logo du site des Troupes de Marine : Marsouins et Bigors l'Elite de l'Armee Francaise

 

Site
non officiel
Troupes De Marine
La tradition c'est  un «devoir de mémoire», l’affirmation d’une identité collective, des références de comportements individuels et collectifs.

Journal de Marche et d'opérations du 21e RIC du 23 Janvier au 11 mars 1915.

23 janvier
Le 2e Bton part pour Massiges (Médius).

24 janvier
Le 1er Bton part pour Massiges (Annulaire), le 3e Bton pour le bois d'Hauzy.
Pertes
RAS au Bois d'Hauzy.
5 blessés à Massiges.

25 janvier
RAS au Bois d'Hauzy.
Pertes à Massiges:7 tués et 6 blessés.

26 janvier
RAS au Bois d'Hauzy.
Pertes à Massiges: 7 tués et 10 blessés.

27 janvier
Le 2e Bton rentre au cantonnement de Dommartin.
Le 1er Bton reste à Massiges.
Pertes à Massiges:3 tués et 5 blessés.

28 janvier
Le 1e Bton rentre au cantonnement de Dommartin, le 3e reste au bois d'Hauzy.

30 janvier
Mêmes positions.
1 février
Le 3e Bton quitte le bois d'Hauzy sauf la 12e Cie qui reste à Araja. Les 1er et 2e Bton se rendent à Massiges.

2 février
Curieux incdents au unités du 3e Bton.(?)
Le 1e Bton sur l'annulaire et le 2e sur le médius sont violemment bombardés sur leurs positions.
Pertes à Massiges:
1er Bton:3 tués (ensevelis) et 5 blessés.
2e Bton: 1 blessé.

3 février
Les 9e et 11e Cies partent au bois d'Hauzy à 17h; Lancements de mines volantes sur le médius et l'annulaire à 8h.
Le creux de l'oreille est la verrue sont bombardé.
Intensification à 9 h du bombardement de l'artillerie ennemie.
A 9h30, les bombardements s'étendent au médius, à l'annulaire et au cratere. Le colonel commandant la 4e brigade au moulin de Virginy demande l'appui de l'artillerie sur le front. Deux unités sont placés en réserve : la 8e Cie du Bton du médius et 1 peloton de la 2e Cie de l'annulaire. Ces unités reçoivent l'ordre d'assurer la liaison avec les deux positions.
Le bombardement se pousuit et vers 10h, les lignes téléphoniques sont coupées avec l'avant. Elles ne permettent plus de connaitre les positions des unités.
Notre artillerie tire trop peu et une activité plus intense est demandée.
A 10h45, Des coups sourds et plus puissants se font entendre sur le front : le bombardement ennemi continu et atteind Massiges et Virginy. L'intensité augmente.
A 11h, la 8e Cie reçoit l'ordre de se porter vers le boyau du médius en liaison avec le Cne Bournant commandant le 3e Bton en vue de le renforcer. La 2e Cie se porte vers l'annulaire en liaison avec le cdt Moreau.
A 11h30, le médius est attaqué par le nord et l'ouest ou les tranchées des 5e et 7e Cies sont enlevées. La lutte se poursuit dans les boyaux.
A 14h, on apprend qu'une grande partie de nos lignes à l'ouest du cratère est occupée par les allemands. Aucun renseignement sur l'annulaire.
L'après-midi, les 1er renforts arrivent : un détachement de la 2e Cie du 8e RIC et la 1ere Cie du 24e RIC.
Ces renforts se postent sur le promotoire et la cote 180.
Vers 16h30, la situation est la suivante:
Médius : Le 2e Bton tient la position. Il a reçu à 14h la 8e Cie en renfort et munitions.
Annulaire : Aucune nouvelle. Le peloton de la 2e Cie subit de fortes pertes.

