel THOMAS.
- Récupérés le 24 août 1944, ils sont confiés, celui de la guerre de 14/18 au musée de l'Armée (aujourd'hui exposé aux Invalides), celui de la guerre 39/45 au musée des Traditions des Troupes Coloniales.

Notes

Sources

Sources iconographiques

Retour

Commentaires, critiques, demandes d'informations
contacts : administrateur - rédacteur
du site non-officiel des Troupes De Marine