4 février
Indépendamment des premiers renforts arrivés ( 2e Cie du 8e RIC et détachement Noton à 3 Cies), des unités du 4e RIC (6e puis 12e Cies) et des unités du 22e (2e Cie) serrent respectivement le nord du village de Massiges et sur le Promontoire. Des contre-attaques sont réglées sur les positions ou portions de positions conquises par les allemands.
- Contre attaque centrale sur l'annulaire par le Bton Bartajan du 4e RIC.
- Contre attaque de droite sur la partie ouest du cratère par la 2e Cie du Bton Duchan.
- Renfort préalable au médius par le détachement Noton en vue d'une contre attaque en même temps que les deux autres précitées.
A 0h30, les contres attaques sont déclenchées sur l'annulaire; les éléments du 1er Bton du 21e RIC enlèvent aux allemands les 1ere et 2e lignes. Sur le médius, la contre-attaque de droite échoue.
A 3h30, pendant que l'on recommence la contre-attaque à droite avec la 3e Cie, les allemands lancent une attaque sur le médius et nous font perdre une partie de nos gains de la nuit.
A 5 h, les 2 Cies du 22e RIC sont portées en renfort du médius.
A 7h, l'annulaire est fortement bombardé; la contre-attaque de droite n'ayant pas réussie, nos troupes ont reculé. Au Médius, la lutte continue toute la journée du 4.
Dans la journée, des unités sont envoyées pour relever les occupants des 3 positions au feu depuis le 3 à 8h. La relève commence vers 19h et se poursuit sans incident toute la nuit.
Pertes du 21e RIC pour les journées du 3 et 4 février: 890 hommes de troupe.

5 février
Les 1er et 2 Bton sont au repos à Dommartin sous Hans, la 10e Cie à Dommartin, la 12e Cie à la ferme Araja, les 9e et 11e Cies au bois d'Hauzy.

7 février
Les 10e et 12e Cies sont envoyées au bois d'Hauzy.

8 février
Positions des Btons:
1er Bton à Dommartin
2 Bton àu vallon 138.
3e Bton au bois d'Hauzy.
Le 1er Bton fournit de nuit 2 pelotons de travailleurs.

12 février
Le 2e Bton rebtre à Dommartin à 1h.

15 février
Les 1er et 2e Bton cantonnent à Dommartin, les 9e, 10e et 12e Cies au bois d'Hauzy.Le 2e Bton quitte Dommartin à 11h pour se rendre au bois d'Hauzy, 2 Cies au secteur C(tranchées VIII et IX), 2 Cies en réserve (tranchées I et VI ).

17 février
Les 1er et 2e Btons sont au bois d'hauzy, le 3e à Dommartin.

23 février
Parade d'exécution et exécution des soldats Dambrecht et Eresman de la 8e Cie du 21e RIC à 8h30 à 400m au sud de Dommartin sous Hans.

27 fevrier
Les 2e et 3e Btons sont dans le secteur de Ville sur Tourbe, le 1er Bton au bois d'Hauzy.

1 mars
Violente fusillade dans le secteur de Ville sur Tourbe
Pertes : 5 blessés.

2 mars
Une très violente cannonade entraine des dégats materiels. Le 2e Bton rallie Dommartin; le 3e Bton se porte en position de 2e ligne Malmy-Montrennoy (?).

6 mars
Un détachement de 195 hommes du dépot conduit par le Cne Bonnuraux arrive au régiment. Le 1er Bton reste au bois d'Hauzy, les 2e et 3e Btons gagnent le secteur de Ville sur Tourbe pour assurer l'occupation dans les mêmes conditions que pendant la période 26/3 au 2 mars. La relève s'effectue sans incident.

7 mars
Une patrouille de reconnaissance poussée de nuit dans le secteur de l'ouvrage Pruneau (30 hommes) rencontre une fraction d'observation ennemie dans la région de l'arbre aux vaches. 8 hommes sont tués. Dans l'après midi, un violent bombardement fait 3 blessés sur l'ouvrage Pruneau.

8 mars
Un bombardement de l'ouvrage Pruneau fait 2 tués et 5 blessés au 3e Bton.

9 mars
Nouveau bombardement, pas de pertes. Au 2e Bton, le sergent Michaud de la 8e Cie est blessé au bras.

10 mars
La période de séjour aux tranchées se termine sans nouvelles pertes malgré le bombardement.

6-10 mars
6 tués et 15 blessés.

10 mars
Le régiment est relevé sans incident.

11 mars
Les 2e et 3e Bton cantonne à Dommartin sous Hans, le 1er au bois d'Hauzy. Le détachement arrivé le 6 est réparti dans les unités.
Le 1er Bton est reconstitué à 4 Cies.

Numérisé et retraité en OCR par M Gilles WITZ
Publié sur le site www.troupesdemarine.org avec son aimable autorisation

Commentaires, critiques, demandes d'informations
contact :administrateur du site non-officiel des Troupes De Marine

Précédent